Je souhaite obtenir des informations sur une formation complète concernant le thème DIVI dispensé
par un organisme de formation certifié par l’état.
Que la formation soit finançable par mon CPF (idéalement) ou autre


Un article de Wikipédia, l’encyclopédie gratuite.

Animation d’une division binaire totale.

le Scissiparité (du latin Séparations ((« Partage partage »)), ou alors Fissiparité (du latin Déchiré ((« Splits »)) est la séparation d’un individu pour donner deux Clones. Ces termes désignent en fait deux mécanismes de reproduction différents, selon qu’il s’agit d’organismes:

le la reproduction par Scissiparité ou alors division binaire est un type de reproduction asexuée qui s’effectue simplement en divisant l’organisme.

Procaryotes[modifier | modifier le code]

On parle de fissiparité, bien qu’il s’agisse d’une simple division en deux individus qui produisent un organisme fille identique à l’organisme parent, d’où deux clones génétiquement et morphologiquement identiques.

Voir La division cellulaire.

Cas de les bactéries (par example, Rickettsia) et Pyrodictium profond;, une Archée anaérobie thermophile Marin.

Eucaryotes unicellulaires (protistes)[modifier | modifier le code]

Cas particulier des organites[modifier | modifier le code]

le Peroxysomes (Compartiments métaboliques impliqués dans la dégradation des lipides et dans la production Peroxyde d’hydrogène H.2Ö2extrêmement toxique) et Mitochondries (organites impliqués dans la respiration cellulaire) présents dans les cellules se multiplient également par fissiparité.

Étapes de la division binaire

Il existe trois cas de scissiparité dans les annélides:

  • scission simple,
  • Architomie,
  • les cloisons[1].

Dans le Polypes de Cnidairesregarder la frustration.

Split simple[modifier | modifier le code]

Il consiste en la régénération de l’individu après qu’il s’est divisé en deux parties, mais sans une éventuelle régénération de la tête (par exemple) Syllis spongicolla).

La partie de l’animal fendu qui contient la tête (partie avant) régénère tout l’animal. La partie arrière ne régénère pas une tête.

L’architomie[modifier | modifier le code]

L’architomie consiste en la régénération des parties manquantes de l’individu après sa séparation (par exemple) Syllis gracilis).

Contrairement à la simple scissiparité, ici les deux parties divisées créent l’animal entier, nous obtenons deux individus identiques.

Les cloisons[modifier | modifier le code]

La paratomie consiste en la régénération de la tête de l’individu avant qu’elle ne se divise en deux parties (par exemple) Syllis amica). Nous obtenons un animal à deux têtes, qui se divise ensuite pour former à nouveau deux individus identiques.

  1. Reproduction d’invertébrés. Pierre Cassier, René Lafont, Michel Descamps, Maurice Porchet et Daniel Soyez



Source link

Recent Posts