Suite à la publication d’un document de consultation sur les modifications proposées de la loi sur les pensions de vieillesse et les modifications des règles de pension, la MFSA a publié les nouvelles règles des régimes de retraite professionnelle. Les règles s’appliquent aux régimes de retraite, aux fonds de pension et aux prestataires de services et traitent de questions telles que le contenu requis des documents du système, les exigences en matière de rapports, le plan de paiement et le certificat de valeur de transfert actuariel.

Ce processus a été mené afin de mettre en œuvre la directive (UE) 2016/2341 du Parlement européen et du Conseil du 14 décembre 2016 relative aux activités et au contrôle des institutions de retraite professionnelle («directive IORP II»).

La directive IORP II est une directive d’harmonisation minimale qui introduit un nouveau cadre juridique pour les régimes de retraite professionnelle. Son objectif principal est d’assurer une protection adéquate des affiliés et des bénéficiaires des régimes de retraite professionnelle. La législation vise à garantir des normes de gouvernance plus élevées et un système moderne de gouvernance fondée sur les risques afin d’améliorer la gestion des risques et la transparence des institutions de retraite professionnelle.

Afin d’achever la mise en œuvre de la directive IORP II, diverses modifications ont dû être apportées aux règles relatives aux pensions. Les règles de pension édictées conformément à la loi sur les pensions de vieillesse (chap. 514) complètent la retraite et les informations juridiques suivantes:

  • Avis juridique 48 de 2020 – Règlement sur les pensions de vieillesse (activités transfrontalières et transferts transfrontaliers), 2020 – dans le but de faciliter davantage les systèmes de pension en supprimant les obstacles aux activités transfrontalières afin d’encourager les réglementations transfrontalières en matière de pension. Ces règles concernent la fourniture d’activités transfrontalières par une institution de retraite professionnelle et le transfert de tout ou partie de ses actifs et passifs à une institution établie dans un autre État membre
  • Informations juridiques 50 de 2020 – Ordonnance sur les pensions de vieillesse (dispositions générales de surveillance), 2020, dans laquelle la responsabilité de l’autorité compétente pour le contrôle de surveillance d’un système de pension est spécifiée
  • Informations juridiques 46 de 2020 – Ordonnance sur les pensions de vieillesse (dispositions transitoires pour les administrateurs de back-office), 2020, dans laquelle la remise du certificat de reconnaissance pour les personnes qui fournissent des services de back-office est réglementée au plus tard douze mois après l’entrée en vigueur des dispositions
  • Avis juridique 47 de 2020 – Dispositions relatives à la pension de retraite (contrôle des actifs) (modification), 2020, qui comprend un certain nombre de modifications mineures des dispositions relatives au dépositaire
  • Avis juridique 49 de 2020 – Dispositions sur la pension de vieillesse (exemption) (modification), 2020 – avec laquelle la référence à l’exemption pour la fourniture de services de back-office est supprimée
  • Avis juridique 45 de 2020 – Règlement sur les pensions de vieillesse (régimes de retraite à prestations définies) (amendement), 2020, qui spécifie que chaque système de pension est soumis à une exigence de financement technique et y répond, ainsi qu’un sous-provisionnement ou un sur-provisionnement provisions – Fourniture des besoins de financement technique

Les modifications visaient principalement à mettre en œuvre les dispositions restantes de la directive IORP II qui n’avaient pas été incorporées dans la loi et les dispositions qui y étaient contenues. Ces modifications ont également mis les règles de pension des régimes de retraite professionnelle en conformité avec certaines des exigences introduites dans les règles de pension des régimes de retraite personnels.



Source link

Recent Posts