Cette année, les étudiants ont le troisième 1, le troisième 4 et le troisième 2 (latinistes) le Collège Alain de Crozonparticipez à un concours d’éloquence organisé par leurs professeurs de français et de latin, Aurore Thomas et Magalie Godard. Ce concours prend la forme de concours oraux. Avant une réunion, les élèves défendent leur opinion à deux sur des questions sociales aussi diverses: «Le football est-il un sport pour garçons? « , » Les filles doivent-elles se maquiller? « Ou » Pouvons-nous rire de quoi que ce soit? « .

Les éliminatoires ont eu lieu le vendredi 19 mars et le jeudi 25 mars. Le jury, composé de deux professeurs et de deux étudiants, a eu du mal à se prononcer entre les candidats. Ces derniers étaient très engagés et faisaient preuve d’une éloquence remarquable.

Pas de date pour la finale

Les 20 finalistes poursuivent l’aventure et travaillent actuellement à la rédaction d’un nouveau discours. Pour ce faire, ils sont soutenus et encadrés par d’autres élèves de leur classe. La promesse finale est sur le point d’arriver: il y a fort à parier que les étudiants auront une bonne note et réaliseront des effets de manche! «Ce projet aide à établir les compétences orales et argumentatives des étudiants dans un contexte où il est plus important que jamais d’acquérir de solides connaissances afin de porter un jugement tout en respectant les croyances et les opinions des autres», conclut-il. Laure Lucas, directrice. La date de la finale, qui aura lieu avant la fin de cette année scolaire, n’a pas encore été fixée.

Les finalistes

Pour le troisième 1: Manon Gimard, Léa Guéguéniat, Philippe Maëlia, Klervi Rialland-Tessier, Louan Riou, Lili-Rose Thomas, Sullyvan Trétout et Ange Vincent-Joux. Pour le troisième 2: Corentin Boisseau, Noélie Château, Quentin Daumas et Marie Gourmelen. Pour le troisième 4: Félicien Château, Capucine D’oliveira, Typhaine Kerdoncuff, Divi Moan, Elyna Moriceau, Marc Salaün, Axel Stervinou et Youenn Thomas.

Soutenez une rédaction professionnelle au service de la Bretagne et des Bretons: abonnez-vous à partir de 1 € par mois.

Je souscris





Source link

Recent Posts