Sélectionner une page


Ligue de basket-ball féminine

Logo de la ligue de basket-ball féminin
hiérarchie
hiérarchie 1 division
Niveau inférieur Ligue 2
Récompenses
Champion en titre Lyon (2019)
Autres titres Bourges (14)

le Ligue de basket-ball féminine ((LFB) est une commission de Fédération française de basket-ball responsable de la promotion et de l’organisation du basketball féminin de haut niveau.

Créé en , il organise le championnat de France du niveau élite du basket féminin mentionné précédemment Femmes National 1A. Elle est donc l’équivalent féminin de LNB homme, mais sous l’égide de la Fédération.

Il a été exécuté depuis de l’ancien international Carole Force[1]. Le vieil international Yannick Souvré en ce qui la concerne, la réalisatrice depuis [2].

Ouvrez le LFB[modifier | modifier le code]

Depuis 2005, le premier jour est appelé  » Ligue féminine ouverte », Sera joué au même endroit pour toutes les équipes qui Stade Pierre de Coubertin ((Paris). La «saison régulière» se présente toujours sous la forme d’un aller-retour.

De 1998 à 2005[modifier | modifier le code]

Il est créé en 1998après ça National 1 A.assurer le développement du basketball féminin de haut niveau. Il comprend ensuite un seul pool de 12 clubs qui se poursuit avec un aller-retour après une «saison régulière» 2e Phase en 3 mini-championnats jusqu’à 4: Les équipes classées de 1 à 4 pour le titre (avec des finales en 3 (ou 5) matchs entre les 2 premiers d’entre eux 2e Tour), les équipes de 5 à 8 pour 1 (ou 2) places en Coupe d’Europe, les équipes de 9 à 12 pour éviter la 2 descente au championnat – amateur – de National 1.

De 2005-2006 à 2007-2008[modifier | modifier le code]

En raison de problèmes de règlement au cours de la Saison 2004-2005 (Les clubs descendants n’étaient pas connus), l’association a changé le système. À la 2005-2006La ligue sera élargie à 14 équipes, avec une formule plus classique: la «saison régulière» sera suivie de barrages copiés sur ceux de la Pro A mâle, donc avec 12 équipes; seulement le 14ee et le dernier de la saison régulière sera relégué[réf. nécessaire].

Les groupes nÖ Les 1, 2, 3 et 4 se qualifient directement pour les quarts de finale. En revanche, les équipes qui ont entre 5 et 12 ans en saison régulière jouent le premier tour (ou les quarts de finale) lors des matchs à domicile et à l’extérieur. À l’exception de la finale, les éliminatoires se disputent en deux matchs avec une moyenne de points, le match retour étant joué au plus haut rang à la fin de la saison régulière. Les résultats nuls sont autorisés pour ces matchs. Si les équipes sont en moyenne à égalité à la fin du match retour, ce temps supplémentaire de cinq minutes est joué pour départager les équipes.

final[modifier | modifier le code]

le Champion de France est sélectionné comme le meilleur des trois jeux (ou deux sets gagnants). L’ordre des rencontres est le suivant: Pour le premier tour, l’équipe avec le rang le plus bas reçoit le rang le plus élevé à la fin de la saison régulière. Par contre, il bouge pendant la 2e Manipulez, et si nécessaire pour cela 3e, avec le groupe sportif le mieux classé en saison régulière.

  • 1 – gagnant 1 contre gagnant 2;
  • 2 – gagnant 2 contre gagnant 1;
  • 3 (si nécessaire) – Gagnant 2 contre Gagnant 1.

Qualifications européennes[modifier | modifier le code]

  • Euroligue, 4 places (dans l’ordre préféré):
  1. le champion de France LFB;
  2. Le club a pris la première place à l’issue de la première phase du championnat.
  3. groupement qualifié par concours FIBA Europe (Mention de la saison ajoutée 2006-07);

ensuite

  1. le gagnant de Tournoi de la Fédération (la dernière édition aura lieu en 2008);
  2. le finaliste du championnat,

en supposant que le club sera classé premier à chaque fois à la fin de la première phase du championnat.
Dans le cas où l’un des clubs ne peut pas entrer en Euroligue la saison suivante ou si la France se voit offrir un siège supplémentaire, ce siège sera attribué en fonction du classement de la première phase du championnat.

  1. le club gagnant Coupe de France ;;
  2. Les places restantes seront attribuées selon le classement de la première phase du championnat.

De 2008-2009 à 2014-2015[modifier | modifier le code]

Les équipes classées 1 à 4 participent aux trois meilleurs matchs pour le titre de champion. Les équipes classées 5 à 12 (depuis 2011-2012 seulement 5 à 8) s’affrontent dans le tour de défi, dans lequel les équipes ayant le rang le plus élevé et le plus bas s’affrontent dans un match à double sens. Les deux dernières équipes (une seule en 2014-2015) sont reléguées en National 1 et sont renommées Ligue 2 en 2010.

Le nombre de qualifiés en Euroligue est compris entre 2 et 3 selon la saison et varie pour l’Eurocup.

Depuis 2015-2016[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison LFB 2016, trois équipes ont été reléguées dans le cadre de la transition de la ligue à 12 équipes la saison suivante. A partir de la saison 2017, la formule des play-offs sera portée à huit joueurs qualifiés[3].

En 2018, les clubs disposaient d’un budget moyen de 1,8 million d’euros, ce qui correspond à une augmentation de 17% en quatre ans[4].

