Sélectionner une page


Cette décision met fin à tous les espoirs du peuple malgache de briguer un autre mandat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF).

Le TAS l’a déclaré coupable des violations éthiques, y compris «offrir des cadeaux» et «détourner des fonds».

Ahmad a également été accusé d’avoir utilisé l’argent de la CAF pour inviter les présidents de plusieurs associations nationales à faire un pèlerinage à La Mecque « sans lien direct avec le football ».

Mais le TAS a disculpé Ahmad dans une affaire distincte relative à une prétendue violation d’un contrat d’équipement avec Puma en faveur de la société française Tactical Steel.

Son interdiction avait été suspendue par le TAS en attendant l’appel.

Le TAS a également réduit l’amende infligée par la FIFA à Ahmad 200 000 Suisses Francs (214.311 USD) à 50.000.

Les élections présidentielles de la CAF doivent avoir lieu vendredi à Rabat, au Maroc.

La FIFA a demandé aux trois autres candidats – Augustin Senghor du Sénégal, Ahmed Yahya de Mauritanie et l’Ivoirien Jacques Anouma – de soutenir le Sud-Africain Patrice Motsepe lors des élections, a déclaré une source la semaine dernière à l’AFP.





Source link

Recent Posts