le Bataille de Puzzolo (aussi connu sous le nom « partie de Mincio », ou alors « Bataille de Monzambano ») a été réalisée le et vit la difficile victoire des Français sous le général Brune sur les Autrichiens sous le général Bellegarde.

À la suite de l’armistice convenu après Bataille de Marengo, Français et Autrichiens étaient séparés par « La ligne de Mincio » : le général autrichien Bellegarde occupe cette ligne avec 70000 hommes, soutenus d’un côté par le Lac de Garde et de l’autre à Mantoue.

L ‘« Armée de réserve » est désormais commandé par Brune après le départ de Général Bonaparte, Premier consul, au Paris.

le Général Macdonald avait reçu l’ordre de traverser les Alpes avec leArmée des GrisonsAlors que le général Brune devait monter vers le nord, il rejoignit Macdonald, puis tous deux allèrent aux sources de la Mincio etEtsch pour renverser toute la ligne de défense autrichienne qui s’étendait Alpes jusqu’àadriatique.

Pour ce qui est de Dupont, il a quitté le Toscane les 2 novembre pour rejoindre le corps principal de l’armée. le 15 décembre, Macdonald passa le Splügen et est venu avant Tyrol Italien. Il a été laissé à Brune de forcer le passage du Mincio et du Mincio 20 décembreil a enlevé les positions autrichiennes devant cette rivière.

Le Mincio, gonflé par les pluies, ne pouvait être réclamé, et les ponts de Borghetto et de Valeggio étaient fermement ancrés. Brune a décidé d’essayer le passage à deux endroits: à Pozzolo et à MonzambanoC’est le dernier point à choisir pour l’attaque lourde. Les grandes attaques de Monzambano et Pozzolo ont été signalées pour la nuit de 24 au 25 décembre.

Le général Delmas a ordonné l’avant-garde, Moncey La gauche, Michaud la réserve tandis que Dupont était aux commandes de la loi.

Martinet & Réville 1835 - Bataille de Pozzolo (1800) .jpg

Aile gauche[modifier | modifier le code]

Moncey va au village Monzambanoqu’il prend après une action très animée dans laquelle il a fait tuer un cheval sous lui. Ce succès fut important en ce qu’il ouvrit le passage du Mincio à toute l’armée.

L’aile droite[modifier | modifier le code]

Le 25 au matin, Dupont, responsable du détournement, couronne les hauteurs du moulin d’artillerie. temps, jette un pont et, favorisé par le brouillard, porte la division à travers la rivière Watrin. Cependant à MonzambanoL’attaque est reportée et Dupont est seul sur la rive gauche contre toute l’armée autrichienne. Bellegarde dirige des masses étroites contre le corps qui les a traversées Mincio.

Dupont avait informé Suchet, qui se trouvait entre Pozzolo et Monzambano pont retranché (il) de Borghetto. Cherchez dépêchez-vous, comme pour marronIl se contente de remplacer le corps de Suchet par une division avant Borghetto Boudet.

Dupont, peu soucieux de recevoir un soutien, s’était impliqué, avait enlevé Pozzolo et avait créé un nouveau département sur la rive gauche, le Monnier. Sous la protection de ses batteries, il subit une formidable attaque, mais le nombre l’emporta: Monnier est expulsé de Pozzolo et Dupont est rejeté à la rivière lorsque Suchet entreprend de séparer la brigade Clauzel et une partie du département Gazan. Suchet a soutenu le passage de ces renforts par des tirs d’artillerie meurtriers depuis la rive droite. Cela permet de secourir et de découpler les troupes du général Dupont.

Dupont reprend l’offensive, Pozzolo est âprement disputé, six fois capturé et repris. Les combats ont duré toute la journée et 6 000 hommes sont tombés des deux côtés. Dans la soirée, Dupont garda le contrôle d’un point de la rive gauche contre un ennemi trois fois plus nombreux, et le lendemain Brune décida de se rendre à Monzambano, mais l’honneur du passage et de la défaite des Autrichiens revint à Dupont. Chercher emmena avec lui 4000 prisonniers parmi les Autrichiens du général Bellegarde.

Le même jour, learmistice de Steyr est signé au nord des Alpes. Non loin de Vienne signé par Moreau et leArchiduc JeanL’armistice met fin aux affrontements armés entre Français et Autrichiens.

En Italie, les Autrichiens s’habillaientEtsch. Deux jours plus tard, learmistice est signé. Le général marron remporte learmistice de Trévise les cela oblige les Autrichiens à se retirer au-delà Tagliamento. Celui-ci, qui fut bientôt suivi par Paix de Lunéville, avec la victoire de Moreau au Bataille de Hohenlinden.

L’armistice a permis aux Français de s’installer définitivement Italie du Nord. Une deuxième bataille de Mincio a eu lieu pendant le Campagne du 1814 ((Sixième coalition), les 8 février. La victoire de ce prince Eugène de Beauharnais le même maréchal-comte de Bellegarde n’empêcha pas l’expulsion des Français d’Italie et le retour des Autrichiens aux affaires.

bibliographie[modifier | modifier le code]



Source link

Recent Posts