Je souhaite obtenir des informations sur une formation complète concernant le thème DIVI dispensé
par un organisme de formation certifié par l’état.
Que la formation soit finançable par mon CPF (idéalement) ou autre


Politique de divulgation d’informations

1. La présente politique générale définit la politique de divulgation des informations du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

objectif

2. L’UNICEF s’engage à mettre à la disposition du public des informations sur ses programmes et opérations. L’UNICEF considère que l’accès du public à l’information est un élément clé pour garantir que toutes les parties prenantes, y compris le public, participent effectivement à l’exécution de leur mandat. L’UNICEF reconnaît qu’il existe une relation positive entre la transparence, notamment grâce à l’échange d’informations, et la confiance du public dans le travail de développement et l’aide humanitaire soutenus par l’UNICEF.

3. La direction de l’UNICEF est responsable devant le Conseil d’administration de l’UNICEF, qui est composé des États membres des Nations Unies et fait partie du Conseil économique et social des Nations Unies. La direction de l’UNICEF estime que l’accès du public aux informations de l’UNICEF facilite davantage la transparence et la responsabilité de l’UNICEF.

4. La présente politique de divulgation d’informations (cette «politique») est conçue pour garantir que les informations relatives aux programmes et opérations de l’UNICEF sont accessibles au public, sous réserve des restrictions énoncées dans cette politique. Comme indiqué dans le rapport sur le système de responsabilisation de l’UNICEF, document de direction de l’UNICEF E / ICEF / 2009/15 (le «rapport sur la responsabilité»), l’UNICEF fournira des informations fiables et en temps opportun sur les conditions, décisions et actions existantes liées aux activités de l’organisation en d’une manière accessible, visible et compréhensible, à moins que les informations ne soient considérées comme confidentielles. «(¶ 14 g)).

Définition du terme « information »

5. Aux fins de la présente politique, le terme «information» désigne tout contenu produit, quel que soit son support (enregistrement papier, électronique ou audio, visuel ou audiovisuel), relatif à des questions relatives aux politiques, activités et décisions de l’UNICEF.

Portée de cette politique

6. Cette politique s’applique à toutes les informations en possession de l’UNICEF.

Principe général d’accès à l’information

7. Les informations doivent être accessibles et divulguées sous réserve des restrictions énoncées dans la présente politique.

Accessibilité des informations

8. Les informations accessibles au public sont publiées sur un ou plusieurs des sites Web de l’UNICEF ou des sites Web du système des Nations Unies accessibles au public (comme celui d’une équipe de pays des Nations Unies pour un pays donné). Une liste sélectionnée d’informations actuellement accessibles au public (ou mises à disposition en permanence) de diverses manières, notamment via le site Web mondial de l’UNICEF et les sites Web individuels des bureaux de pays de l’UNICEF ou des équipes de pays des Nations Unies, figure à l’annexe A.

Accès limité à l’information

9. La directive exclut les données qui sont physiquement ou électroniquement sous forme brute. L’UNICEF n’est pas en mesure de répondre aux demandes qui nécessitent la sélection et / ou la manipulation de données pour créer du contenu.

10. Les informations confidentielles ne sont pas sujettes à divulgation. Le rapport sur la responsabilité (¶2) approuvé par le Conseil d’administration de l’UNICEF exige que les catégories d’informations suivantes soient classées comme « informations confidentielles »:

  • Informations reçues de tiers dans l’attente de la confidentialité ou envoyées à des tiers;
  • Les informations qui, lorsqu’elles sont divulguées, sont susceptibles de compromettre la sécurité, les droits ou la vie privée d’un individu;
  • Les informations dont la divulgation peut compromettre la sécurité des États membres ou affecter la sécurité ou le bon déroulement des opérations ou activités de l’organisation;
  • Les informations qui font l’objet d’un privilège légal ou d’un processus réglementaire, ou qui exposent l’organisation à un risque indu de litige, ou qui sont liées à des audits et enquêtes internes
  • Documents internes interservices ou intra-bureaux, y compris les courriels et les projets de documents;
  • Informations commerciales lorsque la divulgation porterait préjudice aux intérêts financiers de l’organisation ou à ceux d’autres parties impliquées;
  • Les informations que l’Organisation estime, si elles étaient divulguées, porteraient gravement atteinte à un dialogue politique avec un État membre ou un partenaire d’exécution; et
  • Tout autre type d’information qui doit être considérée comme confidentielle en raison de son contenu ou des circonstances dans lesquelles elle a été créée ou communiquée.

La définition d ‘«informations confidentielles» doit être interprétée de manière à encourager la divulgation autant que possible sans enfreindre cette politique.

11. Si seule une partie des informations répondant à une demande de divulgation particulière est soumise à l’une des restrictions énoncées dans la présente politique, l’UNICEF peut, à sa seule discrétion, décider que le reste des informations répond à la demande, soit divulgué et prendre les mesures appropriées pour maintenir la confidentialité des informations non divulguées.

