Dans cet article du didacticiel, nous voyons 5 étapes pour obtenir votre bonne position sur un vélo. (Si vous n’avez pas le courage de tout lire: une «vidéo» explique tout à la fin de l’article.)

Nous voyons d’abord la hauteur de la selle. C’est un point essentiel dans la pratique du VTT, souvent négligé par les débutants ou les enfants. Prenez soin de vos genoux!

Vos outils

Outils

Outils

Hauteur de la cellule

Il existe deux façons d’ajuster la hauteur de la selle: approximative et droite. La première solution est si vous sortez sur un vélo qui n’est pas le vôtre (prêt, emplacement, test). L’idée est de se dire: lorsque vous vous tenez à côté du vélo, la selle doit atteindre ma hanche. C’est un ajustement approximatif, mais à moins que vous ne vous promeniez avec une règle, c’est une technique rapide et plutôt pas mauvaise que de réajuster les premiers mètres.

La solution pour régler votre vélo est la suivante. Vous aurez besoin: d’un ruban à mesurer et d’un objet droit (par exemple un bâton, un taquet, etc.)

Tenez-vous pieds nus avec vos talons contre un mur et placez vos pieds à environ 2 pouces l’un de l’autre. Prenez votre bâton et amenez-le à l’entrejambe. Tenez-vous droit et mesurez la distance entre le sol et le haut du bâton. Vous avez maintenant la mesure de votre pas. Pour déterminer la hauteur de la selle, faites un petit calcul:

La mesure de la hauteur de la selle = longueur de foulée * 0,875.
Hauteur de marche au sol

Hauteur de marche au sol

Pour transférer cette mesure sur votre vélo, mesurez entre l’axe du pédalier et le haut de votre selle dans la partie encastrée. Pour éviter d’avoir à mesurer à chaque fois que vous devez retirer ou abaisser votre selle (transport ou exercice spécial), prenez un objet « pointu » et faites une petite marque sur le dessous de votre tube de selle. Cela vous donnera un marqueur facile à trouver.

Une fois que vous avez trouvé votre taille, vous devez ajuster votre selle sur le tube.

La poursuite du développement de la selle

Afin d’obtenir des performances maximales, votre selle ne doit pas être trop loin ni trop près. Il y a une échelle sur le rail de la selle pour vous aider à l’ajuster.

Pour connaître la progression exacte de votre selle il vous faudra: vos chaussures de cyclisme (automatiques ou non) un fil à plomb (fil, ficelle avec un poids au bout)

Appuyez-vous contre un mur ou un arbre. Essayez d’être horizontal sur la selle avec vos pieds sur les pédales. Prenez votre fil à plomb et placez-le sur votre genou. La ligne de votre câble doit correspondre à la pédale. Si c’est devant, déplacez votre selle vers l’arrière, si c’est avant, déplacez votre selle vers l’avant. Répétez le processus jusqu’à ce que vous atteigniez la bonne position.

Si la selle est sur un chariot, elle peut se déplacer vers l’avant, vers l’arrière, mais aussi s’incliner.

La pente de la selle

Après avoir ajusté la hauteur et l’avance, nous ajusterons l’inclinaison pour un bon maintien. Pour cela, il vous faut: un niveau à bulle.

Votre selle doit simplement être de niveau (réglage de base). En vissant la vis avant, votre selle s’incline vers l’avant ou vice versa.

Si vous êtes une personne reléguée, il est préférable d’incliner légèrement votre selle vers l’arrière.

Si vous êtes un vététiste qui parcourt de nombreux kilomètres, il est préférable de faire basculer la selle vers l’avant. Cela fixe vos fesses sur votre selle lors des montées et libère le support de votre prostate sur votre nez de selle.

Le réglage de la selle est en cours

Amortisseur (pour vélos à suspension intégrale)

N’oubliez pas de régler l’amortisseur pour que la hauteur de la selle soit bonne par rapport à l’axe de la manivelle. S’il est trop mou, votre attitude n’est pas bonne et votre pédalage n’est pas optimal. Pour régler votre amortisseur, vous aurez besoin: d’une pompe à amortisseur haute pression et d’un collier Rilsan ou Colson. Placez votre collier sur le dessus du flacon (partie qui s’insère dans l’autre). Mettez-le sur l’autre partie. Si vous avez un ressort, mesurez la distance centrale entre les deux fixations. Asseyez-vous sur votre selle, puis levez-vous. Notez la distance entre la position actuelle du collier et l’original. Faites le rapport avec votre course totale. Cela ne doit pas dépasser 25 à 30% (1/4 de la course totale). Pour le printemps, laissez-nous vous aider à mesurer lorsque vous êtes en selle. Ajoutez de la pression si nécessaire. Serrez les ressorts ou vice versa.

Ensuite, vous pouvez avoir un excellent réglage de la selle. Si votre cockpit n’est pas bien ajusté, cela ne sert à rien et vous n’êtes pas bien ajusté.

EDIT de Yohann:

Il doit être compris entre 20 et 25% pour une pratique XC de VTT à «pure efficacité» orientée cinématique.
Mais entre 25 et 35% pour le trail / all mountain / enduro. Ceci est d’autant plus vrai qu’il favorise le confort plutôt que l’efficacité et sécurise divers passages.

J’ai roulé avec trop de pression et un SAG de 25% pendant longtemps (parce que vous lisez ça partout, car le XC est à l’origine des VTT modernes) jusqu’au jour où j’ai calé. Depuis, c’est 30% / 35% pour le trail.

Guidon

Le guidon peut être incliné. Vous aurez besoin: d’une clé adaptée à votre potence.

Réglage très facile: lorsque vous vous asseyez en selle avec vos mains sur le guidon, vos bras doivent être à un angle de 90 ° par rapport à votre torse (étirés). Ajustez l’inclinaison de votre guidon en conséquence.

Réglage du crochet

Et pour finir et ne pas avoir mal au bras, les derniers réglages sont tous les composants qui seront ajoutés au guidon.

Freins

Souvent négligés, les leviers de frein sont importants pour la pratique du VTT. Si vos leviers sont mal réglés, vous risquez: crampes / douleurs au bras, pas de frein au freinage, ne pas atteindre….

Il vous faut: la bonne clé pour régler votre frein.

Tout d’abord, vos freins ne doivent pas se coincer dans votre poignée. En VTT, il est idéal pour freiner avec un ou même deux doigts au maximum. Par conséquent, l’effet de levier de l’indice doit être correct. Environ 2 cm devraient séparer votre frein de votre poignée.

Cockpit2

Assis en selle, bras tendus, main sur le guidon, doigts sur l’axe du bras: votre levier doit être directement sous vos doigts. Si vous devez plier votre poignet, votre posture n’est pas bonne. Tout doit être aligné.

Le réglage de l’inclinaison lorsque vos leviers sont trop éloignés ne vous donne aucun avantage

Réglage des leviers

Votre levier de frein doit être rapide et facile d’accès. Votre levier peut s’éloigner du guidon ou se rapprocher de votre guidon grâce à une vis (ou une roue selon le modèle). Votre levier doit être au milieu de votre doigt au niveau de la deuxième phalange.

Le reste

Ajustez ensuite votre vitesse en fonction de votre confort.

cockpit

Maintenant que vous avez personnalisé votre cockpit si vous êtes dans une voiture, il est temps PLUS ICI



Source link

Recent Posts