Je souhaite obtenir des informations sur une formation complète concernant le thème DIVI dispensé
par un organisme de formation certifié par l’état.
Que la formation soit finançable par mon CPF (idéalement) ou autre


Norme de symboles APP-6A de’OTAN pour une division d’infanterie alliée.

Nous appelons généralement à l’international Classification une Unité militaire grande, composée d’un nombre de soldats généralement compris entre 10 000 et 30 000, et représente la plus petite unité capable d’opérations autonomes.

Dans la plupart des armées, un corps se compose de plusieurs divisions et chaque division se compose de plusieurs Régiments ou des brigades.

Cependant, selon les pays, les armes et l’époque, le mot «division» est parfois utilisé dans un sens différent, comme en France «divisions militaires territoriales», subdivisions de Régions militaires.

Dans le monde occidental, il semble que ce soit le maréchal français Maurice de Saxe (1696-1750) qui a regardé le premier, dans son livre Mes rêveriesd’organiser une armée en unités d’armes intermédiaires plus petites. Il est mort à l’âge de 54 ans sans même s’en rendre compte.

armée[modifier | modifier le code]

Le système de division trouve ses origines dans la réforme du armes actif dans France Au bout duAncien régime. Son principe est de relier une partie deinfanterie, un autre hors cavalerie et un dernier deartillerie en une seule unité pour permettre à ces forces d’être combinées en une petite armée indépendante.

Exploité pendant les guerres d’indépendance, cette organisation est habilement utilisée par les armées Napoléon Bonaparte Depuis le premier Campagne d’Italie (1796-1797). Il utilisera alors le système de division pour disperser son armée dans la plaine de Popour réduire les temps de trajet et résoudre les problèmes logistiques tout en conservant la capacité de les regrouper lors des batailles.

Par la suite, les divisions se précisent selon les régiments dont elles se composent.

Par exemple, les divisions d’infanterie simples sont «blindées» en ajoutant des régiments de chars, «motorisées» en chargeant l’infanterie dans des camions de transport, «mécanisées» en chargeant dans des véhicules de type VAB, ou «parachutistes» en larguant les hommes en parachutes.

En dehors de ce terme de bataille, une division militaire territoriale (DMT) était de la Années 60, la division administrative d’un Région militaire, en un certain nombre (variable) par lequel le territoire national a été divisé.

le , l ‘Armée française est en cours de réorganisation dans le cadre de la professionnalisation des forces armées. En raison de la réduction des effectifs, les divisions sont supprimées et remplacées par Brigades. La plupart de ces brigades reprennent les traditions des anciennes divisions.

Si nécessaire, quatre « employés de Force d’intervention (EMF) permettent la formation de divisions pour des interventions militaires lourdes.

le , le plan de réorganisation de l’armée En contact, marque le retour du niveau de division. le 1 et 3e Les divisions sont nouvellement créées, elles encadrent chacune trois brigades (deux brigades de chars, deux brigades moyennes et deux brigades légères) ainsi que les unités françaises de la Brigade franco-allemande. Ces deux grandes divisions interarmes constituent le Force Scorpion. Chaque département compte environ 25 000 hommes.

Onze commandes spéciales au niveau de la division sont également créées.

Dans l’armée, l’expression division militaire peut donc désigner:

  • n’être qu’un Unité militairevenant du milieu de la XIXe Century une unité interarmes, composée d’éléments appartenant à plusieurs armes ((infanterie et artillerie en général ou cavalerie et l’artillerie);
  • soit une unité territorial, aussi connu sous le nom  » Région militaire Correspond à une organisation militaire du pays, quelles que soient les forces qui y sont stationnées.

Il est donc important d’indiquer la période à laquelle on se réfère et s’il s’agit d’une séparation des pouvoirs ou d’une séparation territoriale.

Marin[modifier | modifier le code]

Dans un contexte maritime, une division est une subdivision duescadron. Il se compose généralement de quatre à six grands navires de guerre. L’appareil est normalement contrôlé par le Contre-amiral où le Vice-amiral.

