Le dossier PSA accuse l’ancien Premier ministre J&K d’inciter les masses générales contre le centre à la suite de sa décision sur l’article 370.

L’ancien vice-président du ministre en chef et de la Conférence nationale (NC), Omar Abdullah, « a utilisé la politique comme une couverture pour son idéologie radicale et pour planifier des activités contre le gouvernement de l’Union » et « sa popularité et son potentiel à attirer les électeurs dans les sondages leurre de stand « constituait une menace, selon le Loi sur la sécurité publique (PSA) dossier préparé par le gouvernement du Jammu-et-Cachemire.

le Dossier PSA envoyé à M. Abdullah Le 4 février, on lit: «… Malgré le fait que le sujet était un homme politique traditionnel, il a planifié ses activités contre l’Union indienne sous le couvert de la politique. Et bien qu’il bénéficie du soutien des masses crédules, il a mené avec succès de telles activités. « 

Sans citer d’incident ni de témoignage, le dossier a accusé M. Abdullah de « supprimer la couverture et d’avoir recours à des politiques sales et à une méthodologie radicale pour cibler les masses générales contre les politiques du gouvernement central après que le gouvernement américain a abrogé l’article 370. » faire un don « Gouvernement central dirigé par le BJP le 5 août.

M. Abdullah, qui en Son tweet du 4 août 2019 a parlé à des gens rester calme était arrêté le 5 août et est resté à l’isolement au palais Hari Niwas, un centre d’interrogatoire tristement célèbre des années 1990 qui a été transformé en sous-prison en août 2019.

La capacité d’Abdullah, 49 ans, « à influencer les gens pour quelque raison que ce soit, peut être vue dans le fait qu’il a réussi à convaincre son électorat de voter en grand nombre même au plus fort du militantisme et du boycott des élections ».

Éditorial | Folie élargie: à l’appel de PSA contre Omar Abdullah et Mehbooba Mufti

Le dossier de M. Abdullah, qui avait une large audience sur le site de micro-blogging Twitter, l’accusait de « s’opposer à la décision du Centre d’abroger l’article 370 et d’inciter les gens sur Twitter contre l’unité et l’intégrité de la nation ».

Expliqué | Loi sur la sécurité publique du Jammu-et-Cachemire

Après les articles 107 et 151 pendant six mois de prison, M. Abdullah peut rester derrière les barreaux pendant trois mois à deux ans sans procès en vertu du PSA.

Dans un discours public, M. Abdullah, dont le grand-père, le cheikh Muhammad Abdullah, a présenté le PSA pour réserver les passeurs de bois en janvier 2019 a promis de «révoquer le PSA lorsque son parti NC a été élu au pouvoir. « 





Source link

Recent Posts