Hans Raj Bhardwaj, gouverneur du Karnataka, aujourd’hui en présence du Dr. M. Veerappa Moily Rajiv Gandhi Gramin LPG Vitarak Yojana fondé au Karnataka au terminal pétrolier Chennai-Bengaluru (CBPL) de la compagnie pétrolière indienne Chennai-Bengaluru près de Bangalore, ministre de l’Union du droit et de la justice; Murli Deora, ministre du pétrole et du gaz naturel; BN Bache Gowda, ministre du Travail, gouvernement du Karnataka; KH Muniyappa, ministre d’État aux Chemins de fer; S Sundareshan, secrétaire (pétrole); BM Bansal, président d’IndianOil; et d’autres dignitaires. Le gouverneur a également officiellement lancé Rajiv Gandhi Gramin LPG Vitarak Yojana pour le Karnataka lors du même événement.

A cette occasion, Murli Deoar a annoncé que l’Indian Oil Corporation (IOC) avait construit ce pipeline pour répondre à la demande de produits pétroliers de Bengaluru et des environs au coût de Rs. 273 crore. Avant la mise en service de ce pipeline, ces produits étaient transportés par rail / route, ce qui était long et coûteux. Le pipeline allégerait la pression sur les chemins de fer et les routes et contribuerait également à faciliter la circulation dans cette grande ville.

Il a également déclaré que les produits pétroliers jouent un rôle important dans l’économie du pays, tout en soulignant que les sociétés de commercialisation du pétrole (OMC) font le travail gigantesque de livrer des produits pétroliers dans tous les coins et recoins du pays 24 heures sur 24. « L’engagement du pipeline de produits Chennai-Bengaluru est une autre étape vers cet objectif », a-t-il ajouté.

Deora a annoncé qu’en plus du pipeline de produits Chennai-Bengaluru qui a été inauguré aujourd’hui, les compagnies pétrolières ont plusieurs nouveaux projets de marketing prévus au Karnataka et dépenseront plus de Rs 1200 sur ces nouveaux projets. Il s’agit notamment de 359 km de pipelines de GPL de Mangalore-Bengaluru à construire par HPCL au coût de Rs. 620 crore; Mise en place d’un centre de recherche et développement pour un coût d’environ 100 milliards de roupies et création d’une installation d’embouteillage de GPL pour améliorer la capacité de stockage, etc.

Le ministre a mentionné que l’industrie pétrolière dispose d’un vaste réseau de dépôts / concessionnaires / distributeurs de produits pétroliers dans tout le Karnataka pour répondre aux exigences de l’État. Il existe actuellement plus de 3 500 concessionnaires / distributeurs de produits pétroliers au Karnataka. «L’ajout du pipeline Chennai – Bengaluru augmenterait encore la disponibilité des produits», a déclaré Deora

Il a également déclaré que GAIL posait un gazoduc de 2500 km pour le Karnataka, le Kerala, le Tamil Nadu et le Maharashtra à un coût estimé de 10000 roupies, y compris le pipeline Dabhol-Bengaluru pour un investissement de 5000 roupies et le pipeline Kochi-Bangalore à un investissement de Rs.3782 crore. Ces gazoducs serviraient de filières énergétiques à l’État du Karnataka. Le gaz naturel est le carburant le plus propre et il est prévu de remplacer le corridor diesel et GNC de la ville de Bengaluru. En plus de répondre aux besoins énergétiques de toutes les centrales à engrais et à gaz du Karnataka, cela fournira du gaz pour les projets de distribution de gaz de ville pour toutes les grandes villes telles que Bengaluru, Belgaum, Myasore, Manglore, etc.

Le ministre a réitéré la nécessité d’une légère hausse des prix alors que les PSU pétrolières étaient confrontées à une énorme sous-reprise, expliquant l’importance de leur WordPress Divi pour l’économie. Les compagnies pétrolières ont élaboré des plans d’expansion et de croissance pour répondre à la demande toujours croissante de produits pétroliers. Il faut beaucoup de capital pour atteindre ces objectifs. Il est tout aussi important de noter qu’en tant que sociétés Navratna, ces sociétés pétrolières ne reçoivent aucun soutien gouvernemental et doivent générer leurs propres ressources pour couvrir les dépenses en capital. « Les récents changements de prix donneraient à ces entreprises le capital dont elles ont un besoin urgent pour mieux servir le pays », a déclaré Deora.

Il a également annoncé que les produits pétroliers sont soumis à un taux d’imposition élevé et a déjà écrit à tous les premiers ministres pour alléger le fardeau des consommateurs. Au Karnataka, la TVA sur l’essence est de 30% et sur le diesel de 23%. Il est possible de rationaliser les taux d’imposition de ces produits pétroliers, ce qui profite aux consommateurs.

