L’ancien demi de mêlée junior du Springbok, James Hall, a déclaré que son objectif était de sceller une place en tant que demi de mêlée de départ au Stade Français. PRISE DYLAN Rapports.

Après un début de saison difficile, Hall a vu ses stocks augmenter et a commencé les trois derniers matchs alors que Stade tente de reconstruire sa campagne. Plus récemment, le joueur de 24 ans a joué un rôle central en aidant les Parisiens à remporter une surprenante victoire de 30:18 sur le champion en titre Toulouse.

La performance va de pair avec le talent et l’énorme potentiel dont Hall a fait preuve lors de précédents séjours avec le club de deuxième division Oyonnax and the Kings.

Après s’être fait un nom au niveau des écoliers pour le Kearsney College, Hall a décidé de jouer pour Eastern Province après l’école, avec sa seule autre offre réelle de rejoindre la Sharks Academy. Lors de sa première saison au Cap oriental, il a aidé les EP U19 pour la première fois de leur histoire au championnat provincial.

Cela lui a permis de représenter son pays pour la première fois en 2016 lorsqu’il a été nommé dans l’équipe SA U20 pour participer à la Coupe du monde de rugby U20 à Manchester. Hall a joué dans les cinq matchs et faisait partie de l’équipe qui a terminé troisième du tournoi. Cette même année, il a fait ses débuts au Vodacom Super Rugby pour les Kings et, alors que l’équipe traversait une saison difficile, c’était une bonne introduction à la réalité du rugby professionnel.

Sur la recommandation de l’ancien capitaine des Kings, Steven Sykes, Hall a été ciblé par Oyonnax à la recherche de l’aide de Scrum alors qu’il se concentrait sur son avancement dans le top 14 français.

«C’était un grand défi pour moi personnellement», déclare Hall à propos de l’adaptation à la vie en France. «C’est ma quatrième saison ici et je n’ai toujours pas perfectionné la langue. C’était très différent, mais je suis d’accord avec le fait que je consacre 100% d’efforts à l’entraînement. C’est un état d’esprit.

C’était vraiment différent, avec la variété du jeu et la façon dont les gars jouent. En même temps, j’essaye de garder mes forces. Quand je suis passé du super rugby à l’équipe de deuxième division en France, c’était très différent. Pourtant, j’essaye de jouer un peu plus vite qu’en Afrique du Sud.

«Lorsque vous jouez en tant que joueur, il y a une grande différence en Afrique du Sud par rapport au rugby. J’ai donc dû m’y adapter. Quand j’ai déménagé pour la première fois, j’ai réalisé combien de temps dure la saison et combien cela peut changer au cours d’une saison. ‘

LIRE AUSSI: Les boks sont conçus pour faire briller la Top League

Hall a fait forte impression à Oyonnax, en commençant 30 des 31 matchs et en les aidant à se hisser dans le top 14 après la saison 2016/17. Cependant, après la relégation d’Oyonnax en 2018, Hall s’est senti ambitieux et en a profité pour passer à l’ancien entraîneur de Springbok Heyneke Meyer à Paris en 2019 pour remplacer le retraité Piet van Zyl.

Avec deux jeunes Scrumhalves prometteurs à Joris Segonds et le capitaine des moins de 20 ans Arthur Coville dans la formation du Stade, Hall a constaté qu’il devait prendre son risque s’ils venaient.

«Je ne dis rien des joueurs d’Oyonnax, mais la compétition ici est rude. Un des autres Scrumhalves ici [Coville] Capitaine de l’équipe de France U20 lorsqu’ils ont remporté le championnat U20 en 2018. Avec des joueurs comme ça, les choses sont beaucoup plus compétitives. Même maintenant, il y a un nouveau défi chaque semaine, que vous vouliez commencer ou non, ou même jouer. C’est aussi une saine compétition. Nous nous poussons. ‘

En discutant de son affiliation internationale, Hall dit qu’il ne refuserait jamais un appel à la liste de Springbok, mais ajoute qu’il ne veut pas se concentrer trop loin dans l’avenir.

«Je joue le meilleur rugby possible en ce moment», déclare Hall. «Quoi qu’il arrive, je le considérerais certainement.

«Pour le moment, je n’y ai pas trop réfléchi. Si je recevais un appel, je le considérerais certainement. En tant que joueur de rugby, c’est la chose spéciale que vous pouvez faire pour représenter votre pays. C’est vraiment important pour moi. Pour être honnête, je ne penserais pas vraiment à jouer pour les autres.

«Mais pour le moment, j’essaye juste de tout donner pour Stade. Je ne peux pas trop me concentrer sur d’autres choses. ‘

Crédit photo: Jean Catuffe / Getty Images





Source link

Recent Posts