UNE profane est celui qui ne relève pas du le clergé religieux un autre des Ordres monastiques en faisant Société chrétienne. Cela fait partie du mondain. Dans L ‘église catholique, nous appelons des « laïcs » qui, tout en appartenant à la communauté de fidèle àn’a pas le responsabilité de prêtrise Les ministres aiment le « clergé ».

Cette complémentarité des catégories laïcs / clergé devint finalement avec la Loi de la séparation de l’Église et de l’État joué en France le en contraste entre les deux: l’État «laïc» ne permet plus au «clergé» d’influencer ses institutions et surtout cellesécole publique.

L’adjectif mondain qualifie donc ce qui n’appartient pas à la sphère religieuse.

Le terme mondain vient de Latin profane qui signifie « commun, commun, ce qui est du peuple »[1] même du grec fois signifie «du peuple» et «non ecclésiastique» par opposition à le clergé, «Clerc»[2]. Au XIe siècleil donne le mot «lai» (qui signifie analphabète) et est contre Vendeur (de le clergéau sens de «savant»). le c Le final silencieux de Laïc a disparu d’emblée (contrairement aux «clercs»). On retrouve la forme « lai » in  » Frère lai « . Pendant longtemps, leAcadémie française utilise le terme «laïc», puis «laïc» et «laïc», puis «laïc» au féminin[3]. En 1740, l’académie utilise l’expression « les clercs et les lais ».

L’adjectif mondain décrit une règle de vie ou une partie de la société qui n’est pas sous la domination ou l’influence d’un le clergéou une théologien si cela devrait être. Nous parlerons d’éducation laïque, de société laïque, etc.

L’adjectif mondain peut être un partisan ou un activiste de la laïcitéc’est-à-dire l’indépendance de la société civile par rapport aux institutions religieuses et à la sphère religieuse en général[4]. Le terme Laïque peut également être utilisé dans ce sens[5].

Le terme Laïc / profane a également tendance à être utilisé comme synonyme deirréligieux, ouindifférence religieuse.

Selon Grammairienne et lexicographie Benoît Gaillard[6], l ‘adjectif s’écrit «séculier» en Masculin un péché féminin. Le formulaire « profane » est réservé à l’utilisateur unique Nom de famille Masculin. On dira donc sans connotation idéologique spéciale, «éducation laïque» et «école laïque». le Trésor de la langue française et Le Robert Utilisez indifféremment profane ou profane comme adjectif et comme nom.

le Dictionnaire historique de l’orthographe française donne la forme «séculière» à l’adjectif de 1549.

Le Petit Robert[7] donne la même explication et propose plusieurs exemples et citations de ce travail:

Une autre utilisation serait que les « laïcs » se réfèrent plus précisément aux croyants qui n’ont pas reçuOrdination Sacerdotaletandis que le terme «séculier» s’appliquerait à tous, croyants et non-croyants, qui respectent et défendent la laïcité[8].

L’origine et l’histoire du concept du profane ont été retracées à travers le travail deAlexandre Faivre ((Les premiers laïcs. Quand l’Église est née dans le monde).

Les laïcs ont longtemps été définis négativement comme «ceux qui ne le sont pas» Le clergé « . Le Cardinal plus drôle parle d’une longue division du travail répandue, dans laquelle les prêtres s’occupaient des questions spirituelles tandis que les laïcs étaient responsables des questions temporelles[9].

le Concile œcuménique Vatican II Aussi connu sous le nom de Vatican II, c’est un rappel fort que les laïcs participent pleinement à la mission de l’Église et qu’ils ont une mission spéciale de sanctifier le monde. Ainsi, le concile a accordé aux laïcs un responsabilité important pour annoncer le La parole de Dieu et leÉvangélisation. Le décret deApostolat Profanes Apostolat (1965) définit précisément le rôle des laïcs dans l’Église[10].

