Bayern Munich – Le PSG est l’un des matchs prévus pour le match aller des quarts de finale de la Ligue des champions. Le match aura lieu ce soir le mercredi 7 avril à 21h dans l’Allianz Arena. Les deux équipes veulent aussi gagner car elles veulent toutes deux continuer leur course européenne. Flick et Pochettino ont présenté le jeu lors de leurs conférences de presse respectives.


Bayern Munich – PSG, à la télévision et en formation


Flick et Pochettino, comment se sentent les techniciens?

Entraîneur du Bayern Munich et PSG ont donné leur avis sur le prochain défi de la Ligue des champions. Hansi Flick a déclaré: «C’est un nouveau match et le Paris St. Germain a une nouvelle équipe et un nouveau manager. Dans l’ensemble, cependant, peu de choses ont changé depuis la finale de l’année dernière. Nous devons être bien organisés et si nous perdons le ballon, nous devons pouvoir le remettre sous pression rapidement. Quant à l’attaque, nous voulons faire preuve d’un peu plus de confiance en soi et de détermination que dans le match contre Leipzig, même si nous manquerons Lewandowski et Gnabry.  »

Enfin, Flick a conclu avec les mots: «Le PSG a une défense solide et évidemment sa qualité d’attaque est exceptionnelle. Nous devons pouvoir arrêter leur balle. Cela signifie également faire pression sur celui qui détient le ballon le plus rapidement possible. Et donc, à mon avis, Neymar et Mbappé s’arrêtent. Nouveau? Il a été exceptionnel lors de la finale de l’année dernière et je ne sais pas si cela affectera Paris. Cependant, c’est un avantage pour notre équipe d’avoir un gardien de but de classe mondiale.  »

Pochettino: « Nous savons que le Bayern est très fort »

Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris Saint-Germain, a déclaré à propos du match du Bayern Munich: «Les matchs à élimination directe sont toujours équilibrés et offrent aux deux équipes les mêmes opportunités. Le Bayern est le champion d’Europe et du monde en titre, nous savons qu’ils sont très forts, mais nous avons confiance en nos moyens et nos qualités. Nous devons frapper avec nos armes et essayer de gagner ce défi. Le Bayern est très bien organisé et à peine déréglé. C’est à nous de trouver un moyen de les frapper et de les blesser.

Vengeance? La finale de l’année dernière n’est pas un jeu auquel nous allons faire référence. Le personnel et moi n’étions pas là. Alors ces courses ne peuvent pas être comparées à une finale. Je ne pense pas que ce soit une revanche. C’est un défi pour nous de battre ce qui est probablement la meilleure équipe du monde. Le Bayern regrette leur absence, mais nous n’en sommes pas moins avec Verratti, Icardi ou Paredes. Nous vivons dans un monde compliqué avec ce virus qui contribue aux blessures classiques et nous devons nous adapter à cette situation. « 

Suivez-nous et aimez-nous:


Affichage des messages:
248





Source link

Recent Posts