Publié le:

Des milliers de personnes se sont rassemblées à Paris dimanche après-midi pour une marche contre l’islamophobie, qui a clairement divisé la classe politique française ces derniers jours.

« Oui à la critique de la religion, non à la haine des croyants », « Stop L’islamophobie«Et« la coexistence est cruciale », lit-on certains des panneaux qui ont été braqués lors de la manifestation alors que des manifestants éclataient de la gare du Nord aux États-Unis français Capitale un dimanche après-midi pluvieux.

«Solidarité avec les femmes voilées», a chanté une partie de la foule.

Les médias français ont estimé le nombre de participants à Paris à environ 13 500 dimanche soir.

Le rassemblement, organisé à l’initiative d’un certain nombre d’organisations politiques de gauche, dont le Nouveau Parti anticapitaliste et des groupes tels que le Collectif contre l’islamophobie en France, a été appelé par le quotidien de gauche Libération dans un éditorial du 1er novembre. quatre jours après un homme a attaqué une mosquée à Bayonne et au milieu de la torche de débat renouvelé sur les femmes musulmanes portant le voile dans les institutions publiques telles que les écoles.

Mais la marche a été critiquée par l’extrême droite Rallye national Parti (anciennement Front National) qui a accusé les organisateurs de former une alliance avec des «islamistes». Cela a également suscité des divisions entre les partis politiques de gauche.

Certains critiques ont remis en question « la définition » de l’islamophobie, a déclaré Alison Sargent de France 24, rapportant la marche au milieu. Paris. Certains disent que « ressentir » l’islamophobie « signifie qu’il ne faut pas critiquer Islam comme religion « .

«Ils croient que c’est anti-français, que le vrai sens d’être français est de critiquer la religion, et que c’est au cœur du français laïcité, » Elle a dit.

Lors du rassemblement à Paris, de nombreux manifestants ont insisté sur le fait que l’islam et la laïcité française sont en effet compatibles. « Nous avons vu beaucoup de drapeaux français ici aussi, c’est donc un rallye assez patriotique à sa manière », a déclaré Sargent.

Pour consulter l’intégralité du rapport de notre correspondant, cliquez sur le lecteur vidéo ci-dessus.

(FRANCE 24 avec AFP)



Source link

Recent Posts