Publié le:

Kuala Lumpur (AFP)

Un joueur de football birman qui joue pour un club malaisien a été banni d’un match pour avoir lancé le salut à trois doigts des manifestants anti-coup d’État lors d’un match, a déclaré mardi un responsable.

Hein Htet Aung, qui joue pour la deuxième division du Selangor FC II, a fait le geste politique lors d’un match contre le PDRM FC début mars.

Une photo de lui avec l’icône allumée est devenue virale et s’est avérée avoir enfreint les règles qui interdisent les gestes ou le langage offensants, a déclaré l’Association malaisienne de football, ajoutant que son comportement était « antisportif ».

Hein Htet Aung n’a pas été autorisé à jouer contre le Perak FC II ce vendredi et pourrait faire face à des sanctions plus lourdes s’il répète l’infraction.

« Le football doit être au-dessus de la race, de la religion et de la politique », a déclaré à l’AFP Baljit Singh Sidhu, président du comité de discipline de l’association.

« Le football doit être utilisé pour unir les gens, non pour les diviser – et ne doit prendre parti pour personne. »

Le salut à trois doigts, inspiré des films Hunger Games, est devenu un symbole de résistance en Asie, largement diffusé pour la première fois par les manifestants de la démocratie thaïlandaise l’année dernière.

Il a également été adopté par des manifestants pro-démocratie au Myanmar après que l’armée a pris le pouvoir et arrêté le chef civil Aung San Suu Kyi en février.

Le coup d’État a déclenché des manifestations massives dans tout le pays, mais l’armée a écrasé le mouvement avec une brutalité croissante. Jusqu’à présent, plus de 500 personnes ont été tuées dans la répression.



Source link

Recent Posts