Unités d’armes combinées[modifier | modifier le code]

Chaque grande unité commune est commandée par un Officier général qui en a un Employé, des éléments organiques (division, corps d’armée, armée) et un nombre variable de grandes unités qui lui sont subordonnées.

Ce n’est qu’entre 1864 et 1940 que les grandes unités françaises et allemandes ont une organisation fixe jusqu’au niveau des corps. Depuis 1955, la division de la grande unité est flexible selon le type (infanterie ou division blindée); Il peut être demandé à l’état-major général de «démonter» les unités afin de les convertir en groupements temporaires (voir l’historique de la 2e Division blindée ou la 9e Division d’infanterie coloniale 1944-1945).

Unités spécifiques à chaque arme[modifier | modifier le code]

Le corps est sous le commandement d’un Officier supérieur qui est responsable de l’administration, de la formation et du comportement opérationnel de son unité. A cet effet, il dispose de ses commandants et d’un état-major qui regroupe les différents services dont le corps a besoin pour fonctionner (services administratifs, services techniques, service médical, base arrière, bureau d’instruction des opérations).

le Entreprises est la plus petite unité administrative; il est placé sous les ordres d’un capitaine Qui est responsable de l’administration, de la formation et du fonctionnement de leur unité. Il dispose de trois à quatre divisions de combat (infanterie, génie) ou trains blindés (cavalerie), ses parties, un lieutenant de tir et des officiers d’observation (artillerie), des divisions de combat ou des spécialistes des traversées ou des travaux (génie), Câble, micro-ondes et autres (Transferts), etc. Selon le type et l’arme d’affiliation, l’effectif de chaque entreprise se situe entre 150 et 200 hommes.

En 2005, l’armée disposait de cinq zones de défense principales:

  • Ile de France
  • Nord-est
  • Nord Ouest
  • sud-ouest
  • Sud-est

Hiérarchie des unités en France[modifier | modifier le code]

Développement de la densité d’une division dearmée rouge ou l’art de la dispersion[modifier | modifier le code]

Bien que toute action offensive implique une forte concentration de troupes, il existe un risque de Armes de destruction massive Pendant la guerre froide, en retour, appelle à une plus grande dispersion de la population après l’occupation du pays. C’est la raison principale pour laquelle, d’une part, la taille de la division s’est agrandie (15 000 hommes au lieu de 5 000 hommes), tandis que la densité des équipages est passée de 500 à seulement 8 hommes au kilomètre carré.

an [1945 1965 1975 1985
Besetztes Gebiet 3 × 3 km 35 × 25 km 30 × 20 km 60 × 30 km
Dichte pro km² 500 h / km 10 h / km² 20 h / km² 8 h / km²
Abteilungsgröße 5 000 h 8 500 h 12 500 h 15 000 h
Ziel des Tages 20 km 35-40 35-40 60-70

Infanteriedivisionen der Heer (Armee) während des Zweiten Weltkriegs sind in der Regel von der Art dreieckigmit 15.000 Mann in 3 Regimentern von 3 Bataillonen.

Die Infanteriedivisionen derKaiserliche japanische Armee während des Zweiten Weltkriegs sind in der Regel von der Art dreieckigmit 12.000 Mann in drei Regimentern von drei Bataillonen. Der Divisionskommandeur wird ernannt Generalleutnant.

Jedes Regiment hat eine Batterie von vier Panzerabwehrkanonen 37 mm und eine von vier 75 mm Gebirgskanonen. Jedes Bataillon hat zwei leichte 70-mm-Haubitzen. Das Artillerie-Regiment verfügt über fünf 37-mm-Panzerabwehrkanonen, 24 75-mm-Kanonen und 12 100-mm-Kanonen.

Artillerieunterstützung wird im Allgemeinen von den Schwerfeldartillerie-Brigaden bereitgestellt, die zwei Regimenter umfassen, eines mit 16 Haubitzen 150 mm (2 Bataillone mit jeweils zwei Batterien zu je vier Haubitzen) und das andere mit 16 100-mm-Kanonen.



Source link

Recent Posts