L ‘Auxin est un Phytohormone de Croissance des plantes indispensable au développement de les plantes. Il joue un rôle important dans le contrôle de leur croissance. Il intervient dès les premiers stades deembryogène contrôle ensuite l’organisation du Méristème apical (Phyllotaxie) et le branchement des parties aériennes du système (Dominance apicale) que la formation de la racine principale, l’initiation des racines latérales et des racines adventives (Rhizogenèse). L’Auxin est également impliqué Tropismes en réponse à la gravité (Gravitropisme) ou à la lumière (Phototropisme). Ces divers effets à l’échelle de la plante résultent du contrôle qu’elle exerce sur la plante. La division cellulaire, Allongement cellulaire et certaines étapes de différenciation.

Le terme auxine a été élargi pour inclure un certain nombre de substances naturelles ayant des propriétés similaires, ainsi que des hormones synthétiques. On parle donc d’auxines de champignons, qui jouent un rôle notamment dans la production d’auxines ektomycorhizes[1],[2],[3].

Le terme a été formé le Le grec ancien Auxein, grandir.

Acide indole-3-acétique.

Chimiquement c’estAcide indole-3-acétique ou AIA, un acide faible qui peut facilement se dissocier.

L’auxine est principalement synthétisée à partir de Tryptophane mais aussi deAcide chorismique Au bout du Traquer (en L ‘sommet), et dans le Méristème de Bourgeons terminaux.

Synthèse à partir du tryptophane[modifier | modifier le code]

Il existe deux modes de biosynthèse, comprenant chacun deux étapes.

Première option:

  • Décarboxylation: tryptophane → tryptamine + CO2 ((Tryptophane décarboxylase)
  • Désamination: tryptamine + O → acide indole acétaldéhyde + NH3 ((Tryptamine oxydase)

Deuxième option:

  • Désamination: tryptophane + O → acide indole pyruvique + NH3 ((Transaminase)
  • Décarboxylation: acide indole pyruvique → acide indole acétaldéhyde + CO2 ((Indole pyruvique décarboxylase)

Ensuite, l’acide indole acétaldéhyde est converti en acide indole acétique (AIA, auxine) (Indole acétaldéhyde déshydrogénase)

Synthèse à partir d’acide chorismique[modifier | modifier le code]

L ‘Acide chorismique est converti du tryptophane en acide indole-pyruvique puis en acide indole-acétique par décarboxylation comme sur la voie de la biosynthèse.

Les rôles de l’auxine sont nombreux. Son effet dépend beaucoup de sa concentration et de sa concentration Matériel sur lequel il agit. Par exemple, une même concentration peut inhiber le développement d’un bourgeon tout en favorisant l’allongement d’une tige.

Selon la plante, la même concentration sur le même organe peut avoir des conséquences différentes. Par exemple, l’auxine stimule la croissance du limbe des feuilles Monocotylédones alors qu’il empêche cela de Dicots.

L’auxine a également un effet cambio-stimulant et est responsable de Phototropisme.

Il favorise la croissance en longueur en agissant sur vousAllongement cellulaire ou alors Auxèse.

Ce mode d’action de l’auxine est relativement bien connu.

L’auxine n’entre pas dans les cellules, mais agit via une protéine G qui augmente la concentration intracellulaire d’ions Ca en activant l’adénylate cyclase2+ et en AMPc qui active une cascade de réactions (notamment celle des MAP, Protéine activatrice de mitogène) Stimulation de la division cellulaire, mais aussi l’activation et la production de Les protons. Ces pompes expulsent les protons dans l’environnement extracellulaire, abaissant le pH dans la paroi et augmentant le potentiel de la membrane (la tension entre les deux côtés de la membrane est plus élevée). C’est l’hypothèse confirmée de «croissance acido-dépendante».

L’acidification de la paroi provoque l’activation du étendu (protéine non enzymatique) qui coupe les liaisons hydrogène (de manière non covalente) entre les microfibrilles de cellulose et d’autres composants de la paroi cellulaire. La charpente cellulosique se détend et les polysaccharides de liaison sont séparés grâce aux enzymes de la paroi cellulaire qui peuvent y accéder plus facilement. Le mur devient plus flexible. La sortie de protons favorise également l’entrée d’ions potassium qui passent par un mécanisme deosmoseinduire l’entrée d’eau dans la cellule, d’où une augmentation de la pression de Turgescence Cela s’applique à l’ensemble du mur au-dessus du cytoplasme. La cellule peut alors « s’étirer ».

Tous ces facteurs contribuent à l’étirement des cellules lorsque la pression de la turgescence dépasse l’élasticité de la paroi végétale.

Auxin joue également un rôle dans Phototropisme barres positives. Un éclairage asymétrique de la tige provoque une migration latérale de l’auxine du côté éclairé vers le côté obscur via des transporteurs PIN. Cela favorise la croissance, le côté obscur pousse plus vite et la tige se tourne alors vers la lumière, d’où le qualificatif du phototropisme positif.

En synergie avec Les cytokininesil participe à la nouvelle formation des Bourgeons. D’un autre côté, elle est contre la sienne Pause bourgeon : c’est le principe de Dominance apicale.

