Sélectionner une page


Cela fait 15 mois que Tidal a commencé (2 mois plus tard) Le projet de Jay-Z Panther Bidco a acheté Aspiro) et cela fait 12 mois depuis le lancement d’Apple Music (un an après que Apple a acheté Beats Music). Le monde du streaming a beaucoup changé pendant cette période et les deux sociétés ont eu une influence disproportionnée sur l’orientation du marché. Son arrivée a défini le rôle de Spotify comme titulaire tout en présentant Apple et Beats en tant que challengers. Ils ont bien perçu leur rôle de participants perturbateurs sur le marché et ont repensé le marché concurrentiel en mettant fortement l’accent sur l’exclusivité de la marque et des artistes. Maintenant, des rapports font surface selon lesquels Apple est en pourparlers pour acheter Tidal. Première victoire dans la guerre exclusive ou dépense de part de marché trop élevée?

Quand est-ce qu’une exclusivité et exclusivité?

Dans le monde de la vidéo en streaming, une exclusivité signifie exactement cela. Si vous voulez regarder House Of Cards, vous avez besoin de Netflix. Si vous voulez voir Man In The High Castle, vous avez besoin d’Amazon Prime. Mais en musique, les règles sont beaucoup plus souples.

exclusif

Si vous regardez les mâts exclusifs d’Apple Music, Tidal et Spotify, la plupart d’entre eux sont disponibles en téléchargement sur d’autres plates-formes, tandis que beaucoup sont disponibles en streaming. Par exemple, «  Lemonade  » de Beyoncé est uniquement disponible en streaming via Tidal, mais peut être téléchargé à partir d’iTunes dans les 24 heures suivant sa sortie. Naturellement, les albums exclusifs du parrain de chaque société sont vraiment exclusifs. Mais « Anti » de Rihanna a été donné par Samsung, tandis que les légendes rock exclusives de Spotify ne sont diffusées qu’en streaming.

Cependant, Apple commence à repousser les limites et à proposer des solutions créatives aux labels et aux artistes, ce qui se traduit par des sorties telles que des vidéos pour The Weekend et Drake. Dans le même temps, avec la sortie de la mixtape ‘Coloring Book’ de Chance The Rapper, il ressemble étrangement à une maison de disques. Le résultat net de tous ces cris d’être considérés comme la «maison» d’un artiste est la confusion et la frustration des fans de musique. Un fan de télévision passionné peut accepter la nécessité d’avoir à la fois un abonnement Netflix et Amazon car aucun service vidéo ne prétend avoir toutes les émissions de télévision et tous les films de la planète. Le thème central des services de musique en streaming, cependant, est juste cela … ou du moins jusqu’à ce que Tidal et Apple Music aient énervé le chariot Apple (ahem). L’ironie est que dans une victoire rapide sur Spotify, Tidal et Apple peuvent avoir profondément sapé le positionnement à long terme de l’ensemble du produit de musique en streaming.

Exclusif ne peut pas restaurer les années 90

Larry Jackson, directeur Apple Music du contenu original, a déclaré qu’il voulait faire d’Apple Music pour imiter le succès de MTV dans les années 80 et 90.et créer le sentiment que les artistes y vivent. C’est une destination admirable, mais le monde de la musique des années 2010 est radicalement différent. À cette époque, il y avait pénurie (il fallait acheter de la musique pour écouter quand on en avait besoin) et il y avait une quantité limitée de radio et de télévision. Il était possible de contrôler à la fois le message et l’audience. Maintenant nous sommes dans L’ère du public dispersé où les gens sont dans plusieurs endroits numériques en même temps et où les artistes et les labels les poursuivent dans tous ces endroits. Aucune quantité de fenêtres exclusives ne changera cela. Le génie est vraiment hors de la bouteille.

L’économie des exclusivités

Les marchés de la vidéo en streaming et de la musique en streaming sont alignés car les budgets de contenu sont actuellement utilisés pour stimuler l’acquisition d’utilisateurs. Bien que les services de streaming aient encore un long chemin à parcourir avant de pouvoir être atteints Budget annuel de contenu de Netflix de 6 milliards de dollarsLes deux types de services de streaming dépenseront trop d’argent pour gagner des parts de marché et manqueront de budgets plus tard. Il n’est donc pas étonnant que les sommes dépensées pour les artistes ne s’additionnent pas vraiment.

Par exemple, Apple aurait émis 19 millions de dollars pour Drake et il a été dit avoir fait une offre jusqu’à 25 millions de dollars pour Harry Styles. Si Styles avait signé, même s’il avait accumulé le même nombre de streams que Drake sur Spotify en 2015 (1,8 milliard, le nombre le plus élevé de tous les artistes), il n’aurait toujours que des ventes brutes de 18 millions de dollars et des ventes nettes de 18 dollars. millions de dollars rapportent environ 14 millions de dollars, ce qui représente une perte de 8 millions de dollars pour Apple lorsque la marge de vente supplémentaire d’Apple Music est prise en compte. Apple aurait pu compenser le reste des ventes d’albums, cependant, mais Styles aurait dû reporter un bon nombre d’albums. (Adeles ’25’, l’album téléchargeable le plus vendu aux États-Unis en 2015, avait des ventes d’étiquettes d’environ 15 millions de dollars.) Donc, pour le moment, les ventes d’albums sont nécessaires pour augmenter la rentabilité du streaming exclusif.

Pomme contre marée

Jay-Z a payé 56 millions de dollars pour les 512 000 abonnés d’Aspiro, 110 dollars par abonné. En supposant qu’il voulait un prix similaire par abonné, cela porterait le prix de Tidal à environ 440 millions de dollars. Ce n’est pas une petite somme pour environ 5% du marché mondial des abonnés. En d’autres termes, Apple pourrait avoir 23 autres exclusivités Drake pour cet argent, ce qui aurait probablement un impact plus important sur la croissance du nombre d’abonnés. Sur toutes les mesures de croissance, Apple Music a dépassé Tidal au cours des 12 derniers mois, ajoutant 12,5 millions de nouveaux abonnés aux 3,1 millions de Tidal. Cela correspond à une croissance moyenne de 1,4 million d’abonnés par mois contre 0,3 million pour Tidal. Apple a même une avance en% de croissance (352% contre 328%).

Pourquoi Apple est-il sur le marché de Tidal (bien que soi-disant)? L’essentiel est probablement de retirer du marché un concurrent menaçant et irritant. Tidal a volé la clientèle principale de Beat sous leur nez. Ce n’est pas un hasard si la stratégie exclusive d’Apple Music a un fort biais urbain. Apple veut que ses clients Beats reviennent, tout comme il veut que ses clients iTunes reviennent de Spotify.

Même si Apple achète Tidal, ne vous attendez pas à ce que les guerres exclusives disparaissent. En effet, Spotify vient d’acquérir son propre Supremo exclusif sous la forme de Troy Carter, et Apple prévoit clairement de continuer à dépenser beaucoup. Ainsi, les prochaines années de streaming seront définies par des services de streaming se rapprochant des artistes (avec Connect devenant de plus en plus important pour Apple), rendant les différences entre un service de streaming et une maison de disques d’autant plus floues.

En tant qu’écrivain de science-fiction, William Gibson a écrit: L’avenir est déjà là, il n’est tout simplement pas encore réparti uniformément …



Source link

Recent Posts