Un article de Wikipédia, l’encyclopédie gratuite.

L’adjectif Tudesque est un mot utilisé dans français puisque XVIe Siècle pour désigner tout ce qui est d’origine germanique (le mot est lié auAllemand Allemand « Allemand etItalie Allemanddans le même sens) ou tout ce à quoi il se rapporte Haut Moyen Âge Germanique. Ceci est un crédit lexical italien Allemand (comme le suffixe -esque spectacles); lesvieux français présenté les formulaires Tiois (masc.) et tiecheche (Métal.)[1], aujourd’hui reçu sous forme Thiois et Thioise.

Aussi l’expression «faire quelque chose» en tudesque Est désobligeant et signifie grossier ou impoli[2].

Le radical de l’adjectif allemand Allemand ((Vieux haut allemand Diutisc) vient de germanique * *þiudiskaz (fait de *þeudō (« People », « Nation ») est inséré *-Déclaration (Allemand -isch ;; Anglais -ish)), qui peut être traduit par «populaire» ou «national». Le mot était utilisé en anglais et en allemand pour désigner la langue du peuple autre que le latin ou les langues romanes. ils étaient appelés  » Barbares »[3].

Le même Etymon Le germanique se trouve dans le néerlandais Allemandet en danois, norvégien et suédois Sous le formulaire Allemand.

Adjectif anglais néerlandais a la même origine mais de prêt lexical et non par descente directe. Mot *þeudō a été þēōd, , .ré[4] au vieux anglais et retenu Anglais moyen Sous le formulaire thede, mais a été remplacé par les homologues romans Gens et nation. mot néerlandais a été levé avec des fonds néerlandais ou au moyen de Bas allemand duutschet, après avoir eu le sens de « allemand », s’est développé sémantiquement en « néerlandais ».[5]. Le nom néerlandais signifie toujours néerlandais En bon Anglais. Au États Uniscet adjectif est également utilisé pour désigner Amish La vie dans les Appalaches, appelée  » Pennsylvanie (Pennsylvaniens), originaire du Palatinat, de la Suisse alémanique et de l’Alsace. D’autre part, l’adjectif Allemand, Qui dans néerlandais correspond à l’anglais néerlandaisa le sens de «allemand».

Au Moyen Âge, une étymologie savante tendait à véhiculer la racine indo-européenne *tewtéh₂ (« Peuple ») une origine noble en l’associant au grec Dieu /. Théos (« Dieu »), au moins dans l’orthographe.[réf. nécessaire]

Ce mot germanique a été adapté latin médiéval (On pense notamment au texte rédigé en Langue Teudisca, contrairement à Langue romaine, Serments de Strasbourg von 842) et dans Langues romanes.

L ‘Italie utiliser aujourd’hui Allemand dans le sens de «allemand» dans sa signification française actuelle la plus importante. Allemand, masculin singulier, devient Allemand au féminin singulier et Allemand /. Allemand Pluriel homme / femme.

Le français utilise différents dérivés qui couvrent différentes réalités: Thiois (ou alors Tiois), hérité devieux français (ex-femme t (h) iesche, contenu Thieux : Allemand), qui se limite aujourd’hui à un sens essentiellement linguistique; et Tudesque, emprunté à l’italien[2]. Le suffixe -ois / ex-femme – cendre est également emprunté à Proto-European et a été principalement utilisé pour créer des adjectifs de nationalité: Anglais (Anglais); irois (Irlandais); e (s) painois (Espanol); danois ;; suédois ;; etc. Certains ont été conservés, d’autres ont été remplacés par le suffixe -ais Origine latine (-ense).

conditions Tudesque et teutonique ils partagent probablement la même étymologie germanique, bien que d’autres préfèrent une étymologie pour cette dernière celtiqueà cause de la consonne latine t notant le consonne occlusive sourd initial [t]au lieu du digraphe e à envisager consonne de frottement dentaire sans voix e [θ]. Le terme germanique aurait bien pu passer par une forme celtique intermédiaire, et on sait aussi que les Romains qui ne parlaient pas germanique, dans leurs relations avec les Allemands qui ne parlaient pas latin, retournaient souvent vers des interprètes celtiques, mais étaient compétents. en celtique, la lingua franca une grande partie de l’Europe avant qu’elle ne soit remplacée par le latin. Bref, le terme celtique touta / teuta Le nom de la tribu est lié au terme germanique. Pour plus d’informations, consultez l’introduction de l’article Allemand.

Expression langage tudesque fait parfois référence àancien français.

  1. On retrouve encore la forme masculine dans le toponyme français Audun-le-Tiche
  2. une et bDéfinitions Lexicographie et étymologique de « étude » de Trésorerie informatisée de la langue française, sur le site web de Centre national des ressources textuelles et lexicales
  3. Le mot «barbare» en français s’applique aux hommes non civilisés d’une manière grossière, vulgaire et même violente, alors qu’à l’origine, il ne faisait référence qu’aux personnes qui parlent une langue autre que le grec. La racine du mot «barbare» se trouve dans le mot grec «Borborygme». [borbor-], Gargarisme du tube digestif, au sens figuré synonyme de mots incompréhensiblesavec une connotation péjorative. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez l’article Barbare.
  4. Fernand Mossé, Manuel du Moyen Âge anglaisAubier Montaigne 1945.
  5. Dictionnaire étymologique en ligne, Entrée néerlandais.

Article associé[modifier | modifier le code]



Source link

Recent Posts