12. Les décisions du Conseil d’administration de l’UNICEF et d’autres politiques, procédures ou pratiques de l’UNICEF ou de l’Organisation des Nations Unies peuvent contenir des restrictions à la divulgation d’informations. Cela comprend, entre autres, la décision du Conseil exécutif de l’UNICEF en 2009/8 sur la divulgation des rapports de l’audit interne de l’UNICEF aux États membres uniquement. Rien dans ou lié à cette politique ne doit être considéré de quelque manière que ce soit comme restreignant, modifiant ou suspendant l’application de ces décisions du Conseil d’administration de l’UNICEF ou de toute autre politique, procédure ou pratique de l’UNICEF ou des Nations Unies.

Privilèges et immunités des Nations Unies, y compris l’UNICEF

13. Rien dans la présente Politique ou en rapport avec celle-ci ne sera considéré comme une renonciation expresse ou implicite aux privilèges et immunités des Nations Unies, y compris de ses organes subsidiaires, en vertu de la Convention sur les privilèges et immunités des Nations Unies. 1946 ou autre. Sans limiter la généralité de la phrase précédente, la divulgation d’informations en réponse à une demande de divulgation n’implique pas une renonciation expresse ou tacite aux privilèges et immunités de l’Organisation des Nations Unies, y compris ses organes subsidiaires, en vertu de la Convention sur les privilèges et Immunités des Nations Unies de 1946 ou autres.

Traitement des demandes d’informations

14. Toute personne ou organisation peut demander la divulgation d’informations non confidentielles de l’UNICEF qui ne seraient pas disponibles sur les sites Web accessibles au public de l’UNICEF ou sur les sites Web du système des Nations Unies.

15. Les demandes d’informations doivent être traitées par le chef du bureau ou du département ou du bureau de pays ou régional compétent de l’UNICEF. Toutes les demandes des médias doivent être traitées par le personnel des communications de l’UNICEF.

16. Le fonctionnaire de l’UNICEF chargé de traiter une demande d’informations confidentielles devrait demander conseil au Conseiller juridique de l’UNICEF au bureau du Directeur exécutif du Siège à New York et, si nécessaire, au Directeur du Département des services publics de Copenhague (si la demande est faite ) les relations avec les fournisseurs ou les problèmes d’approvisionnement) ou le directeur des ressources humaines au siège de New York (si la demande est liée à des problèmes de ressources humaines).

17. Toutes les demandes d’informations seront traitées immédiatement. Le demandeur doit s’attendre à recevoir un accusé de réception dans les dix (10) jours ouvrables (à New York). En fonction de la complexité de la demande, l’UNICEF s’efforcera de traiter toutes les demandes dans les trente (30) jours suivant l’envoi de l’accusé de réception. Pour les demandes d’informations impliquant la reproduction de matériel, l’UNICEF peut facturer des frais de matériel et de main-d’œuvre, qui seront communiqués au demandeur et qui doivent être payés à l’avance.

18. L’UNICEF peut rejeter une demande en tout ou en partie comme suit:

  • Conformément aux restrictions définies ou mentionnées dans la présente politique;
  • Si la demande de l’UNICEF est considérée comme une sollicitation excessive des ressources de l’UNICEF; ou alors
  • Si, de l’avis de l’UNICEF, la demande paraît frivole.

19. Si une demande est rejetée, le demandeur peut demander le réexamen de la décision en écrivant au Directeur exécutif adjoint de l’UNICEF pour la gestion. Le Directeur exécutif adjoint de la gestion examinera le traitement de la demande d’informations et décidera de la manière de procéder. Cet examen doit généralement être effectué dans les soixante (60) jours suivant la demande. Le résultat de la vérification sera communiqué au demandeur et il n’est pas nécessaire de fournir une explication détaillée du résultat de la vérification.

Reproduction d’informations

20. La mise en œuvre de cette politique est soumise aux règles existantes sur la propriété intellectuelle et autres droits de propriété, y compris, mais sans s’y limiter, les brevets, les droits d’auteur et les marques, qui, entre autres, peuvent restreindre le droit des tiers de reproduire ou d’utiliser des informations .

les langues

21. Ce document sera disponible dans les langues de travail de l’UNICEF: anglais, espagnol et français. Ce document pourra également être mis à disposition dans les autres langues officielles de l’Organisation des Nations Unies à une date ultérieure.

Déni de responsabilité

22. Aucune représentation ou garantie, expresse ou tacite, n’est faite quant à l’exhaustivité ou l’exactitude des informations fournies par l’UNICEF. Le demandeur utilise les informations fournies par l’UNICEF à sa propre discrétion. L’UNICEF n’est pas responsable des pertes directes ou indirectes résultant de l’utilisation des informations.

Provisions finales

23. La politique de sécurité de l’information de l’UNICEF promulguée par la Directive exécutive CF / EXD / 2003/23 est abolie.

24. La directive entre en vigueur à la date de publication de la présente directive exécutive.

16 septembre 2010

> Retour en haut



Source link

Recent Posts