MILTON, ON, 27 novembre 2020 / CNW / – Membres de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) Région du Grand Toronto (GTA) Financial Crime Division, Toronto West Detachment (TWD) en Milton, Ontario, ont accusé deux personnes de fraude téléphonique transfrontalière, y compris la fraude téléphonique de l’Agence du revenu du Canada (ARC), la fraude d’enquête bancaire et la fraude au soutien technique.

Pour contrer la victimisation des Canadiens, la Division de la criminalité financière de la GRC dans la région du Grand Toronto a lancé une enquête intitulée Projet OCTAVIA en octobre 2018. L’enquête s’est concentrée sur la lutte contre les systèmes de contrôle téléphonique des agences de notation et d’autres fraudes connexes en sensibilisant, perturbant et renforçant le public. Ces fraudeurs de téléphone qui opèrent en dehors de Canada, ciblent le public canadien depuis 2014. Malgré un certain nombre de descentes de police dans des centres d’appels illégaux Indeet les arrestations en CanadaCes escrocs continuent de changer de façade et de cibler les Canadiens.

Cumulative entre 2014 et 2020, la fraude de l’ARC a entraîné à elle seule plus de victimes que celles déclarées 18,5 millions de dollars. De 1 octobre 2020Entre l’ARC, l’enquêteur bancaire et la fraude au soutien technique, le total des pertes de pertes déclarées est terminé 34 millions de dollars. Au cours de cette enquête, les enquêteurs de la GRC ont découvert des «mules d’argent / gérants de mules d’argent» et des blanchisseurs d’argent qui y travaillaient Canada et outre-mer.

Vimal Shrestha (41 ans) et Bindisha Joshi (41 ans) de Lalitpur sont accusés /Katmandou, Népal Avec:

  • Arnaque 5 000 $contrairement au code criminel;;
  • Possession du produit du crime, contrairement à la code criminel;;
  • Blanchiment d’argent du produit du crime, contrairement à la code criminel.

CanadaDes mandats d’arrêt ont été émis contre M. Shrestha et Mme Joshi qui seraient en détention Népal.

«Les graves accusations criminelles auxquelles sont confrontés les deux accusés envoient un message clair: les frontières internationales ne protégeront pas les criminels d’une immunité contre les arrestations et les poursuites. Les escrocs transnationaux ciblant les victimes canadiennes feront l’objet d’une enquête, seront mis en accusation et poursuivis», a déclaré le sergent d’état-major. Ken Derakhshan, responsable par intérim du département GTA pour la criminalité financière en Milton. «L’engagement et la collaboration entre les organismes internationaux chargés de l’application de la loi conduiront inévitablement à la collecte de preuves critiques et à l’identification des suspects, quel que soit leur emplacement dans le monde.

Si quelqu’un vous demande vos renseignements personnels ou bancaires au téléphone, raccrochez et signalez l’activité au Centre antifraude du Canada. Si l’appelant vous menace ou menace votre famille, raccrochez et contactez votre police locale. Si vous recevez un courriel ou un message texte présentant une réclamation fiscale suspecte vous demandant de cliquer sur un lien pour soumettre des informations, n’interagissez pas et signalez l’incident au Centre antifraude du Canada via son site Web à l’adresse suivante: www.antifraudcentre.caou par téléphone au 1-888-495-8501.

Twitter: @RCMPONT
Facebook: GRC, Ontario
Instagram: rcmpontario
Youtube: GRCGRCPOLICE
Site Internet: GRC en Ontario

SOURCE Gendarmerie royale du Canada

Pour plus d’informations: Sergent Lucie Lapointe, agente des médias, Division O de la GRC (Ontario), 905-876-9640, courriel: [email protected]

liens similaires

http://www.rcmp-grc.gc.ca/





Source link

Recent Posts