Sélectionner une page


L’ailier fidjien Josaia Raisuqe, qui a levé l’arbitre pour célébrer le coup de sifflet final lors d’un match de deuxième division française, a été suspendu pour cinq semaines, a annoncé mercredi la Ligue nationale de rugby (LNR).

Au coup de sifflet final, Raisuqe a repris l’arbitre Laurent Milotte lorsque son équipe de 14 personnes, Nevers, s’est imposée 30-25 à Béziers le 8 janvier. L’arbitre a brandi le carton rouge.

« A la fin du match, la première personne que j’ai vue était l’arbitre et je l’ai récupéré », a déclaré Raisuqe à Midi Olympique. « C’était inconfortable, mais je ne voulais pas lui faire de mal! J’étais juste heureux. »

Un clip de l’incident est devenu viral sur les réseaux sociaux.

« Mon téléphone n’arrêtait pas de sonner. C’était insupportable », a déclaré l’ancien joueur du Stade Français de 26 ans, qui a déclaré avoir « peur de perdre mon travail ».

L’entraîneur de Never, Xavier Pemeja, était au départ furieux et a déclaré que Raisuqe serait « puni » mais s’est calmé.

« Je lui ai parlé après le match. C’est un gamin dans sa tête », a déclaré l’entraîneur le lendemain. «Il a besoin de se rendre compte de la stupidité qu’il a commise. Je comprends que ça peut te faire rire, mais ça ne me fait pas rire. . « 

Le comité de discipline de la LNR n’a pas vu le côté drôle et a puni le joueur pour «avoir agi contre un officier de match» et pour «avoir méconnu l’autorité d’un officiel».

L’international fidjien à sept a réalisé trois tentatives en six matchs cette saison.

Il a été sanctionné par le Stade Français en 2017 à la suite d’une affaire d’agression sexuelle le soir où il fêtait son anniversaire. Il a reçu une peine de six mois avec sursis pour l’infraction l’année dernière.

Au cours du procès, la victime l’a accusé de «m’être violemment et violemment agrippé aux seins» alors qu’il sortait d’une boîte de nuit parisienne.

L’un de ses compatriotes, Waisea Nayacalevu, qui joue toujours au Stade, a été condamné à 120 heures de travaux d’intérêt général en janvier 2018 pour violences ivres contre deux amis de la victime qui ont tenté d’intervenir après l’attentat.





Source link

Recent Posts