Note vidéo: Cerberus

Cerbère, Divine Comédie

Dans la nuit du Vendredi saint (8 avril 1300) Dante et Virgile sont dans le troisième cercle de l’enfer, où nous rencontrons la figure de Cerbère qui fait office de garde. Dans le troisième cercle de l’enfer, les mangeurs servent leurs douleurs. La phrase qu’ils doivent purger est la suivante: Ils sont réservés au sol dans une boue nauséabonde qui les aveugle presque lorsque la pluie tombe sur leurs corps, qui sont déchirés par le chien Cerbère. Un tel chien a trois têtes et une barbe sale, représentant celui qui mange avec voracité et se salit. Les yeux de Cerbère Ils sont rouges, j’ai de longues et terrifiantes griffes.
Cerbère Il est décrit comme un monstre hideux qui continue de remuer jusqu’à ce qu’il mord quelqu’un.
Cerbère dans la Divine Comédie
C’est une figure mythologique dont les traits de bestialité sont si marqués par Dante qu’ils rappellent le péché de la gourmandise. Ce chiffre représente le moyen de la punition divine qui crie sur les gloutons, les blesse et les déchire comme ils le faisaient avec la nourriture dans la vie. Ses trois têtes représentent l’orgueil, l’envie et l’avarice, les trois maux qui caractérisaient la société à l’époque. Si d’une part l’excitation de CerbèreD’autre part, nous trouvons le symbole calme de Virgile de la raison humaine qui peut contrôler l’animalité des instincts et faire taire la gorge vorace.





Source link

Recent Posts