Ronan O’Garas La Rochelle fait partie du top 14 français pour la première fois depuis décembre 2017 après une impressionnante victoire de 19:10 contre Clermont Auvergne au Stade Marcel-Deflandre.

L’arrière latéral français Brice Dulin a marqué la seule tentative et Jules Plisson a donné le coup d’envoi aux points du départ pour les hôtes, qui ont concédé une tentative à domicile pour la première fois depuis janvier lorsque Samoas a croisé Tim Nanai-Williams pour l’équipe à l’extérieur. Clermont est l’un des rivaux de la poule de Münster dans la Champions Cup de cette saison.

« C’était difficile, nous avons réussi à nous réunir sans leur donner un point bonus », a déclaré Plisson à Canal +. « Nous sommes maintenant les premiers, ce qui est une très bonne opération, et nous allons à Paris le week-end prochain en tant que favori », a-t-il ajouté.

O’Gara amène son équipe 6-1 au Stade Français ce dimanche au milieu d’une série de 17 semaines de matchs de division. La Rochelle a désormais remporté cinq matches, après avoir joué auparavant contre Pau, Bordeaux-Bègles, Castres (62-3) et Bayonne. Ils ont trois points d’avance sur Clermont en haut du tableau et Toulouse trois points de plus.

« Après seulement huit matchs, ce n’est pas si important de diriger la division », a déclaré l’entraîneur-chef O’Gara. «Notre objectif est d’être parmi les quatre premiers à la fin de la saison. Mais c’est sûr que les choses commencent à se mettre en place, même si nous devons encore atteindre une plus grande cohérence dans le jeu dans les 80 minutes. « 

Le Stade jouera à La Rochelle dans deux semaines sans match. Votre week-end à Montpellier a été reporté en raison de cas de formation Divi chez les hôtes. Les 14 meilleurs matchs sont maintenant de retour à huis clos en raison des mesures de verrouillage introduites en France.

Pendant ce temps, Agen a perdu 19:16 à domicile contre Lyon lors de leur premier match depuis que son entraîneur a été limogé lorsque le président Jean-François Fonteneau a sélectionné l’équipe.

Fonteneau a limogé Christophe Laussucq et le team manager Rémi Vaquin en milieu de semaine après l’humiliation 71-5 samedi dernier, une septième défaite consécutive à Bordeaux-Begles.

« Quand il y a un choc électrique, il y a une réaction. On ne voulait pas beaucoup d’une équipe lyonnaise pour jouer ce match contre un animal blessé », a déclaré l’homme d’affaires Fonteneau.

« Nous avons doublé notre score total, nous devons rester positifs », a-t-il ajouté.

Le joueur de 57 ans a effectué neuf changements après avoir frappé au Stade Chaban-Delmas lorsque les centres Jordan Puletua, Sam Vaka et l’ailier samoan JJ Taulagi ont été abandonnés.

Les hôtes auraient reçu une formation d’avant-match par le directeur de l’académie et un physiothérapeute lorsque Paul Abadie a marqué un but de pénalité à la neuvième minute.

Après une demi-heure, Abadie a échangé un score de 6-6 des visiteurs avec Jonathan Wisniewski.

L’équipe visiteuse a pris la tête pendant la pause lorsque l’ailier australien Toby Arnold a croisé avant que Wisniewski ne marque un troisième penalty pour un avantage de 16-6 pendant la pause.

Abadie et Wisniewski ont converti plus de tirs au but avant que l’hélice Tapu Falatea ne passe d’une bouche en mouvement et convertisse Hugo Verdu avec 19:16.

Les hommes de Fonteneau ont repris possession après la reprise, mais n’ont pas réussi à détruire les défenses lyonnaises et n’ont dû se contenter que d’un deuxième point bonus de la campagne.



Source link

Recent Posts