Le bourgeon apical utilise sa position haute pour dominer les bourgeons latéraux. Il synthétise l’auxine (apex) qu’il évacue via le Phloème. Les bourgeons sous-jacents sont alors soumis à des concentrations trop élevées d’auxine, qui ont un effet inhibiteur.

Auxin joue également un rôle dansorganogénique.

Il agit en forte concentration (de l’ordre de 10)-5 g / l) sur le Rhizogenèse, Favorisant l’apparition de racine sur le Boutures. En particulier, l’auxine joue un rôle dans la réponse différenciée des racines aux gradients d’humidité du sol et contribue à la capacité du système racinaire à diriger et à produire des racines dans les zones du sol riches en eau disponible.[4]

Une concentration élevée d’auxine permet l’initiation de Gênes impliqué dans l’initiation de Méristèmes Racines latérales. Cependant, si les niveaux d’auxine restent élevés, la croissance des racines ralentira.

Ainsi, une concentration élevée d’auxine favorise l’allongement d’une tige, tandis qu’une concentration plus faible ne favorise pas cette croissance, et cette fois le Rhizogenèse et la croissance des racines.

Si nous supprimons certains des Akènes Développement puis le fruit ne se développe pas bien. L’ajout d’auxine rétablit le développement normal du fruit. Exemple: fraise.

L’effet de l’auxine est très important dans l’induction florale.

Les effets de cette hormone sommet, Bourgeons terminaux, est contrecarré par Gibberellins des racines.

Une branche fruitière est une plante dans laquelle les effets de l’auxine sont suffisamment forts pour produire ou avoir produit une induction florale. Le cas de la pousse de pêcher qui fleurit l’année de la transplantation est expliqué comme suit.

Les plantes de demi-finale, vigoureux, tous en bois et racines, ont une physiologie dominée par les gibbérellines et Les cytokinines.

Le transport de l’auxine est unidirectionnel, polaire et basipédique à un taux de 5 à 20 cm / h[5] et a lieu dans le tissu parenchymateux des tiges et des feuilles.

Le transport de l’acide indole-3-acétique (AIA) à travers les cellules peut être expliqué par le modèle chimio-osmotique[5]. Ce modèle est basé sur le fait que le pH en faisant des murs (pH 5) est inférieur à celui des cellules (pH 7), ce qui est dû à cela ATPases responsables de l’acidification des murs. En conséquence, AIA (pka = 4,75) est protoné dans les murs et déprotoné dans les murs Le cytosol. Lorsqu’il est protoné, il peut diffuser librement à travers la membrane cytoplasmique en fonction de son gradient électrochimique. Il peut également entrer dans la cellule via Permis en utilisant le gradient de protons créé précédemment (transport actif secondaire). Lorsqu’il entre dans la cellule, l’AEI déprotone. Pour se déplacer plus loin dans la cellule, il utilisera cette fois un porteur spécifique. Lorsqu’il arrive au mur, l’AIA se reproduit et le mécanisme redémarre.

Préparation de l’acide naphtalène acétique

L’auxine synthétique la plus utilisée estAcide naphtalène acétique (au). L’application principale est le traitement local des boutures, on la retrouve sous le nom d’hormone des boutures. Il a progressivement remplacé l’utilisation deEau de saule.

  1. Gay, G. et Gea, L. (1994). Rôle de l’auxine fongique dans la formation ectomycorhizienne. Acta botanica gallica, 141 (4), 491- 496
  2. Gay, G., Sotta, B., Tranvan, H., Gea, L. et Vian, B. (1995). [L’auxine du champignon a un rôle dans la formation des ectomycorhizes. Etudes génétiques, biochimiques et ultrastructurales avec des mutants d’Hebeloma cylindrosporium surproducteurs d’AIA]. Conférences INRA (France). Non. 76.
  3. Charvet-Candela V (2000) Rôle de l’auxine fongique dans la symbiose ectomycorhizienne Hebeloma cylindrosporum / Pinus pinaster: identification et caractérisation des gènes végétaux régulés par l’auxine fongique (Mémoire, Lyon 1) (Continuez).
  4. Ricardo FH Giehl, Nicolaus von Wirén (2018) Hydropatterning – comment les racines testent l’eau| Science 21 décembre 2018: Vol.362, Numéro 6421, pp. 1358-1359 | DOI: 10.1126 / science.aav9375
  5. une et b(au) Lincoln Taiz et Eduardo Zeiger, Physiologie végétale

Au sujet des articles correspondants[modifier | modifier le code]

lien externe[modifier | modifier le code]

bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Geissmann J (1951) Contribution à l’étude des effets des hétéro-auxines sur les bactéries et les champignons inférieurs (Mémoire, Université de Strasbourg).
  • Whitford R., A. Fernandez, R. Tejos, AC Pérez, J. Kleine-Vehn, S. Vanneste, A. Drozdzecki, J. Leitner, L. Abas, M. Aerts, K. Hoogewijs, P. Baster, R De Groodt, Y.-C. Lin, V. Storme, Y. Van de Peer, T. Beeckman, A. Madder, B. Devreese, C. Luschnig, J. Friml, P. Hilson, Les peptides de sécrétion GOLVEN régulent le renouvellement des porteurs d’auxine lors des réactions gravitropiques des plantes. Dev. Cell 22, 678-685 (2012).



Source link

Recent Posts