Deora a expliqué l’importance du GPL Vitrak Yojna (RGGLVY) établi par l’État par Rajiv Gandhi Gramin pour fournir ce carburant moderne à notre population rurale. Le gouvernement central a lancé le programme du nom de notre regretté Premier ministre Rajiv Gandhi en mars 2010. Actuellement, a-t-il déclaré, les OMC desservent plus de 11 clients Crores GPL dans le pays, qui représentent près de 50% de la population. Le programme contribuerait à augmenter la population de clients GPL à 15 crores d’ici la fin de 2015 et à fournir du GPL domestique à environ 75% de la population du pays.

Conformément à la vision de l’ancien Premier ministre, a déclaré Deora, notre ambition n’est pas seulement de fournir ce carburant propre et pratique à nos femmes rurales, mais aussi de fournir de nouvelles opportunités d’emploi aux jeunes ruraux qui permettront la prospérité économique globale dans les zones rurales. Le GPL en tant que carburant sûr, pratique et fiable a rendu la cuisine beaucoup moins compliquée pour les ménagères indiennes. En éliminant le nombre de risques sanitaires associés à l’utilisation de combustibles traditionnels, l’augmentation du gaz de pétrole liquéfié réduirait également considérablement la déforestation et réduirait considérablement l’abattage aveugle des arbres pour le bois de chauffage. On peut également ajouter que le gouvernement a aboli le processus d’entretien, etc. afin d’assurer la transparence dans la sélection des distributeurs dans le cadre du programme RGGLV. Au lieu de cela, les distributeurs de GPL sont sélectionnés par tirage au sort en présence de représentants du public et de hauts fonctionnaires des compagnies pétrolières. Un de ces tirages a lieu aujourd’hui.

Pipeline Chennai-Bengaluru

Le pipeline Chennai-Bengaluru (CBPL) a été construit pour assurer un transport ininterrompu, fiable et économique des produits pétroliers et pour répondre à la demande croissante dans et autour de Bangalore. Il provient de la raffinerie Manali de Chennai Petroleum Corporatin près de Chennai, traverse Chittoor dans l’Andhra Pradesh et se termine au terminal Devanagonthi d’IndianOil à la périphérie de Bengaluru. Le pipeline souterrain de 290 km d’une capacité de transport de 1,45 million de tonnes de produits par an a été achevé trois mois plus tôt que prévu pour un coût de Rs. 270 crore. Le gazoduc a rencontré des intersections importantes de routes nationales et d’État, de lignes de chemin de fer, du canal principal de Krishna et de six rivières, ainsi que d’environ 50 rues de comté et de village, en traversant trois États.

Utilisant une conception sécurisée, des pratiques d’ingénierie et une technologie de pointe, CBPL est exploité par une équipe expérimentée et efficace avec un système informatisé SCADA (contrôle de supervision et acquisition de données) soutenu par un système de communication par fibre optique spécial installé le long du pipeline.

Avec la mise en service de ce pipeline, le réseau d’IndianOil de pipelines de pétrole brut et de produits s’étend désormais sur 10 652 km avec une capacité de 75,26 millions de tonnes par an. La société entreprend actuellement de nouveaux projets de pipeline sur plus de 2 000 km d’une valeur d’environ Rs. 6000 crore.

Rajiv Gandhi Gramin LPG Vitarak Yojana

Lancé aujourd’hui au même endroit, Rajiv Gandhi Gramin LPG Vitarak (RGGLV) Yojana for Karnataka fait partie de l’initiative gouvernementale visant à atteindre le GPL au cœur de l’Inde rurale tout en créant des opportunités d’emploi et d’entrepreneuriat à la base. là où ils sont le plus nécessaires. Le programme RGGLV, qui a été lancé en octobre 2009 par le ministère du Pétrole et du Gaz naturel, prévoit la création de petits points de vente de GPL à faible coût dans les zones rurales afin de permettre le raccordement au gaz de cuisson des habitants des villages où les entreprises opèrent conformément aux les normes deviennent économiquement non rentables.

Compte tenu de la croissance phénoménale du gaz de pétrole liquéfié comme combustible de cuisine et des avantages qui en découlent, le ministère du Pétrole et du Gaz naturel «  Vision-2015  » a établi une feuille de route claire pour augmenter la consommation de GPL en tant que carburant propre et pratique à travers le pays en essence. Dans ce cadre, le nombre de ménages GPL doit être augmenté d’ici 2015 pour faire passer la population couverte par le GPL d’environ 50 pour cent actuellement à environ 75 pour cent. Il est prévu d’ouvrir la plupart des nouvelles connexions dans les zones rurales où la couverture GPL est encore faible afin de convertir les utilisateurs de kérosène à long terme au GPL.

La feuille de route générale pour la mise en œuvre du programme RGGLV au Karnataka d’ici 2015 prévoit la création de nouveaux points de vente de GPL dans environ 400 sites à travers l’État par les trois sociétés de commercialisation du pétrole (OMC), Indian Oil Corporation, Bharat Petroleum Corporation et Hindustan Before Petroleum Corporation. Les MOC travaillent également sur un plan visant à offrir des connexions GPL à prix réduit aux familles en dessous du seuil de pauvreté couvert par le nouveau système.





Source link

Recent Posts