Sélectionner une page


Allison DeGazon (photo soumise)

La source a posé dix questions à chaque candidat sénatorial pour donner à chaque candidat l’occasion de dire à nos lecteurs où ils se situent sur certaines des questions les plus urgentes de la journée. Vous pouvez voir toutes les réponses des candidats et autres actualités électorales Ici.

La sénatrice Allison DeGazon est une sénatrice en exercice représentant Sainte-Croix. Elle a été élue en 2018. DeGazon possède Cruzan Organix Farm, Inc. et Business Strategies, Inc. Elle a également été directrice de l’assurance-chômage pour le ministère du Travail et directrice associée de l’Agence de gestion des urgences territoriales VI.

Voici les réponses de DeGazon:

Quelle sera votre priorité absolue en tant que législateur et pourquoi?

DeGazon: En tant que législateurs, nous avons des priorités concurrentes. Cependant, il y a certains domaines dans lesquels nous aimerions nous concentrer sur d’autres plutôt que sur d’autres. Je reste très préoccupé par le développement et le succès des petites entreprises, y compris les fermes et les fermes. Les petites entreprises ont besoin d’un environnement propice à la croissance économique. Nous devons concevoir et mettre en œuvre des lois qui leur offrent un soulagement, des possibilités d’accès au capital, des paiements ponctuels, une réglementation des soldes et de meilleures infrastructures. J’ai mis en place une législation pour aider à créer un environnement plus favorable à la croissance.

Le gouvernement VI avait des déficits persistants avant la pandémie et a maintenant subi une forte perte de revenus en raison d’une baisse significative du tourisme. Comment le territoire peut-il éviter un déficit budgétaire qui pourrait entraîner des coupures dans les services et des licenciements de la part du gouvernement pour payer les créanciers en premier?

DeGazon: Actuellement, les recettes publiques ont dépassé les dépenses malgré la pandémie COVID. Cela a été réalisé après le récent vote sur les finances publiques. Cependant, pour rester dans une situation financière positive, nous devons mettre en œuvre des mesures génératrices de revenus et continuer à mettre en œuvre des initiatives de resserrement de la ceinture dans chaque département. Il doit y avoir une communication constante entre les pouvoirs exécutif et législatif chaque trimestre pour garantir la mise en œuvre.

Comment pouvez-vous contribuer à rendre le gouvernement plus transparent?

DeGazon: Le gouvernement des îles Vierges est maintenant plus transparent que jamais. En tant que sénateur, j’aimerais informer mes électeurs touchés par ma loi des résultats et du processus qui ont mené aux décisions que j’ai prises sous forme de votes. Le Sénat voulait plus de transparence et a proposé des lois qui permettent aux électeurs d’avoir accès à la situation financière de GVI. Cette transparence a été étendue au site Web du bureau local de la gestion et du budget sous la devise USVI Transparency. Les résidents peuvent se connecter à omb.vi.gov et consulter les finances publiques, y compris les dépenses et les revenus, en temps réel.

La législation VI a dans de nombreux cas adopté des mandats non financés provenant de cours de natation obligatoires ou du projet Durant Tower non financé à Frederiksted qui n’ont jamais eu lieu en raison d’un manque de financement. Allez-vous voter pour des mandats qui, selon les représentants du gouvernement, nécessitent un financement qui n’est pas prévu par la loi?

DeGazon: La 33e législature s’est fixé comme objectif de ne pas délivrer de mandats non financés. Ces lois ont de grandes intentions mais ne sont pas appliquées en raison de ressources insuffisantes. J’ai décidé de ne pas proposer ni approuver de telles lois. Si je crois vraiment que le déménagement a du sens, je suis prêt à travailler avec le commanditaire pour trouver du financement, si disponible. En tant que sénateur, je dois m’assurer de mener les recherches et les communications nécessaires avec le Comité des finances, le Service de révision de l’Assemblée législative et le Bureau de l’administration et du budget afin de trouver l’argent nécessaire pour appuyer ma législation. De plus, l’une de mes tâches est de générer des revenus sans alourdir inutilement des ressources financières limitées.

La zone compte actuellement environ 120 organes et commissions, dont la plupart n’ont pas de quorum, et beaucoup, comme la Commission des droits civiques, le Conseil de l’Académie maritime, la Commission de coopération des Caraïbes et le VI Wage Board, sont restés inactifs pendant de nombreuses années. années. Voteriez-vous un jour pour créer un autre conseil ou une autre commission, et si oui, dans quelles circonstances??

DeGazon: Quand je pense aux lois adoptées au cours de la 33e législature, je peux en fait voir l’utilisation du Conseil de l’Académie maritime comme il le fera et j’approuverai ma loi sur l’économie bleue n ° 33-0137 – maintenant la loi n ° 8301, la Commission des droits civils jouerait un rôle déterminant. dans l’élaboration de la Loi sur l’unité d’intégration des personnes handicapées que j’ai soumise et qui a été récemment financée par le Sénat. Je ne peux pas dire que je ne demanderai pas un nouveau conseil. Certains de ces conseils sont de nature innovante et le commanditaire pourrait penser à l’avenir. Nous voici à la 33e législature et je vois l’utilité de certains de ces organes. Je suis d’accord, il existe de nombreux organes et le Sénat devrait réfléchir deux ou trois fois avant d’adopter de nouvelles lois.

