Dr. VA Joseph, PDG et PDG de South Indian Bank, est M.Com de l’Université du Kerala. Il est titulaire d’une maîtrise en gestion des ressources humaines et d’un LLB de l’Université de Pune. Il est titulaire d’un doctorat de l’Université de Pune. Dr. Joseph a rejoint Syndicate Bank en tant que stagiaire en juin 1972 et a travaillé pendant 15 ans en tant que directeur de succursale à Trivandrum, Ernakulam et Pune. Pendant deux ans, il a été directeur du College of Staff Training College à Udipi, Karnataka, et également responsable du développement des ressources humaines au siège (Manipal). Il a également été directeur régional de Goa et également directeur général adjoint des zones de Delhi et Ahmedabad. Avant de rejoindre la South Indian Bank, Dr. Joseph Directeur général de Syndicate Bank dans la zone de Mumbai et a dirigé les opérations de la banque dans les États du Maharashtra, du Gujarat, de Goa et du Chattisgarh.

Banque du sud de l’Inde est né pendant le mouvement Swadeshi. SIB, une banque privée, a été fondée à Thrissur, Kerala, dans le sud de l’Inde. La fondation de la banque était la réalisation des rêves d’un groupe d’hommes entreprenants qui s’étaient réunis à Thrissur, une grande ville (maintenant connue comme la capitale culturelle du Kerala) dans l’ancien État de Cochin, pour fournir aux gens un coffre-fort. coffret de dépôt pour un référentiel efficace et axé sur les services pour sauver la communauté d’une part et libérer le monde des affaires des griffes de prêteurs cupides d’autre part en fournissant des prêts en fonction des besoins à des taux d’intérêt raisonnables. La banque a traduit la vision des pères fondateurs comme une mission d’entreprise et a su se distinguer comme un intermédiaire financier vivant, en pleine croissance, orienté vers le service et tourné vers l’avenir au cours de son long séjour. Le changement de marque de la banque s’est traduit par une plus grande visibilité de la marque et une meilleure notoriété auprès des clients.

Parler avec Jasmin Kohli de IIFLDr. VA Joseph dit: « SIB n’a pas de plans immédiats pour lever des capitaux car le ratio d’adéquation des fonds propres (RCA) des banques est dans la zone confortable. »

Parlez-nous de votre plan stratégique – Vision 2013? Avez-vous identifié d’autres axes pour le futur?
Notre «Vision 2013» prévoit une offre totale de Rs. 750 milliards, 750 agences, 7500 employés et un ROA de 1,2% d’ici FY13. Nous sommes prêts à atteindre Rs. 480 milliards d’affaires cette année. Nous espérons atteindre Rs d’ici mars 2013. 750 milliards

La banque a une feuille de route pour étendre son réseau à 750 agences d’ici 2013, 60% des nouvelles agences devant ouvrir dans des régions en dehors du sud de l’Inde. Nous prévoyons 640 succursales d’ici la fin de cette année. L’année dernière, nous en avions 580, au premier semestre, nous en avons ouvert 30, ce qui équivaut à 610, et d’ici la fin janvier, nous ouvrirons 30 autres agences, ce qui porte le nombre total d’agences à 640. Nous prévoyons d’ajouter 55 succursales supplémentaires à venir. Ce sont des objectifs très modérés et nous sommes convaincus que nous pourrons y parvenir normalement.

Le futur axe stratégique de notre banque serait initialement notre objectif commercial; Deuxièmement, sur le front du NPA, nous voulons toujours nous assurer de ne pas dépasser le NPA net au-dessus de 0,50%, et troisièmement, notre ratio de couverture des réserves devrait être supérieur à 70%, le tout avec une croissance constante des bénéfices.

Parlez-nous de votre plus récente collaboration avec Visa pour lancer une carte de débit. Combien de clients envisagent de s’y inscrire? Quelle croissance voyez-vous dans ce segment?
Nous avions l’habitude de l’avoir avec Master Card, mais les gens voulaient utiliser Visa dans de nombreux endroits. Toute personne titulaire d’une maîtrise ou d’un visa peut utiliser notre ATMS. À partir de mars 2011, nous examinons un certain nombre de 4 cartes lakh.

