Un article de Wikipédia, l’encyclopédie gratuite.

Pierre Fakhoury est un architecte et un entrepreneur en bâtiment Liban– –Ivoirien né le , au Dabou, Sud de Côte d’Ivoire.

Ses parents, d’origine libanaise, vivent en Côte d’Ivoire depuis 1935 Liban, a fréquenté une école catholique avant de poursuivre ses études surÉcole d’architecture Saint-Luc de Tournai au Belgique Là, il rencontre sa femme, avec qui il vit toujours et avec qui il aura trois enfants.

Il était le concepteur de l’architecte Basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro, le monument Félix-Houphouët-Boigny et le Musée des Arts et Traditions Africaines de Côte d’Ivoire; mais aussi le palais présidentiel et le projet du futur ministère des Finances Libreville au Gabon. Il est alors considéré comme «le bâtisseur du président Houphouët-Boigny»[1]ce qui restera pendant trente ans. Il a également dirigé le Palais côtier (1977)[2] du président gabonais Omar Bongo au Libreville.

En 1983, il était responsable de Transfert de la capitale ivoirienne ré ‘Abidjan en face de Yamoussoukro.

La mort de Houphouët-Boigny ne nuit pas à son entreprise. Ainsi, lorsque le nouveau président Laurent Gbagbo décide de reprendre le transfert de capital (qui sera gelé si le président arrive au pouvoir) Alassane Ouattara 2011) lui a confié d’importants travaux publics (prolongement de la route nord d’Abidjan à Yamoussoukro, construction de l’hôtel du parlement, etc.)[3]. Il fera également une forte amitié avec ce dernier[3].

En 2012, un an après l’arrivée au pouvoir du président Ouattara, il fusionne progressivement sa société de construction Pierre Fakhoury Operator (PFO) Côte d’Ivoire et son cabinet d’architectes Arche pour créer PFO Africa, dont son fils Clyde Fakhoury, ancien courtier à Londres sur la direction opérationnelle[4].

Après une période où il a été frappé d’incapacité par le nouveau pouvoir qui l’accusait d’être trop proche de Laurent Gbagbo, Pierre Fakhoury est revenu en sa faveur quelques années plus tard.[5]. Telle est la rénovation du siège de la Banque africaine de développement (MAUVAIS), toi Sofitel Hôtel Ivoire, la construction de l’hôpital mère-enfant de Bingerville ou l’aménagement du siège de sénat à Yamoussoukro lui sont confiés[3].

  1. Gary SLM,  » Côte d’Ivoire: l’architecte Pierre Fakhoury ou l’art d’être aimé de vos ennemis aussi », L’Afrique en 7, ((Lire en ligne)
  2. Frida Dahmani et Michael Pauron,  » Palais africains: architectes, créateurs de dérives », Jeune Afrique, ((Lire en ligne)
  3. une b et cDreyfus polichinelle,  » Côte d’Ivoire: Pierre Fakhoury, architecte du Sénat ivoirien », L’Afrique en 7, ((Lire en ligne)
  4. Baudelaire Mieu et Julien Clémençot,  » Infrastructures: Clyde Fakhoury, le nouveau visage du PFO ivoirien », Jeune Afrique, ((Lire en ligne)
  5. « Exclusif: Comment Pierre Fakhoury a « précisé » le contrat de l’axe Divo-Guitry-Côtière en Côte d’Ivoire », La tribune Afrique, ((Lire en ligne)



Source link

Recent Posts