Le gouvernement s’est engagé à soutenir les micro, petites et moyennes entreprises (MPME), qui sont un secteur important de l’économie indienne qui encourage l’esprit d’entreprise et crée des opportunités d’emploi à moindre coût du capital.

Le ministre des finances et des affaires de l’Union, Smt. Nirmala Sitharaman a soumis l’enquête économique 2019-2020 au parlement. L’enquête économique comprenait une analyse détaillée de toutes les mesures visant à soutenir le secteur des MPME en Inde pour assurer un meilleur flux de crédit, la modernisation de la technologie, la facilité de faire des affaires et un meilleur accès au marché.

Le Premier ministre indien Shri Narendra Modi a annoncé le 2 novembre 2018 des réformes importantes pour une croissance plus rapide dans ce secteur. Les initiatives et le statut de ces initiatives sont:

(i) Approbation fondamentale de prêt jusqu’à Rs.1 crore dans les 59 minutes via un portail en ligne. 1,59,422 nombre de prêts ont été sanctionnés, affectant Rs. 49 330 crore. Sur ce montant, 37106 crores de roupies avaient été payés en octobre 2019.

(ii) une bonification d’intérêt de 2 pour cent pour toutes les MPME inscrites à la TPS sur des prêts supplémentaires allant jusqu’à 1 crore de roupies. SIDBI a reçu et réglé la réclamation de Rs.18 crore de 43 banques / NBFC pour la période de novembre 2018 à mars 2019.

(iii) Toutes les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 500 roupies doivent être sur la plateforme TReDS pour que les entrepreneurs puissent accéder aux prêts des banques. À ce jour, 329 entreprises se sont inscrites sur le portail TReDS.

(iv) Toutes les entreprises du secteur public central (PCUS) doivent obligatoirement s’approvisionner au moins 25 pour cent de leurs achats totaux auprès des MPME. Les PCUS ont acheté pour Rs de biens et de services. 15 936,39 crore de 59 903 MPME.

(v) Sur les 25 pour cent des achats commandés par les MPME, 3 pour cent sont réservés aux femmes entrepreneurs. En 2019-2020, 1471 MPME appartenant à des femmes ont été achetées pour 242,12 roupies.

(vi) Tous les CPSU doivent se procurer via le portail GeM. 258 CPSU / CPSV ont été intégrés / enregistrés dans le portail GeM, et un total de 57 351 vendeurs et prestataires de services MPME ont été enregistrés sur le portail.

(vii) 20 centres de technologie (TC) et 100 centres de vulgarisation (CE) doivent être créés pour un coût de 6 000 crore de roupies. Rs. 99,30 crore a été libéré pour mettre en place ces TC et EC. Dix autres CE sont prévus pour l’exercice 2019-2020.

(viii) Le gouvernement supporte 70 pour cent des coûts de mise en place du cluster pharmaceutique. Quatre districts, Solan, Indore, Aurangabad et Pune, ont été sélectionnés pour le développement de pharmacluster et d’installations conjointes.

(ix) Retours en vertu de huit lois du travail et dix règlements de l’Union, qui doivent être soumis une fois par an.

(x) Les installations à visiter par un inspecteur sont déterminées par randomisation informatisée. 3 080 inspections ont été effectuées et tous les rapports d’inspection ont été téléchargés sur le portail Shram Suvidha.





Source link

Recent Posts