Sélectionner une page


TORONTO – Tout au long de l’année, des programmes de partout en Amérique du Nord se font concurrence pour déterminer qui détient l’autorité suprême.

Mais quelles écoles pourraient également produire les meilleurs footballeurs professionnels?

Avant que les Stampeders de Calgary ne sonnent la cloche jeudi lors du repêchage 2020 de la LCF, jetons un coup d’œil aux programmes U SPORTS et NCAA qui ont généré le plus de talents de la LCF grâce au repêchage au cours des 15 dernières années.

LIÉ
» MMQB de Steinberg: 3 joueurs en vedette au premier tour du repêchage de la LCF
» Ferguson: Comment les opportunités de la NFL affectent le repêchage de la LCF
» O’Leary: les ticats récoltent les fruits du commerce de Manziel

Dans les programmes U SPORTS, les puissances du pays ont été en mesure de faire passer la plupart des perspectives au niveau supérieur.

L’Université de Calgary est en tête de liste avec un record de 57 joueurs au repêchage de la LCF.

En 2017, ils avaient sélectionné neuf joueurs. Un an plus tard, huit autres membres du programme ont été recrutés.

Après leur première Coupe Vanier depuis les années 90, les Dinos enverront un autre groupe de jeunes dans la LCF, dont l’ancien vainqueur de Hec Crighton Adam Sinagra et le défenseur Treshaun Abrams-Webster, qui ont tous deux la chance de rejoindre la première moitié de la conception de la LCF. .

Juste derrière se trouvent Laval (54), Western (40), Manitoba (34) et McMaster (33).

En tant qu’équipes qui se rendent régulièrement à la Coupe Vanier, Laval et Western ne sont pas surprenantes, mais pour une équipe qui n’a pas été avec un Vanier depuis 2007, le Manitoba montre constamment les meilleurs talents.

Dans chaque école, le Manitoba a vu que la plupart des gens ont inclus leur nom dans l’ébauche de 2019. Zack Williams, Shai Ross, Tariq Lachance, Chris Larsen, Derek Dufault, Samson Abbott et Jamel Lyles ont tous été pris.

Sans surprise, le programme de la NCAA qui produit le plus de joueurs de la LCF est Simon Fraser. L’école de Burnaby, en Colombie-Britannique, est passée d’un programme U SPORTS à la division II de la NCAA en 2010.

26 anciens du clan ont été intronisés dans l’histoire du repêchage, et au moins un joueur de l’école a été intronisé dans les six derniers repêchages.

Brad Lyons était le dernier ancien de Simon Fraser. Les Lions de la Colombie-Britannique ont sélectionné le défenseur avec la 60e victoire au total au repêchage de l’an dernier.

Aujourd’hui, huit joueurs actifs de la ligue ont passé leur temps à SFU. Le récipiendaire des Lions Lemar Durant a été initialement acquis par Calgary en 2015 au deuxième tour. Après avoir déménagé en Colombie-Britannique, il est devenu l’une des meilleures options de pêche des Lions.

Il comprend les joueurs de ligne offensifs Michael Couture et Brad Erdos, le défenseur Derek Jones, le défenseur Andrew Marshall, Ante Milanovic-Liter, ainsi que Jordan et Justin Herdman-Reed.

Cette année, il y a un autre point fort du programme, qui est inclus dans la conception. Le receveur Rysen John, mesurant 6 pieds 7 pouces, était l’un des meilleurs attrapeurs de passes du repêchage avant de signer un contrat d’agent libre non couvert avec les Giants de New York après le repêchage de la NFL 2020.

Mais qu’en est-il des écoles aux États-Unis qui ont le don de produire les meilleurs talents canadiens?

Il existe deux programmes au sud de la frontière qui s’adressent à la plupart des Canadiens: le Connecticut et l’est du Michigan.

Un ancien husky a été sélectionné dans chacun des deux derniers projets, et trois ont disparu au cours des cinq dernières années.

Le dernier conscrit à venir d’UConn était le récipiendaire Hergy Mayala, qui représentait l’un des meilleurs espoirs de la classe 2019 avant de glisser à la huitième place au classement général où les Stampeders de Calgary l’ont récupéré.

Hergy Mayala, récipiendaire des Stampeders de Calgary, célèbre une réception de touché. (La presse canadienne)

Le Dakota du Nord est devenu une école qui peut produire des ressortissants, y compris ceux du Manitoba.

Les anciens Fighting Hawks avec Brady Oliveira – qui vient de Winnipeg – ont été repris par les bombardiers avec la 14e victoire au total au repêchage.

Son coéquipier Mason Bennett est désormais l’un des meilleurs espoirs de cette année. Le leader des sacs dans l’histoire du programme de la Division I a la chance d’entrer dans le top 10 et d’être un différenciateur cette saison.

Il y a de fortes chances que de nouvelles écoles ajoutent des anciens à cette liste dans quelques jours seulement. Les joueurs disponibles incluront Yale, Stanford, Towson, Western Oregon, Brown, Hobart, UCLA, Nevada et Ohio aux côtés des meilleurs talents de U SPORTS.

L’une de ces écoles sera-t-elle ajoutée à la liste des programmes pour inscrire des joueurs dans la LCF? Nous devrons attendre le jour du projet pour le savoir.





Source link

Recent Posts