Que proposeriez-vous pour remédier à l’effondrement du GERS, compte tenu de son déficit de plus de 3 milliards de dollars et de l’épuisement prévu de tous les fonds entre 2020 et 2024?

DeGazon: J’ai récemment voté en faveur de la Loi sur la titrisation parce que je voulais voir quelles nouvelles opportunités le marché pourrait offrir pour réduire nos paiements obligataires. En raison de litiges imprévus, la titrisation peut ne pas être une réalité. C’était notre tentative d’offrir une solution partielle à un problème majeur. Au cours de plusieurs séances de travail, mes collègues et moi avons abordé les problèmes en deux parties: la réforme structurelle et la réforme financière. Plusieurs sénateurs ont adopté des lois pour trouver des revenus et des solutions structurelles au problème du GERS. Enfin, nous avons examiné les dates d’expiration des financements pour voir où nous pourrions rediriger de l’argent avec des clauses de confiscation vers le CECR.

Quelle est votre position en ce qui concerne la marijuana à des fins médicales et quel rôle le Sénat joue-t-il pour la commercialiser et générer des recettes fiscales?

DeGazon: Je soutiens la marijuana médicale. Le Sénat a récemment adopté une loi visant à commencer à financer les ressources et à organiser les besoins du conseil d’administration afin de mettre en œuvre le conseil d’administration de la marijuana médicale. L’exécutif a été lent à mettre en œuvre et nous avons pris les devants pour le faire décoller. Nous espérons générer des revenus qui aideront à combler certaines lacunes financières dans la région.

Qu’est-ce qui motive les crimes violents sur le territoire et que devraient faire le gouvernement, les organismes sans but lucratif et les résidents locaux pour y remédier?

DeGazon: Un emploi limité, des lacunes en matière d’éducation, des programmes de prévention inadéquats, une législation plus stricte sur la violence armée, un manque de partenariat avec des organisations confessionnelles et un poste de police qui a besoin de plus de ressources et de formation ont tous contribué à l’augmentation de la criminalité et de la violence armée. La Californie a créé un groupe de travail composé de membres de toutes les sectes de la paroisse de chaque comté pour lutter contre les crimes violents. Ils ont pu améliorer leurs statistiques. Je pense que cela peut aussi devenir une réalité ici. Il y a un grand besoin de partenariats public-privé plus nombreux dans la région.

Le changement climatique est une menace croissante pour les insulaires vierges, avec une variété d’impacts allant d’une augmentation des tempêtes tropicales à des problèmes de formation Divi plus graves dus au réchauffement des températures. Quels types d’actions soutiendrez-vous pour éduquer la communauté sur les risques du changement climatique et augmenter les efforts de préparation et d’atténuation dans la région?

DeGazon: Je suis heureux de répondre à cette question. J’ai déposé trois textes législatifs visant à réduire les effets du changement climatique et à sensibiliser à cette question importante. La loi sur l’eau de pluie n ° 33-0037 (loi n ° 8279), la loi sur les puits et les aquifères n ° 33-0065 (loi n ° 8280) et la loi sur l’économie bleue n ° 33-0137 (loi n ° 8301) visent tous s’efforcent d’améliorer l’environnement, y compris l’environnement océanique. Tous ces éléments ont été légalement signés. Je comprends que nous devons prendre en compte tous les facteurs qui affectent nos maisons et prendre certaines mesures pour rester en avance sur la détérioration causée par le changement climatique. J’ai conçu des mesures qui contribueront à renforcer les infrastructures agricoles, nos infrastructures de transport et les précieuses ressources marines. Toutes mes actions sont maintenant loi.

Pourquoi voudriez-vous devenir une législature des îles Vierges et pourquoi les électeurs devraient-ils vous choisir plutôt que d’autres candidats?

DeGazon: Sainte-Croix doit faire confiance à mes dirigeants, car j’ai de l’expérience dans les affaires gouvernementales et privées et j’ai dirigé des programmes en cours dans plusieurs ministères. J’ai le cœur de servir mon peuple, l’expérience et la force de me battre pour eux. En tant que sénateur pour le premier mandat, j’ai montré que j’avais la compétence, la discipline et la capacité d’exécuter. J’ai été le principal parrain de plus de 13 projets de loi qui sont entrés en vigueur au cours de mon premier mandat. Le peuple mérite une législature qui a excellé et qui comprend comment élaborer un programme solide pour Sainte-Croix. Je sais que j’ai fait cela pour l’île Sainte-Croix et même le territoire. Je demande humblement votre soutien afin que je puisse continuer le travail en votre nom. Veuillez voter pour Allison DeGazon, # 10 sur le bulletin de vote.

Veuillez imprimer, PDF et e-mail



Source link

Recent Posts