Pour Jean-Paul Montminy dans le contexte de la perte de confiance dans les institutions et sécularisationil ne sera possible de croire ensemble que si l’institution ecclésiastique permet l’implication effective des laïcs[11].

Dans la suite du Concile Vatican II Jean-Paul II donnera aux laïcs un rôle très important dans ce qu’il a appelé Nouvelle évangélisation. Dans son avertissement apostolique L’emplacement (1988), il montre à quel point l’action des laïcs est importante pour satisfaire le besoin religieux d’une monde sécularisé[12].

le lors d’une messe dans le sanctuaire de Notre-Dame de Bonaria, les pape Benoît XVI je m’en suis souvenu Marie était la star de Nouvelle évangélisation et a ajouté: « Puisse-t-il vous permettre d’évangéliser le monde du travail, des affaires, de la politique, qui a besoin d’une nouvelle génération de laïcs chrétiens engagés, capables de rechercher des solutions avec compétence et rigueur morale le développement durable ».

le , lors de sa première visite pastorale à Toscane, les Pape souverain Benoît XVI rappelé dans le contexte de Crise européenne, Quoi ‘église « Besoin de laïcs éclairés capables de contribuer à l’émergence d’une nouvelle éthique publique »[13].

le Pape François confirmée entre-temps dans une lettre à Cardinal Marc Ouellet, Président de Commission pontificale pour l’Amérique latineque « les laïcs sont des protagonistes de l’Église et du monde » et appelle le le clergé « Servir les laïcs et ne pas les utiliser ». Ses propos étaient motivés par un désir de se souvenir du rôle propre des laïcs, qui ne doit pas être compromis par un «cléricalisme» qui créerait une «élite de prêtres».[14].

Le rôle des laïcs dans l’annonce de la parole de Dieu[modifier | modifier le code]

le les chrétiens Les laïcs contribuent à l’annonce de la La parole de Dieu et coll. ‘Évangélisation dans le monde.

Un exemple d’une telle action est le Cours Alpha, né dans un contexte anglicanet qui se sont ensuite propagées à d’autres confessions chrétiennes, en particulier les catholicisme et le protestantisme.

  1. GaffiotÉdition 2000.
  2. Le Robert, Dictionnaire historique de la langue française, édition 1992, page 1098
  3. Nina Catach, Dictionnaire historique de l’orthographe française, p. 613, Larousse.
  4. Paul Dupré, Encyclopédie du bon français en usage contemporain, Ed. De Trévise, 1972
  5. Petit Robert, 2012
  6. Benoît Gaillard, Le français de A à Z.41, Hatier, 1995
  7. Édition 2006
  8. Paul Dupré, Encyclopédie du bon français en usage contemporain, Ed. De Trévise, 1972
  9. « Comment comprendre la mission des laïcs aujourd’hui? », avec certitude Aleteia, .
  10. Apostolat
  11. Liens sociaux et églises: inclusion ou exclusion des laïcs, Laval théologique et philosophique, Voyage en avion. 51, non. 1, 1995, p. 49-57
  12. Exhortation apostolique post-synodale Christifideles laici de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II. Sur la vocation et la mission des laïcs dans le monde
  13. Benoît XVI. Proposer les valeurs de l’humanisme chrétien pour surmonter la crise Radio Vatican le 13 mai 2012, [lire en ligne]
  14. « Le Pape appelle l’Église à « servir les laïcs et ne pas les utiliser » », avec certitude La Croix, .

bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Faivre, Les premiers laïcs. Quand l’Église est née dans le mondeDu Signe, 1999, 323 p.
  • Alexandre Faivre, Chrétiens et Églises: identités en développement. Acteurs, structures, frontières du champ chrétien-religieux, Paris, Cerf-Histoire, 2011, (klèros / laïkos. Deux groupes flous à l’origine d’une dichotomie mutuellement exclusive, pp. 243-311)

Articles Liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vers d’autres projets Wikimedia:



Source link

Recent Posts