L’eurodéputé travailliste Cyrus Engerer ne donne aucune raison de débattre d’une résolution controversée sur l’état de l’état de droit à Malte et le meurtre de la journaliste Daphne Caruana Galizia, l’eurodéputée maltaise des deux côtés, devant la plénière du Parlement européen la semaine prochaine Le clivage politique traverse déjà le sabre .

Plus récemment, le Parti nationaliste – qui fait partie de la plus grande faction au Parlement, le Parti populaire européen – a accusé de « faire adopter une résolution partisane pleine de demi-vérités sur Malte », soutenue par la majorité parlementaire.

Les députés commencent à rédiger une résolution controversée sur l’état de droit à Malte

Bien qu’Engerer ne doute guère que la résolution passera par le vote lors de la session plénière de la semaine prochaine, [Labour MEPs] La tâche sera de dénoncer cette tromperie sans causer d’autres dommages à notre pays.  »

Comme exemple d’une telle «tromperie», Engerer cite le fait que les résolutions antérieures et actuelles du Parlement européen mentionnent que les politiciens travaillistes ont des liens avec le cerveau présumé de l’assassinat de Caruana Galizia, Yorgen Fenech, mais cachent ce fait que deux de leurs ses propres députés s’étaient adressés à la même personne pour demander des dons pour rembourser les dettes du parti.

«Vos intérêts,» a dit Engerer, «sont simples et partisans.

Les députés travaillistes ont mis en place le mois dernier un front uni qui s’est fermement opposé à la perspective d’un débat sur la résolution, actuellement en cours de rédaction par les membres de la commission LIBE. Les eurodéputés nationalistes ont cependant fortement plaidé pour un vote sur Malte.

Malgré les protestations, le débat a eu lieu et le vote sur la résolution rédigée par la commission LIBE a été adopté sans heurts par le Parlement européen en mars.

Pour sa part, Engerer a insisté: «Le tribunal devrait être autorisé à faire son travail pour faire la lumière sur la vérité sans être dérangé par les discussions politiques pendant le témoignage. Nous croyons en la justice, la primauté du droit et la démocratie. « 





Source link

Recent Posts