Je souhaite obtenir des informations sur une formation complète concernant le thème DIVI dispensé
par un organisme de formation certifié par l’état.
Que la formation soit finançable par mon CPF (idéalement) ou autre


Dans le département de l’Atacora au nord du Bénin, une méthode saine et efficace de séchage et de conservation des produits agricoles (légumes, viandes, poissons, bananes, tomates, haricots, abricots, herbes aromatiques, fleurs, champignons, graines …). existe maintenant. C’est le séchage solaire. L’opération a lieu via des sécheurs solaires hybrides. L’initiative vient de l’association française Bolivia IntiSud Soleil (BISS) en coopération avec une ONG et une entreprise béninoise. C’est l’un des 10 projets d’électrification hors réseau, sélectionnée le 27 avril 2020 par l’Agence française de développement (AFD) et l’Agence française pour le changement écologique (ADEME) à la suite d’un appel à projets en Afrique par les deux agences françaises en septembre 2019. Intitulée «Solutions innovantes pour l’accès au durable énergie hors réseau « est l’objectif primordial du projet de mettre en évidence et de soutenir des propositions innovantes qui génèrent des activités économiques durables à fort impact social, afin de promouvoir l’électrification en réduisant la demande d’électricité, mais aussi le chauffage et le refroidissement (pour l’Agriculture).

Le projet de séchage solaire en cours dans le département d’Atacora au Bénin fournira à deux groupes de femmes des villes de Natitingou et Tanguiéta des séchoirs solaires qui seront construits par des artisans locaux. En plus de la conservation, les groupes peuvent économiser de l’argent et créer une plage de température idéale pour profiter au maximum des propriétés nutritionnelles et gustatives des aliments. Les producteurs bénéficieront également d’une formation. Enfin, une entreprise est engagée pour acheter la production transformée et assurer son conditionnement et sa commercialisation.

La production d’électricité au Bénin repose principalement sur des centrales thermiques et représente à peine 20% de la demande totale. Cette situation justifie la forte dépendance énergétique du pays vis-à-vis du monde extérieur. Dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, 90% de l’électricité consommée en 2012 proviendra du Nigeria, du Ghana et de la Côte d’Ivoire.

La mise en œuvre complète du projet de séchage solaire dans le département d’Atacora coûtera 3,9 milliards de francs CFA (environ 5,95 millions d’euros). Un quart du financement est assuré par l’AFD et l’Ademe, soit 1,04 milliard de FCFA (plus de 2,1 millions d’euros).

Sécheur solaire avec système de ventilation

Les séchoirs solaires fonctionnent avec un chauffage direct ou indirect. Dans les deux cas, aucune source d’énergie nocive pour l’environnement n’est utilisée. L’appareil fonctionne exclusivement au soleil et pratiquement toute l’année (lorsque la température extérieure à l’ombre est supérieure à 15 degrés).

Afin de compenser l’interruption des équipements, notamment par temps pluvieux ou nuageux, les porteurs de projet ont concentré leurs recherches sur les séchoirs hybrides qui utilisent l’énergie auxiliaire de produits d’origine végétale en la combinant avec le mazout, l’électricité, le bois et le gaz.

Inès Magoum



Source link

Recent Posts