Sélectionner une page


Des clubs professionnels de toute l’Europe rendront hommage ce week-end à Nicolas Chauvin, le jeune joueur du Stade Français qui s’est cassé le cou lors d’un match des jeunes dimanche dernier.

L’European Professional Club Rugby (EPCR) a déclaré vendredi dans un communiqué que le joueur de 18 ans observerait une minute de silence avant le coup d’envoi des matchs de la Champions Cup, de la Challenge Cup et du Continental Shield ce week-end.

Le Stade Français rend hommage à Chauvin en offrant une entrée gratuite au meeting Challenge Cup de vendredi avec les Ospreys à Paris.

Chauvin est le troisième jeune joueur français cette année à mourir après avoir été blessé lors d’un match. Cela a incité le ministre français des Sports à exhorter les autorités du rugby à rendre le jeu plus sûr.

Roxana Maracineanu a déclaré qu’elle rencontrerait le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, pour discuter des moyens de prévenir de nouveaux décès.

« Un troisième jeune joueur est mort sur un terrain de rugby, le premier depuis que je suis devenu ministre des Sports, et c’est trop », a déclaré Maracineanu aux journalistes.

Chauvin est décédé à l’hôpital des suites d’une fracture au cou qui a provoqué une crise cardiaque lors d’un match à Bordeaux dimanche.

En août, Louis Fajfrowski, 21 ans, est décédé après un duel intense avec Aurillac. Trois mois plus tôt, un jeune de 17 ans est décédé le lendemain d’un coup à la tête alors qu’il jouait pour le club amateur Billom.

« Il est temps que le sport ajuste ses règles pour protéger les jeunes joueurs des risques », a déclaré Maracineanu.

La Fédération Française de Rugby (FFR) a alors demandé à World Rugby de tenir dans les plus brefs délais une réunion spéciale sur la sécurité.

Le rugby est un sport de contact où les joueurs qui se heurtent à grande vitesse ont un impact important. Cela signifie que des blessures peuvent survenir même s’il n’y a pas de jeu déloyal.

Sans faire de lien direct avec les dangers du sport, le patron de l’association Laporte a déclaré que les jeunes quittent le rugby en nombre important.

«Nous avons perdu cinq pour cent de nos joueurs inscrits l’année dernière. Nous devons mettre un terme à cet effondrement », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que la baisse du taux de participation des hommes était de 10 pour cent, avec une augmentation de la participation des femmes portant le total à 5 ​​pour cent.

L’ancien entraîneur national a déclaré que la fédération investirait 10 millions d’euros dans l’amélioration de l’entraînement de rugby dans les écoles tout en comptant accueillir la Coupe du monde 2023 en France pour raviver l’intérêt des jeunes.

mme-pyv / cw / bsp / lp

En savoir plus sur: Nicolas Chauvin, le rugby, stade français





Source link

Recent Posts