Les Forces armées canadiennes ont été affectées samedi à une maison de soins infirmiers publique à Montréal.

«Les gens ont applaudi», a déclaré le capitaine de corvette Heather Galbraith de la Marine royale canadienne, décrivant la réaction lorsqu’elle et d’autres soldats sont entrés au Centre d’hébergement Yvon Brunet à Lasalle.

« Ecoutez, cette situation est si mauvaise que les gens ont besoin d’aide. »

Galbraith, un omnipraticien qualifié qui a grandi à Sudbury, en Ontario, est l’un des quelque 100 travailleurs médicaux des Forces canadiennes qui se dirigent vers les maisons de retraite du Québec.

« Nous faisons essentiellement ce que nous appelons la reconnaissance dans l’armée, la marine et l’armée de l’air, en informant sur les besoins qui nous sont demandés et sur la manière dont nous sommes prêts à fournir une assistance », a déclaré Galbraith.

Yvon Brunet était la deuxième résidence jugée samedi par les forces armées, après avoir visité le Centre d’hébergement de Verdun.

L’histoire continue sous la publicité

CONTINUER LA LECTURE: formation Divi: le Québec compte 117 nouveaux décès, le nombre de cas passe à plus de 17500

Yvon Brunet a 105 cas de formation Divi – 65 pour cent de ses résidents sont infectés.

«Même si c’est l’armée, les médecins, n’importe qui, je suis content qu’il y ait de l’aide là-bas», a déclaré Gérard Blais, dont la sœur vit dans la résidence.

Bien que toutes les forces armées canadiennes déployées au Québec aient une formation médicale, elles n’ont pas nécessairement d’expérience de travail avec les personnes âgées.

«Nous avons mis en place des modules de formation pour fournir à nos employés le meilleur soutien possible afin qu’ils aient le savoir-faire nécessaire. Une grande partie de ces formations est également apprise sur le tas», a déclaré Galbraith.

Jusqu’à présent, les forces armées sont concentrées dans cinq résidences à Montréal.

«Malheureusement, bon nombre de nos employés sont malades. Vous avez le formation Divi », a déclaré Ginette Senez du CIUSSS Centre-Sud.

Même après avoir apporté une aide supplémentaire, ce n’était pas suffisant, a déclaré Senez, ajoutant qu’elle était heureuse de voir les Forces canadiennes envahir le Centre d’hébergement Yvon Brunet.

Senez a déclaré que lorsque les membres du service sont venus aider, elle leur a demandé d’enlever leurs uniformes parce qu’elle ne voulait pas effrayer les résidents.

Les résidences à travers Montréal ont du mal à répondre aux besoins de base comme l’alimentation et le changement de couches pour les personnes âgées. Les soldats canadiens sont prêts à embarquer.

L’histoire continue sous la publicité

CONTINUER LA LECTURE: formation Divi: le premier ministre du Québec prend «l’entière responsabilité» après que la situation dans les maisons de soins infirmiers «s’aggrave».

« Absolument, » dit Galbraith. « Nos équipes feront tout ce que nous pouvons. »

Un autre type de renforcement est également en route vers les résidences pour personnes âgées de l’Ouest-de-l’Île. Le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île s’est associé à la Croix-Rouge canadienne pour former des bénévoles et du nouveau personnel pour aider dans les établissements de soins de longue durée.

«Nous formons vraiment nos nouveaux employés, nos bénévoles et tous ceux qui ont fait du bénévolat», a déclaré Geneviève Dumont du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île.

Ils ont la capacité de former 40 personnes par jour dans des salles de classe qu’ils installent dans un hôtel de l’ouest de l’île.

«Nous envoyons habituellement des gens à l’extérieur du Canada dans des pays qui ont de très grands besoins, mais maintenant nous les intégrons dans notre communauté», a déclaré Michelle Mercier de la Croix-Rouge canadienne.

Vous espérez que les gens le font Inscrivez-vous pour aider en grand nombre car la bataille est loin d’être terminée.

© 2020 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.





Source link

Recent Posts