Bernard Diomède, Né le au Saint-Doulchard ((Cher), est un Joueur de football International Français. Il évolue vers le poste deailier gauche Depuis le début Années 90 au milieu de Années 2000.

Formé àAJ Auxerre avec qui il réalise le double coupé– –championnat Il a ensuite rejoint en 1996 Liverpool puis évolue versAC Ajaccio, l ‘États-Unis Créteil avant de terminer sa carrière professionnelle chez Clermont pied. Il a huit choix dans Équipe française et a remporté le Coupe du monde de football dans le 1998.

Il a également un certificat d’entraîneur de football professionnel et est diplômé de la Centre de droit et d’économie du sport de Limoges. Aujourd’hui, Bernard Diomède partage son temps entre l’académie qu’il a fondée et laEquipe de France U20 dont il est le formateur depuis août 2018.

Dans le club[modifier | modifier le code]

Bernard Nicolas Thierry Diomède est né le dans une famille d’origine Guadeloupe. Bernard Diomède, pur produit de l’école d’Auxerre, a remporté tous les titres nationaux (moins de 15 ans, moins de 17 ans et Coupe Gambardella) avec les jeunes équipes du club. Il a fait ses débuts professionnels à l’âge de 18 ans avec leAJ Auxerre[2] en première division le 12 décembre 1992 lors d’un AJ Auxerre – Olympique de Nîmes, s’est terminée par une victoire bourguignonne 2 buts à 1.

De 1992 à 2000, il porte le maillot deAJ Auxerre, il se développe parallèlement notamment Laurent Blanc, Stéphane Guivarc’h, Lionel Charbonnier, Corentin Martins, Alain Goma, Philippe Mexès et Djibril Cissé.

En 1996, il a réalisé le doublé historique coupé– –championnat avec auxerre.

Sa promotion à Auxerre a ouvert les portes de l’équipe nationale en 1998, mais après le départ deAime Jacquetn’est plus sélectionné. Couronné de son titre de champion du monde et grâce à de bonnes performances dans le club, il a rejoint le club Liverpool puis formé par Gérard Houllier. Après un début de saison prometteur, il s’est rapidement blessé et à son retour dans un groupe en pleine dynamique de réussite où il aurait du mal à trouver une place en marge. Je dois dire que Liverpool dispose d’un collectif de 25 acteurs internationaux parmi lesquels on retrouve Michael Owen, Appareil photo Titi, Steven Gerrard, Vladimir Smicer, El Hadji Diouf ou Robbie Fowler Avec elle, il peut remporter de nombreux trophées prestigieux durant cette période, notamment en 2001 Coupe de l’UEFA et le Supercoupe européenne.

En janvier 2003, après avoir joué à un seul jeu (en Ligue des champions) Avec Liverpool dans presque deux ans, il est revenu France à laAC Ajaccio dans le Ligue 1. Dans deux saisons et demie à AngleterreEn fin de compte, il n’a joué que cinq matchs, dont deux en première ligue. AU Ajaccioil est ensuite formé par Rolland Courbis et passera deux saisons au Island Club. Le dernier jour de Championnat en 2004il a marqué un tour du chapeau qui a sauvé le club de la relégation.

Malgré ce coup d’État, le contrat du joueur n’a pas été renouvelé et il a quitté la Corse. Bernard Diomède est resté sans club pendant six moisÉtats-Unis Créteil, Association de Ligue 2 en difficulté pour laquelle il contribue pleinement à son entretien. Il a rejoint en 2005 Clermont pied et se rapproche ainsi de sa région d’origine. Il a officiellement annoncé la fin de sa carrière sportive en 2007 à l’âge de 33 ans.

En équipe de France[modifier | modifier le code]

En 1998, il a été sélectionné en Équipe française huit fois et gagne avec elle le Championnat du monde 1998. Il a été présenté pour la première fois dans le match d’ouverture de la Stade de France à l’occasion France – – Espagne (1-0) 28 janvier 1998.

Après l’avoir laissé sur le banc lors du premier match, Aimé Jacquet a lancé Bernard Diomède sur le côté gauche de l’attaque lors des trois rencontres suivantes. L’écrivain à performances mixtes Diomedes n’est pas très entreprenant et réussit à peine dans ses tentatives de dribbler, de croiser ou de frapper. Il est beaucoup plus efficace sous le maillot de l’AJ Auxerre et semble inhibé sous la tunique bleue. Off, le joueur est logiquement sur la liste des remplaçants pour le reste de l’événement.[3]. Ces trois termes font de lui le 13ee Propriétaire de France 98 En termes de temps de jeu, il est numéro 13 parmi les 22 joueurs et a obtenu le surnom de «Petit Bonhomme» attribué par Aime Jacquet. Il a soulevé le fameux trophée le soir du 12 juillet, la consécration de toute carrière de footballeur, à l’âge de 24 ans.