Comment voyez-vous l’argent plastique? Les paiements par carte de crédit sont en baisse ces jours-ci, veuillez commenter.
L’utilisation des cartes de crédit a considérablement diminué, de sorte que les cartes ATM, c’est-à-dire les cartes de débit, sont
beaucoup utilisé pour faire du shopping ces jours-ci. Nous avons introduit la carte VISA pour faire du shopping et nous nous attendons à ce que ce nombre augmente.

Plans de mobilisation de capitaux? Quelle est votre voiture? Et le ratio de fonds propres de base?
Non, nous n’avons pas de plans immédiats pour lever des capitaux. Notre ratio d’adéquation des fonds propres (RCA) en septembre est de 15,86%. Nous nous sentons très à l’aise jusqu’au 31 mars et même après mars, les bénéfices de cette année semblent montrer que nous n’avons peut-être pas besoin de lever des capitaux. Après mars, nous pouvons évaluer les positions et ensuite prendre une décision. Le ratio de fonds propres de base est de 13,08% et devrait être d’au moins 13% pour le trimestre à venir.

Comment évaluez-vous la situation de liquidité du pays? Quelles mesures attendez-vous de la RBI?
Nous espérons que RBI pourra prendre des mesures pour réduire la liquidité. La RBI a également déclaré que les dépenses gouvernementales devraient être augmentées afin que l’étroitesse puisse diminuer au prochain trimestre.

Plusieurs banques ont récemment relevé les taux de dépôt et de prêt. Avez-vous également annoncé une révision des taux de dépôt ou de prêt?
Nous n’avons lancé un produit appelé « SIB 500 » que pendant un mois. Le programme a débuté le 1er décembre et se termine le 30 décembre. Le programme est un produit de dépôt de 500 jours. Au prix de base, notre ALCO se réunira cette semaine et prendra un appel.

Veuillez commenter votre croissance des emprunts et de la mobilisation des dépôts pour ce trimestre.
L’emprunt était vraiment bon. Nous avons augmenté de 25%. Nous avions visé une croissance de 25%. Mais la demande de crédit est bonne maintenant et si la même tendance se poursuit, nous pouvons atteindre 30%.

En termes de dépôts, nous avons touché Rs 250 milliards au premier semestre et prévoyons de toucher Rs 280 milliards cet exercice et nous pensons pouvoir atteindre confortablement notre objectif. Les dépôts sont également en hausse de 22% d’une année sur l’autre. Nous espérons dépasser les 25% d’ici mars. Rien que pour ce trimestre (c’est-à-dire au troisième trimestre), une croissance d’environ 7% par rapport à septembre est attendue.

Voulez-vous nous communiquer vos données financières pour les résultats du T2 / S1FY11? Les raisons de cette croissance? Des instructions pour le prochain trimestre?
Pour le deuxième trimestre / premier trimestre de l’exercice 2011, notre NII a affiché une croissance de 20% d’une année à l’autre à 1,97 milliard de roupies et notre bénéfice net a enregistré une croissance de 6% d’une année à l’autre à 770 millions de roupies. augmentation négligeable des NPA.

Nous avons visé un bénéfice net de Rs pour 2010-11. 2,8 milliards de roupies, dont un bénéfice net de 1,35 milliard de roupies avait déjà été réalisé au 30 septembre. Avec cette croissance, nous ne devrions pas considérer l’objectif de 2,8 milliards de roupies comme un problème. L’année dernière, il était de 2,34 milliards de roupies et cette année, l’objectif est de 2,8 milliards de roupies.

Au 30 septembre, notre portefeuille de prêts agricoles était de 29,54 milliards de roupies, les PME de 20,69 milliards de roupies, le commerce de détail de 88,44 milliards de roupies et de 1,17 milliard de CRE 1,17 milliard de roupies par rapport au 30 juin Agri 26,22 milliards de roupies, les PME de 20,25 milliards de roupies, la vente au détail de 85,03 milliards de roupies et la CRE était de Rs 1,76 milliard.

Quelle croissance visez-vous en nouveaux prêts cette année?
Le crédit net au 31 mars 2010 est de 159,70 milliards de roupies et nous avons un objectif de 200 milliards de roupies au 31 mars 2011. Au 30 septembre, nous avons franchi la barre des 180 milliards de roupies. L’objectif de 200 milliards de roupies semble donc confortable.

