Sélectionner une page




Contact / Suivre @cisabelg & @ MWCwire

Trois anciens de l’État de Fresno ont obtenu leurs billets pour la bulle d’Orlando, mais aucun d’entre eux n’est actuellement.

Paul George, Tyler Johnson et Paul WatsonLes équipes ont atteint les séries éliminatoires et chacune d’elles devrait jouer un rôle important dans leurs alignements respectifs.

Paul George (2008-10) – Los Angeles Clippers

Les Clippers sont les têtes de série n ° 2 dans l’ouest et remportent le 7e favori des Dallas Mavericks pour les éliminatoires du premier tour.

Le joueur étoile de la NBA à six reprises a joué pour les Bulldogs alors que l’école était encore à la Western Athletic Conference. En 63 matchs avec le Bulldog, George a récolté en moyenne 15,5 points, 6,7 rebonds et 2,4 passes décisives. L’école a retiré son maillot universitaire n ° 24 en octobre 2019.

L’État de Fresno avait perdu des records au cours des deux saisons. George était là, mais même sans une saison réussie pour les Bulldogs, il était le 10e vainqueur au total du repêchage de la NBA 2010. Il a été sélectionné par les Indiana Pacers et y est resté jusqu’en 2017. Il est ensuite allé au Thunder d’Oklahoma City pendant deux ans. .
C’est sa première saison avec les Los Angeles Clippers.

George est la moitié du Clippers Power Duo. Il était deuxième au classement des Clippers, juste derrière Kawhi Leonard Fait intéressant, il est également un ancien de MW lorsqu’il a joué pour l’État de San Diego.

George a récolté en moyenne 21,5 points, 5,7 rebonds et 3,9 passes décisives en saison régulière. Il a marqué 27 points lors du premier match éliminatoire et a parlé de sa relation avec Kawhi lors de la conférence de presse d’après-match.

Les deux joueurs savaient que la chimie entre eux serait importante, ils se sont donc rencontrés à plusieurs reprises pendant la pause de la NBA. Cela incluait d’aller au gymnase ensemble, mais aussi d’avoir des conversations pour mieux se connaître.

«Nous allons nous chercher. Nous nous entraidons tous les deux. Kawhi, il y a une raison pour laquelle il était dans cette ligue », a déclaré George. «C’est un leader incroyable, il est venu nous chercher plusieurs fois… Je ne veux jamais qu’il croie que la pression est sur lui. Je veux le soulever et l’aider et vice versa. « 

Tyler Johnson (2010-14) – Filets de Brooklyn

Les filets sont numéro 7 à l’est et affrontent les Raptors de Toronto numéro 2 au premier tour.

Johnson est encore nouveau dans les Nets, mais il a déjà prouvé qu’il était précieux.
Il n’a pas été repêché en 2014, puis a rejoint le Miami Heat pour la NBA Summer League 2014. Il a fait ses débuts en NBA en janvier 2015 après avoir signé un contrat de 10 jours avec le Heat.

Il a rejoint les Suns en 2019 mais a été abrogé en février 2020. Le garde 6’4 a signé avec les Nets à la fin du mois de juin, apportant avec lui l’expérience qu’il avait accumulée à travers 301 matchs en carrière avec les Phoenix Suns et les Miami Heat.

En 31 matchs avec les Suns Johnson, une moyenne de seulement 5,7 points, 1,7 rebonds et 1,6 passes décisives par match a été obtenue. Ces statistiques semblent meilleures avec les Nets, comme en témoignent les huit matchs de saison régulière dans lesquels il a récolté en moyenne 12,0 points, 3,0 rebonds et 3,0 passes décisives par match.

Son meilleur match à ce jour était de 21 points contre les Lakers de Los Angeles le 9 août pour donner à son équipe une victoire 129-120. Lors de la conférence de presse, Caris Levert a fait l’éloge du QI de basket-ball de son coéquipier. L’entraîneur-chef Jacque Vaughn avait de bonnes choses à dire sur lui aussi.

«Il nous donne un deuxième handler, il est donc parfois difficile de nous pousser. Et puis il a aussi la capacité de prendre des photos…. Il a le flair et la moxie de faire avancer les choses, surtout sur la piste », a déclaré l’entraîneur.

Pendant son séjour dans l’État de Fresno, Johnson a démontré sa capacité à se développer. Il est passé de 4,4 points par match au cours de sa première année à 15,9 points par match au cours de sa dernière année.

Il a reçu une mention honorable All-Mountain West en 2012-13 et a été nommé deuxième équipe All-Mountain West en 2013-14. Il a joué un total de 128 matchs, dont 87 en tant que partant.

Fresno State a affiché un record global de 21:18 de 9: 9 à la conférence pour la saison 2013-14. Pas le meilleur, mais cette équipe avait deux joueurs en séries éliminatoires cette année. Johnson était un senior et Watson était un étudiant de première année.

Paul Watson (2013-17) – Raptors de Toronto

Les Raptors sont numéro 2 à l’est et affrontent le numéro 7 des Brooklyn Nets au premier tour.

Watson n’était plus repêché en 2017 et était maintenant en séries éliminatoires avec les champions en titre de la NBA, les Toronto Raptors. Son avenir s’annonce radieux.

Il a joué un total de 135 matchs en tant que bulldog, dont 128 en tant que partant, avec une moyenne de 29,7 minutes.

Il a immédiatement été précieux pour l’équipe et a débuté la saison 2013/14 en 39 matchs avec une moyenne de 10,0 points par match. Ce n’était pas surprenant qu’il en fût un Kyle Macy Freshman All-American et le MW Freshman de l’année.

À sa dernière année, il était passé à 11,4 points par match et a été invité à la compétition College Basketball Slam Dunk 2017, qui s’est déroulée en direct sur ESPN lors du Final Four à Phoenix.

Watson a rejoint les Raptors pour la Ligue d’été 2017 et a brièvement fait partie d’une équipe de basket-ball allemande avant d’être nommé cinquième vainqueur du repêchage de la NBA G League 2017 par les Westchester Knicks. En 2019, il a atterri avec les Raptors 905, la filiale de la G League de Toronto. Là, il a bien fait avec une moyenne de 18,4 points et 7,2 rebonds en 13 matchs.

Son rêve NBA est finalement devenu réalité lorsque les Hawks d’Atlanta l’ont signé pour un contrat de 10 jours début janvier. Il a été libéré et a signé un contrat bilatéral avec Toronto le 15 janvier.

Pendant la saison régulière, il n’a disputé que 10 matchs avec l’équipe. Sa photo n’est même pas sur la liste de l’équipe, c’est l’entraîneur-chef de Toronto Nick infirmière a dit qu’il pouvait le voir comme faisant partie de l’avenir des Raptors.

Watson a pris le relais lors des finales de la saison, marquant 22 points sur les Denver Nuggets pour une victoire de 117-109.

« Il est plutôt bon, il peut jouer », a déclaré Nurse lors de la conférence de presse d’après-match. «Lorsqu’il parle de comprendre nos plans de défense, il a fait un excellent travail. vraiment bon passant. Nous avons travaillé très dur avec lui sur certains des mécanismes de son tournage à Naples et il a tout mangé et y a mis du travail supplémentaire, et cela s’est montré ici. « 





Source link

Recent Posts