Plusieurs États fédéraux l’ont déjà, le gouvernement fédéral veut maintenant aller plus loin et mettre en place des soins standardisés pour les patients vaccinés et convalescents.

Berlin (Afp) – entièrement vaccinée et récupérée de formation Divi – peut s’attendre à un soulagement rapide à l’échelle nationale de la pandémie corona.

Le vice-chancelier Olaf Scholz (SPD) a annoncé dimanche soir dans le programme ARD «Rapport de Berlin» qu’il jugeait réaliste que l’accord prévu parvienne au cabinet mercredi et que le Bundestag et le Bundesrat le feraient à la fin de la semaine. « C’est notre ambition d’obtenir cette approbation, et cela serait également bon pour les droits des citoyens. » Lundi, le cabinet Corona rencontrera la chancelière Angela Merkel (CDU) et plusieurs ministres. La prochaine réunion du Conseil fédéral aura lieu vendredi.

La ministre de la Justice Christine Lambrecht (SPD) avait précédemment soumis un projet sur lequel le gouvernement fédéral souhaitait voter en interne «en début de semaine». Les personnes entièrement vaccinées et convalescentes devraient donc «pouvoir aller dans les magasins, visiter les zoos et jardins botaniques, ou utiliser des coiffeurs et des podiatres sans examen préalable». De plus, ils ne sont pas tenus de se conformer aux restrictions de sortie applicables localement. Les exigences de masque dans certains endroits et les exigences de retrait devraient toujours s’appliquer à tous.

Le Premier ministre de la Sarre, Tobias Hans, demande également un accord rapide. « Les restrictions de grande portée sur les droits fondamentaux ne doivent pas devenir permanentes », a déclaré le responsable politique de la CDU aux journaux du groupe de médias Funke (lundi). C’est une bonne chose que des «plans fédéraux» soient maintenant sur la table. Ceux-ci doivent être adoptés cette semaine au Bundestag et au Bundesrat. Outre la Sarre, plusieurs États fédéraux tels que la Rhénanie-Palatinat, la Hesse, la Bavière et la Rhénanie du Nord-Westphalie avaient déjà ajusté leurs réglementations à l’avance et donné aux personnes vaccinées et secourues plus de liberté en cas de pandémie corona.

À la lumière de la baisse récente du nombre de nouvelles infections corona, l’Association des villes et villages a demandé un plan d’ouverture à long terme au gouvernement fédéral. «Après plus d’un an de pandémie, la devise« Nous conduisons à vue »peut difficilement être véhiculée. Les perspectives à long terme – mais à la condition que le nombre d’infections diminuera – devraient être ouvertes dès maintenant », a déclaré lundi Gerd Landsberg, directeur général du Rheinische Post. La planification à long terme a été négligée en cas de possible aide d’urgence pour les personnes entièrement vaccinées. En conséquence, les politiciens sont désormais soumis à d’énormes contraintes de temps.

Le président de l’Association interdisciplinaire allemande pour les soins intensifs et la médecine d’urgence (Divi) suppose que la récente baisse des nouvelles infections se reflétera bientôt également dans les unités de soins intensifs. « Nous sommes convaincus que nous pouvons déterminer une diminution de l’infection dans les unités de soins intensifs en une semaine », a déclaré Gernot Marx du « Rheinische Post » (lundi). Selon lui, l’évolution positive des chiffres clés est directement liée aux mesures prises par le Federal Emergency Brake et aux progrès manifestes réalisés dans le domaine de la vaccination.

Il n’y avait plus de détente dans les unités de soins intensifs. «Toutes les personnes qui travaillent dans les départements sont toujours confrontées à un défi maximal», a déclaré Marx. Les experts ont récemment exprimé un optimisme prudent quant au processus d’infection en Divi.

Essayez-le pendant 30 jours pour 20,99 €

Accès à tous les contenus sur freipresse.de et e-paper. (se termine automatiquement)

Maintenant 0 € au lieu de 20,99 €



Source link

Recent Posts