Le ratio CD est plus faible au Kerala. Comment le vois-tu Quel est le ratio prêt / dépôt pour SIB?
La plupart des banques du Kerala ont leurs dépôts NRI; Les NRI ne viennent pas s’en attribuer le mérite. Donc, si nous calculons le taux CD en excluant les dépôts NRI, il est de 65 à 70%. Lorsque nous calculons le ratio CD, nous prenons généralement également en compte le dépôt NRI.

Le taux de DC pour le Kerala était de 43,49% au 30 juin, passant à 45,88% au 30 septembre et a continué à 46,01% le 30 novembre.

Le quota de CD est de 74% pour l’ensemble de la banque. À l’avenir, nous voulons le maintenir au-dessus de 70%, mais pas au-dessus de 75%. Nous maintiendrons le ratio CD dans une fourchette de 72% -75%.

Combien attendez-vous pour l’Opex ce trimestre?
Nous essayons de maintenir notre ratio coûts / revenus à 45% et nous essayons de contrôler nos dépenses contrôlables. Certains postes de dépenses ne peuvent pas être contrôlés en soi. L’ouverture de 60 nouvelles succursales peut augmenter les dépenses, et avec l’introduction de l’option pension, nous ne pourrons pas réduire significativement l’Opex. C’était l’une des raisons de la montée en puissance de l’Opex.

Cependant, l’augmentation du nombre de magasins que nous ouvrons dans environ 50 à 60 magasins chaque année augmentera notre activité dans les années à venir. Il s’agit d’une stratégie à long terme et sera bénéfique pour la croissance des banques à long terme.

Faites-nous part de vos projets d’expansion. Concernant les prêts d’or? Quel est le taux d’intérêt sur les prêts d’or?
Crédit or, que nous développons fortement, les NPA sont très faibles. Les marges sont également raisonnables. Nous prévoyons d’étendre le crédit d’or de manière plus agressive. Au 30 septembre, il était de 33,33 milliards de roupies, une augmentation par rapport au 30 juinlorsque les prêts d’or étaient à 29,37 milliards de roupies. Pour l’avenir, nous avons un objectif de 37,5 milliards de roupies pour cet exercice.

Le taux d’intérêt varie de 9% pour l’agriculture et de 12% pour les autres.

Combien de prêts avez-vous restructurés? Quelles industries avez-vous le plus restructurées? Y a-t-il des erreurs que la banque a vues?
Les secteurs dans lesquels la restructuration a eu lieu étaient principalement le textile et la construction, et le total des prêts restructurés s’élevait à 4,2 milliards de roupies. Pour les raisons ci-dessus, les prêts totalisaient environ 340 millions de roupies au 30 septembre en attente de NPA.

La gouvernance d’entreprise est devenue un sujet très discuté. Comment te sens-tu à propos de ça?
La gouvernance d’entreprise est très importante et indispensable, en particulier pour les banques, car les banques gèrent l’argent des gens. La gouvernance d’entreprise indique une meilleure transparence et des pratiques équitables. Par conséquent, le secteur financier doit adhérer à des pratiques de gouvernance d’entreprise justes et saines. La gouvernance d’entreprise est essentielle à une croissance et une rentabilité durables à long terme.

La banque a-t-elle une exposition à l’immobilier?
Nous sommes une banque très prudente quant à notre exposition au crédit en bourse et dans l’immobilier. Nous avons une faible exposition de 1,17 milliard de roupies à l’immobilier en septembre 2010 contre 1,78 milliard de roupies en juin 2010.

Comment une banque comme la vôtre a-t-elle été affectée par la controverse en cours?
À ce stade, nous ne sommes exposés à aucune des parties.

Quel est votre message aux actionnaires?
La South Indian Bank est une banque dotée d’une solide qualité d’actifs, de fondamentaux commerciaux et d’une position de capital adéquate. Nous avons activement étendu notre réseau dans les régions en dehors du sud afin de parvenir à une présence dans toute l’Inde. Grâce à notre relation client traditionnellement cordiale et à nos produits conviviaux, notre croissance se déroule comme prévu et offre une valeur ajoutée aux actionnaires et autres parties prenantes.





Source link

Recent Posts