Sélectionner une page


La division AWAL de Kobalt a annoncé que des centaines de leurs artistes avaient contacté [the] seuil de revenu annuel de streaming [of $100,000]’. Ne vous y trompez pas, il s’agit d’une étape importante pour un label avec une part de marché mondiale d’environ 1%. C’est une preuve irréfutable de la façon dont un label conçu pour l’économie du streaming d’aujourd’hui peut faire en sorte que cette économie fonctionne pour ses artistes. Comment cela s’intègre-t-il avec toutes les préoccupations croissantes des artistes dans le débat sur # brokenrecord?

C’est compliqué. La version courte est que contrairement à l’ancienne entreprise de musique, nous avons une économie superstar dans le streaming où les artistes de plus petits labels indépendants ont autant de possibilités de percer dans ce club exclusif que les artistes de plus grandes maisons de disques. Étant donné qu’AWAL affirme que sa cohorte d’artistes de plus de 100000 $ a augmenté de 40% (en supposant qu’ils signifient annuellement) tandis que les revenus de diffusion en continu des labels mondiaux ont augmenté de 23%, cela signifie qu’AWAL peut le faire mieux que le marché plus large. Et c’est la croissance implicite du reste du marché où les choses deviennent vraiment intéressantes.

(La création de cette analyse a nécessité un modèle avec plus de 50 lignes de calcul afin que je puisse passer par certaines des étapes clés afin que vous puissiez voir comment nous y arriver. Emportez-le avec vous, cela en vaudra la peine, je le promets!)

Trouvez le troisième point de données

Pour faire cette analyse, je vais partager avec vous l’un des secrets de MIDiA: trouver le troisième point de données. Les entreprises aiment naturellement partager les chiffres qui leur donnent une belle apparence et retiennent ceux qui n’aident pas leur histoire. Cependant, vous pouvez souvent dire de quel troisième nombre il s’agit en triangulant les nombres qu’ils ont déclarés. Un exemple très simple est que si une entreprise déclare ses revenus et ses abonnés mais pas ses gains moyens par utilisateur (ARPU), vous pouvez avoir une idée de ce qu’est l’ARPU en divisant les revenus par abonnés (et si vous avez un taux de désabonnement numéro avec lequel travailler, encore mieux).

Dans ce cas, Spotify fournit le deuxième enregistrement pour le premier enregistrement d’AWAL. Début août, Spotify a rapporté que 43000 artistes avaient généré 90% de leurs flux, en hausse de 43% d’une année sur l’autre. – Vous remarquerez à quel point la croissance de 43% est similaire à la croissance de 40% d’AWAL. En combinant les données de Spotify avec les données d’AWAL, nous avons maintenant ce dont nous avons besoin pour créer une image du marché mondial des artistes.

Des superstars à des superstars

Spotify a généré 73 milliards d’heures de flux en 2019, ce qui correspond à environ 1,3 billion de flux. Fait intéressant, avec des ventes d’environ 7,6 milliards de dollars, cela signifie que les frais de licence mondiaux par flux (master et édition, gratuits et payants) étaient de 0,00425 USD – loin d’un cent par flux. Cela montre comment les promotions, les plans multi-utilisateurs, les niveaux gratuits et les marchés émergents entraînent une déflation des frais de permis. Mais c’est une discussion pour un autre jour …

Pour les besoins de ce travail, nous supposons que la redevance moyenne pour les artistes (dans les grandes entreprises standard, indépendantes et de distribution) est de 35%. Spotify a généré 90% des redevances de son label de streaming en 2019 de 3,9 milliards de dollars, ce qui se traduit par un revenu de redevances moyen de 29221 dollars pour chacun de ces 43000 artistes. C’est évidemment au sud de la cohorte de 100000 $ d’AWAL, ce qui montre que ces artistes AWAL ne sont pas seulement des superstars, ils sont une classe supérieure de superstars.

66796 $, c’est bien tant que vous n’avez pas à le partager

Mais qu’en est-il en dehors de Spotify? Premièrement, les 90% supérieurs des ventes mondiales d’étiquettes de streaming en 2019 s’élevaient à 10,8 milliards de dollars. Nous adaptons ensuite les 43 000 artistes de premier plan de Spotify au marché mondial et dédupliquons les chevauchements entre les services. En fin de compte, nous avons une base mondiale d’environ 56 000 artistes de premier plan qui gagnent en moyenne 66 796 $ par an en streaming (audio et vidéo).

66 796 $, c’est un revenu annuel décent, mais il semble beaucoup mieux d’être un artiste solo qu’un groupe de quatre musiciens, par exemple, en divisant ce revenu en 16 699 $. Fait intéressant, AWAL semble se pencher vers les artistes solos (94% des artistes présentés par AWAL sont des solistes) Les 66 796 $ vont donc beaucoup plus loin pour eux que votre groupe de rock indépendant moyen.

Et puis il y a les 99% restants des artistes …

Mais bien sûr, c’est ainsi qu’il recherche les artistes les plus réussis. Qu’en est-il le reste du temps, qui doit partager les 10% restants des revenus de streaming? Les ventes d’étiquettes restantes s’élèvent à 1,2 milliard de dollars, dont 0,7 milliard de dollars (soit 57%) pour Artists Direct. Cela signifie que l’ensemble de la base mondiale d’artistes non de haut niveau signés par des labels doit partager 4% des revenus de streaming mondiaux. Cela équivaut à un revenu annuel moyen de diffusion continue de 425 $. Artists Direct gagne désormais en moyenne 176 $ (seulement 59% de moins que les artistes non-superstar).

La règle 90/1

La clé du succès est donc que la diffusion en continu ouvre les conditions du succès. Une entrée cohérente dans la tranche supérieure est désormais possible pour les artistes sur les labels majeurs et indépendants et, le cas échéant. Les indépendants connaissent un succès croissant. Mais c’est quelque chose de complètement différent de tous les artistes qui se débrouillent bien. La musique a toujours été un succès. Le streaming élargit la distribution, mais avec moins de 1% d’artistes générant 90% des revenus, le butin est loin d’être uniformément réparti. La musique en streaming a décollé Principe du Paretos 80/20 et l’a transformé en une règle 90/1.



Source link

Recent Posts