Sélectionner une page


Références:

[1] Blasco, MA (2007). Longueur des télomères, cellules souches et vieillissement. Nature Chemical Biology, 3 (10), 640-6; 649

[2] H. Vaziri, W. Dragowska, RC Allsopp, TE Thomas, CB Harley et PM Lansdorp (1994). Preuve d’une horloge mitotique dans les cellules souches hématopoïétiques humaines: perte d’ADN des télomères avec l’âge. Procédures de l’Académie nationale des sciences, 91 (21), 9857-9860.

[3] Allsopp, RC, Cheshier, S. et Weissman, IL (2001). Le raccourcissement des télomères est associé à une activité accrue du cycle cellulaire lors d’une transplantation en série de cellules souches hématopoïétiques. Journal of Experimental Medicine, 193 (8), 917-924.

[4] Flores, I., Cayuela, ML et Blasco, MA (2005). Effets de la télomérase et de la longueur des télomères sur le comportement des cellules souches épidermiques. Science, 309 (5738), 1253- 1256.

[5] Ferrón, S., Mira, H., Franco, S., Cano-Jaimez, M., Bellmunt, E., Ramírez, C., … et Blasco, MA (2004). Le raccourcissement des télomères et l’instabilité des chromosomes abolissent la prolifération des cellules souches neuronales adultes mais non embryonnaires. Développement, 131 (16), 4059- 4070.

[6] Ju, Z., Jiang, H., Jaworski, M., Rathinam, C., Gompf, A., Klein, C., … et Rudolph, KL (2007). Le dysfonctionnement des télomères entraîne des changements environnementaux qui limitent la fonction et la transplantation de cellules souches hématopoïétiques. Médecine de la nature, 13 (6), 742.



Source link

Recent Posts