Le skipper italien Sergio Parisse est le capitaine du club parisien du Stade Français, qui dispose du plus gros budget du top 14 français du rugby.

David Rogers

Le skipper italien Sergio Parisse est le capitaine du club parisien du Stade Français, qui dispose du plus gros budget du top 14 français du rugby.

Cinq clubs de rugby français ont un budget total plus important que le rugby néo-zélandais, selon les chiffres publiés avant le début de la nouvelle saison du top 14.

Les autorités françaises du rugby ont publié les budgets des 14 meilleurs clubs. Les revenus vont de 34 € pour le Stade Français à 13,8 € pour Agen.

Les 5 premiers de la table des monnaies françaises – Stade Français, Clermont Auvergne (32,5 millions d’euros), Toulouse (32 millions d’euros), Toulon (30 millions d’euros) et Lyon (29,8 millions d’euros) – ont ensemble un budget totalisant 158,3 millions d’euros ( 275 millions USD).

Mourad Boudjellal (R), photographié avec Bernard Laporte après avoir remporté la Coupe d'Europe 2015, est le propriétaire de Toulon - l'un des cinq clubs les plus riches de France.

David Rogers

Mourad Boudjellal (R), photographié avec Bernard Laporte après avoir remporté la Coupe d’Europe 2015, est le propriétaire de Toulon – l’un des cinq clubs les plus riches de France.

Le revenu total de New Zealand Rugby pour le dernier exercice fiscal 2017 était de 257,2 millions de dollars.

CONTINUER LA LECTURE:
* ‘Donnez une chance à Mo’unga’
* Cooper veut un maillot maori
* Beauden signifie beaucoup d’argent
* * Barrett: j’étais dans la zone
* * Débriefing de Bledis-low pour Cheika

Les budgets des 14 clubs de première division française sont de 335,7 millions d’euros (583,7 millions de dollars), soit plus du double du revenu total de la NZR.

L'ancien All Black Conrad Smith a joué pour Pau, qui a un entraîneur Kiwi et sept joueurs néo-zélandais dans leurs livres.

PASCAL RONDEAU / GETTY IMAGES

L’ancien All Black Conrad Smith a joué pour Pau, qui a un entraîneur Kiwi et sept joueurs néo-zélandais dans leurs livres.

Les chiffres, publiés dans divers médias français la semaine dernière, montrent pourquoi tant de joueurs de premier plan de l’hémisphère sud sont attirés en France et soulignent le défi auquel la NZR et d’autres nations de rugby sont confrontées pour recruter des joueurs de manière centralisée.

Les clubs français ont le plafond salarial de rugby le plus élevé au monde – 11,3 millions d’euros par équipe.

Le revenu ne doit pas nécessairement conduire au succès.

Le champion de France surprise Castres Olympique (2017-18) n’a terminé que 10e sur le tableau budgétaire, tandis que le Stade Français n’a terminé que 12e l’an dernier, avant que la moitié de son équipe avec l’ailier d’essai irlandais Simon Zebo et l’Écosse rejoints par Finn Russell, qui gagnerait 700000 €. (1,2 million de dollars). Contrats.

Les cinq équipes à gros budget en France ont des joueurs néo-zélandais dans leurs livres.

Le Stade Français n’en a qu’un – l’ancien arrière latéral d’Otago Tony Ensor, mais Clermont, championne 2016-17, a l’ex-All Blacks Isaia Toeava ainsi que George Moala et Fritz Lee.

Les anciens attaquants des All Black Jerome Kaino et Charlie Faumuina, Pita Akhi et Carl Axtens vivent à Toulouse.

Toulon compte trois ex-tous noirs, Liam Messam, Malakai Fekitoa et le nouveau venu Julian Savea.

Les anciens All Blacks Charlie Ngatai et Rudi Wulf ainsi que le compatriote Toby Arnold sont à Lyon.

Montpellier est sixième du classement, mais compte deux des kiwis les plus rémunérateurs de France. L’entraîneur-chef Vern Cotter rapporterait plus d’un million de dollars par an, tandis qu’Aaron Cruden conclurait un accord de 1,36 million de dollars.

Les 14 clubs français ont des kiwis dans leurs livres – certains sont mieux connus que d’autres.

Pau – huitième sur le tableau budgétaire – a un entraîneur néo-zélandais, l’ancien All Black Simon Mannix, et sept joueurs Kiwi, dont l’ancien All Blacks Colin Slade, Tom Taylor, Frank Halai et Jamie Mackintosh.

La Rochelle a quatre ex-All Blacks Victor Vito, qui a pris sa retraite le capitaine des All Blacks Jason Eaton. Eaton est maintenant entraîneur adjoint et l’ancien All Blacks Lock Jono Gibbes sera directeur du rugby une fois la saison de la Coupe Mitre 10 de Waikato terminée.

La France a la compétition de clubs la plus riche d’Europe.

Selon le site Web Irish Rugby Lad, les postes de premier ministre anglais ont un plafond salarial de 7 millions de livres sterling (13,4 millions de dollars américains) plus deux joueurs de renom.

Les équipes irlandaises disposent d’un budget de 7 millions d’euros (12 millions de dollars), les équipes galloises et écossaises dépassant 5 millions d’euros (8,6 millions de dollars).

EN UN COUP D’OEIL

Les 14 meilleurs budgets des clubs français 2017-18

1: Stade Français 34 millions d’euros

2: Clermont 32,5 millions d’euros

3: Toulouse 32 millions d’euros

4: Toulon 30 millions d’euros

5: Lyon 29,8 millions d’euros

6: Montpellier 27 millions d’euros

7: La Rochelle 25,6 millions d’euros

8: Pau 25 millions d’euros

9: Course 92 24 millions d’euros

10: Castres 23 millions d’euros / 40 millions de dollars

11: Bordeaux-Bègles 23 millions d’euros

12: Grenoble 18 M € / 31,3 M €

13: Perpignan 16 millions d’euros

14: Agent 13,8 M € / 24 M $



Source link

Recent Posts