[modifier | modifier le code]

Le score de l’équipe à domicile est précédé du signe *. ap signifie «après renouvellement».
À l’exception de la saison 2004-2005 et depuis 2016-2017, où la finale s’est disputée en 3 tours gagnants, la finale se joue en 2 tours gagnants.

Prix ​​individuels[modifier | modifier le code]

Les meilleures joueuses du championnat de France sont sélectionnées par référendum, au cours duquel tous les entraîneurs et capitaines de la ligue féminine ainsi qu’un jury de journalistes spécialisés votent. Ils désignent la meilleure Française du championnat, la meilleure étrangère et le meilleur espoir.[6].

Les pairs nommés entraîneur de l’année de la Ligue féminine[7]. Depuis la création de ce prix, Alain Jardel est l’entraîneur le plus récompensé avec trois titres. Pierre Vincent, Laurent Buffard, Abdou N’Diaye et Vadim Kapranov sont les seuls autres entraîneurs à avoir plus d’un titre[réf. nécessaire].

Pour le vingtième anniversaire, la ligue nomme ses cinq meilleurs français (Céline Dumerc, Audrey Sauret, Cathy Melain, Endy Miyem, Isabelle Yacoubou dirigé par Valery Demory) et étrangère (Kristi Harrower, Ilona Korstine, Allison Feaster, Ann Wauters et Polina Tzekova, dirigé par Laurent Buffard)[8].

Lorsque Saison 2006-2007Le LFB est innovant en ce qu’il propose des jeux directement sur Internet. Les premiers jeux diffusés sont ceux de la Tournoi de la Fédération[9].

La ligue leur donne un cap prochaine saison. Dans les années 2007-2008, le LFB fêtera son 10e anniversaire et à cette occasion ouvrira un nouveau logo et un site Web qui sera soutenu par le des fédération. Le meeting LFB TV se multiplie, un match par jour est ensuite diffusé sur Internet [9].

Plusieurs sessions sont diffusées annuellement Sport +, Chaîne qui arrête son activité en [3]. Le LFB est alors inclus dans un ticket de loterie de cinq ans pour la diffusion de deux matchs par semaine par Pro A, des matchs de Pro B et de la Women’s Basketball League. Ma chaîne de sport et pour 12 sessions par an Équipe 21[10]pour un montant annuel de 10 millions d’euros, supérieur aux 6 millions d’euros du contrat précédent[11].

De 1937 à 1950 « Excellence », de 1951 à 1973 « National », de 1974 à 1998  » National 1 A. « , Et depuis 1999 » Women’s Basketball League « (LFB).
Avant de rejoindre la FFBB

Avec[modifier | modifier le code]

statistiques[modifier | modifier le code]

  • Plus grand nombre de victoires en finale: 14 (Bourges)
  • Plus grand nombre de titres consécutifs: 12 (Clermont UC) de 1968 à 1979
  1. « Carole Force, nouvelle présidente du LFB », FFBB, (consulté le 11 janvier 2021)
  2. « Yannick Souvré et Cathy Melain rejoignent la FFBB », FFBB, (consulté le 11 janvier 2021)
  3. une et bFabien Bodin, « Entretien avec Irène Ottenhof: « Un résultat extrêmement positif sur tous les fronts » », Daft Dunk, (consulté le 14 mai 2015)
  4. Pascal Legendre, « Pierre Fosset (Président de Bourges): « Nous avons aussi des matches internationaux car nous avons des conditions de travail exceptionnelles. » », basketeurope.com, (consulté le 28 avril 2019)
  5. Pierre-Marie Descamp, La grande histoire du basket français, L’équipe, 224 p. ((ISBN 2915535566)
  6. Site web du LFB.
  7. « Valéry Demory Trainer de l’année », FFBB, (consulté le 28 mai 2011)
  8. Sacha Rutard, « Ligue féminine: les 5 majeures des 20 ans révélées », basketeurope.com, (consulté le 17 juin 2018)
  9. une et b[PDF] (en) communiqué de presse officiel
  10. Kevin Bosi, « Un système de publicité et de distribution sans pareil », FFBB, (consulté le 4 août 2015)
  11. Alexandre Lacoste, « Le contrat TV de la LNB se démarque dans le paysage sportif », bebasket.fr, (consulté le 5 août 2015)
  12. « Le Racing est le champion de France de basket », Laine de bois, ((Lire en ligne, a consulté le 27 décembre 2020)
  13. « Les Parisiens sont champions de France », L’oeuvre, , p. 6e ((Lire en ligne, a consulté le 27 décembre 2020)
  14. « Championnats de basketball », L’oeuvre, , p. 4e ((Lire en ligne, a consulté le 28 décembre 2020)
  15. « Les Rémoises remportent la coupe de basket « Morning » », Le matin, , p. 4e ((Lire en ligne, a consulté le 27 décembre 2020)
  16. « Le côté sportif », Laine de bois, , p. 4e ((Lire en ligne, a consulté le 28 décembre 2020)
  17. « Dimanche des sports », Le petit parisien, , p. 2 ((Lire en ligne, a consulté le 28 décembre 2020)
  18. « Championnat de basketball féminin », Laine de bois, , p. 5 ((Lire en ligne, a consulté le 28 décembre 2020)
  19. « Dimanche des sports », Laine de bois, , p. 4e ((Lire en ligne, a consulté le 28 décembre 2020)
  20. Gabriel Pantel-Jouve, « BOURGES REÇOIT LE TITRE DE CHAMPION DE FRANCE! », bebasket.fr, (consulté le 26 mai 2018)

Vers d’autres projets Wikimedia:

Articles Liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Source link

Recent Posts