La réunion

propriété commune

Il est possible de corriger cette situation d’incertitude grâce au Signature d’un accord de partage.

Peigner

Nullité

Cette convention doit être écrite, énumérant les biens indivis et précisant les droits de chaque copropriétaire. Dès qu’il s’agit d’un bien immobilier, il doit également être rédigé par un notaire et faire l’objet d’une publication au Cadastre.

Il peut être conclu pour une durée déterminée (maximum cinq ans). Dans ce cas, les copropriétaires sont libres de prolonger celui-ci par simple accord. Un renouvellement tacite peut être envisagé.

Le contrat de coentreprise a pour objet d’organiser la gestion de la copropriété et de fixer les règles du jeu. Les copropriétaires peuvent organiser la répartition de leurs dépenses, désigner un gérant (choisi ou non parmi eux), une somme d’occupation (si l’un d’eux, par exemple, habite seul sur la propriété), etc.

  • Si le contrat est conclu pour une durée indéterminée, le

    partager

    peut être demandé à condition que ce ne soit pas fait de mauvaise foi ou au mauvais moment;
  • Dans l’éventualité où la copropriété serait conservée pour une durée déterminée, une demande peut être faite pour fractionner la propriété pour un motif valable.

Que faire en cas de litige?

Si la vente d’un immeuble indivis est bloquée par l’un des copropriétaires, le Tribunal de Grande Instance peut demander un permis de vente aux autres copropriétaires qui représentent au moins 2/3 des droits indivis. L’intervention du notaire est obligatoire.



Source link

Recent Posts