Sa dernière sélection est de France – – Paraguay (1: 0, but en or) lors de la Championnat du monde 199828 juin 1998.

Bernard Diomède a déclaré dans une interview qu’il avait choisi le numéro 13 en hommage Ibrahim Ba |. En fait, Ibrahim Ba, qui a été évincé des choix mondiaux lors de la liste finale des 22 joueurs sélectionnés, portait le nÖ 13e[4].

Passage[modifier | modifier le code]

Afin de mener à bien ses différents projets de rénovation, Bernard Diomède a reçu le diplôme universitaire de directeur général d’un club sportif Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges. Il a été le majeur de la promotion de 2007 à 2009. Bernard Diomède est étroitement associé au CDES, puisqu’il y travaille actuellement dans le cadre du Master 2 «Droit, économie et gestion du sport» et en tant que sponsor de la licence STAPS suivante Fabien Pelous et de Laurent Blanc. En 2012, il a suivi la formation pour recevoir le Certificat d’État de pédagogue sportif de 1est Diplôme (BEES1) pour acquérir les compétences nécessaires pour reprendre l’entraînement sportif. En 2015, il a reçu le BEPF (Certificat d’entraîneur de football professionnel), qu’il a délivré sur le côté Willy Sagnol, Zinedine Zidane, Claude Makele et Eric Roy.

Bernard Diomède est également conseiller sportif pour divers médias et partenaires. Il travaille également avec de nombreuses entreprises à travers des séminaires où il partage ses retours d’expérience et son expertise en coaching, management et motivation.

En août 2015, Bernard Diomède devient l’entraîneur deEquipe de France U17.

Son pied gauche est sa force. Cela lui permet d’aborder les centres tendus et précis depuis son aile. Bernard Diomède est un combattant au caractère fort. Cependant, son jeu risqué s’accompagne de beaucoup de gaspillage et du fait qu’il soit au top physiquement[5].

Engagements sportifs et civiques[modifier | modifier le code]

Bernard Diomède était le parrain de l’équipe de France de football U16. Il a été particulièrement présent lors des Jeux et lors des stages à Clairefontaine. Il est également sponsor du sport à l’école auprès du ministère de l’Éducation nationale.

L’Académie Bernard Diomède[modifier | modifier le code]

L’Académie Bernard Diomède a été ouverte à la rentrée 2008 en collaboration avec le groupe scolaire La Salle Saint Nicolas d’Issy les Moulineaux. Cette association à but non lucratif est marquée par la Fédération Française de Football et est soutenue par le Ministère de l’Education Nationale. Cela permet aussi aux garçons et aux filles 6ee à la Terminale pour vivre pleinement leur passion du football pendant les jours d’école normaux. Ce projet est basé sur un triple projet scolaire, sportif et éducatif. L’Académie a développé des programmes éducatifs et civiques pour promouvoir le développement personnel et la responsabilité.

L’Académie Bernard Diomède est avant tout un projet pédagogique qui vise à former l’adulte de demain en plaçant l’avenir de l’enfant au centre de toutes les préoccupations.

Le 19 mai 2013 pendant Trophées UNFP Pour son travail quotidien en tant que président bénévole de son académie, il reçoit le prix «Engagement social et civique du joueur professionnel», décerné par la Football Foundation et l’UNFP.

Dans le club[modifier | modifier le code]

dans le Équipe française[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche de Bernard Diomède », avec certitude FFF.fr
  2. Frédéric Hameln,  » Comment devenir footballeur professionnel? », Notre Mondial, nÖ 108 , p. 21 ((ISSN 0995-6921)
  3. « Champion du monde 1998: Bernard Diomède », Notre Mondial, nÖ 115 , p. 33 ((ISSN 0995-6921)
  4. Le 16 avril 2012, l’émission «On joue le match» a été diffusée sur RTL.
  5. « Portrait, les hommes d’Aimé: Bernard Diomède », Notre Mondial, nÖ 113, , p. 50 ((ISSN 0995-6921)
  6. « Fiche de Bernard Diomède », avec certitude ccerdatabase.eu



Source link

Recent Posts