Je souhaite obtenir des informations sur une formation complète concernant le thème DIVI dispensé
par un organisme de formation certifié par l’état.
Que la formation soit finançable par mon CPF (idéalement) ou autre


Albert Ferrasse, Né le au Tonneins et les a tués au agent[1]est un joueur, arbitre et manager de Union de rugby françaisavoir joué dans deuxième rang laissé à Agent SU après avoir commencé comme Aile trois-quarts auUS Marmande. En raison de sa relaxation, il était un excellent relanceur de touché.

Albert Ferrasse, en 1935.

L’équipe américaine Marmande en 1935, présidée par Pierre Miller et dirigée par Albert Ferrasse (debout, deuxième à gauche).

Après avoir déménagé aux États-Unis Marmande au milieu de Années 1930, Albert Ferrasse – 1,80 m pour 90 kg – rejoint le 1941 Agent SU. Il fut champion de France en 1945. Deuxième ligne de service, il s’appelait « Bébert la godasse ».[2]. De nombreuses années plus tard, Albert Ferrasse combattra le match difficile en prônant le rayonnement des coupables du coup de pied au joueur au sol. En 1951, blessé au genou, il entame une carrière d’arbitre[2]. Elle est couronnée en 1959 en dirigeant la finale du Racing Mont de Marsan.[3].

Il est le président de son club 1965 au 1985 (jusque-là former un syndicat omniscient, dont il est également président), président de son comité régional et enfin de la Association française en juin 1968 jusqu’en décembre 1991 (Élu 7 fois), traversant stoïquement de nombreuses crises intestinales (en face Jacques Fouroux et Jean Fabre en particulier) et reste longtemps le chasseur d’une inévitable évolution vers le professionnalisme.

Il est également le premier président français de laConseil international de rugby (au 1979et cela pendant huit ans). Puis il exécute le ÉQUITABLE deux ans plus tard en 1989. Il évoque l’idée d’un Coupe du monde de rugby dès la fin des années 1970, il remit le trophée de la première édition au capitaine néo-zélandais en 1987.

Il possédait le café Le fair-play dans sa ville.

À fluoroscopique a eu lieu le et il est membre de laAcadémie des sports. Au 1980il a publié avec des éditions de base La passion de l’union de rugby.

Au Albert Ferrasse, alors âgé de 87 ans, a échappé de peu à la noyade dans le canal latéral d’Agen[3]après un Accident ischémique transitoire au volant de son véhicule. Albert Ferrasse est mort le chez lui à Agen[4]. Ses obsèques auront lieu mardi au Cathédrale Saint-Caprais d’Agen[3].

Fondation Albert Ferrasse[modifier | modifier le code]

La Fondation Albert Ferrasse, qu’il a parrainée fin 1990 Fondation de la Franceest toujours responsable de faire face aux conséquences d’accidents majeurs parfois associés à la pratique de ce sport[5]. Il a le coût de possession le plus bas, un gage d’efficacité et de gestion pour l’instant[Quand ?] une centaine de dossiers cliniques lourds. Elle s’occupe également du sort des enfants de joueurs orphelins (une cinquantaine) pour l’instant[Quand ?]).

En 2001, il a reçu le Trophée Vernon Pugh de’Conseil international de rugby en hommage à sa carrière pour le développement du rugby. Il est le premier Français à recevoir ce titre.

Sa relation avec le syndicat de rugby[modifier | modifier le code]

Il était hostile au rugby et tout au long de sa carrière de dirigeant s’est efforcé de réduire l’influence de cette autre forme de rugby en France.

Il signe donc pour la première fois en 1971 avec son homologue treiziste Renè Mauries, un « protocole » disponible sous forme de « Marché des imbéciles » pour l’union de rugby en France[2].

Lors de l’élection de 1984 de Jacques Soppelsa au sommet de la Fédération française du XIII. Jeu, il veut trouver le nom  » Union de rugby », Un terme qui a été interdit après la libération en 1945, lorsque le syndicat de rugby était sous la Régime de Vichy. Une rencontre est alors prévue entre Soppelsa et Albert Ferrasse, alors président de la Fédération française de rugby. Ferrasse a proposé la fusion des deux associations et un poste de vice-président à Soppelsa, ce dernier refusant sous prétexte qu’en cas où « Les clubs du XIII auraient intégré le championnat de France du XV, ce qui signifie leur disparition. »[6]. Soppelsa engage alors une action en justice pour restaurer le droit à l’union de rugby. La réaction de Ferrasse est claire et a été déclarée en juillet 1985 lors du Congrès de la Fédération Française de Rugby Vichy :: « Je ne veux pas de guerre, mais je vous le dis messieurs, s’il est nécessaire de la mener, nous la ferons totalement! » Et quel dommage si on abat la Fédération française des jeux de hasard à XIII. « [7]. La fédération française de rugby va au point de cassation pour interdire le terme rugby union, mais la cour de cassation dans son arrêt du autorise l’utilisation du mot « Rugby à XIII »[6],[8]. Même après sa présidence, sa position vis-à-vis de la fédération de rugby reste inflexible, car elle agit à travers ses réseaux par l’intermédiaire de Bernard Lapasset Par exemple, pour interdire un match de rugby à XV au stade Armandie d’Agen en 1998[9] mais avoue déclarer sa défaite en 2001 « Ça me fait mal au ventre » sur la position de la Mairie d’Agen (propriétaire du stade Armandie) pour autoriser un match de rugby dans cette enceinte et dans l’espoir que «Le XIII ne va pas attirer beaucoup de monde à ce match. Je demande aux Quincistes de m’aimer, de rester à la maison! «  »[10].

Son positionnement face à l’apartheid[modifier | modifier le code]

Albert Ferrasse est le commandant de la Fédération française de rugby, comme leAfrique du Sud fait un Boycott sportif à cause du régimeaparté. L’association subit alors des pressions de l’opinion publique pour ne pas faire le tour de ce pays. Cependant, l’Etat français laisse le choix à la fédération de rencontrer ou non les Springboks.

Albert Ferrasse voit cela comme une simple question politique dans une interview à la télévision française en 1974 et compare jouer contre l’Afrique du Sud à jouer contre l’Afrique du Sud.Irlande du Nord ou Israël[11].

cependant, «Malgré le boycott contre l’Afrique du Sud, où règne l’apartheid, il y envoie l’équipe de France en tournée, mais il ajoute un joueur noir à la sélection. Roger Bourgarel »[12]. Cela rend aussi possible << Pour venir en aide à son vieil ami, le Président de la Fédération sud-africaine (Cours Cravens) qui voulait briser l’isolement dans lequel l’apartheid avait plongé son pays et les springboks « [13].

Lorsqu’il rencontre les représentants des mouvements anti-apartheid, il leur demande de le faire « N’allez pas trop loin, n’oubliez pas que l’Afrique du Sud se développe » et montre dans une interview au journal de le monde En 1987, il l’a également appelé « Jouer contre des équipes multiraciales »[14].

  1. « Fiche de joueur: FERRASSE Albert », avec certitude finalesrugby.fr (consulté le 12 juillet 2020).
  2. une b et cAimé Mouret, Le Who is who you rugby à XIII, Toulouse, Éditions de l’Ixcea, 291 p. ((ISBN 978-2-84918-118-8), « Ferrasse Albert », p. 104-105
  3. une b et cBertrand Chomeil, « Albert Ferrasse: De là, c’était le rugby », avec certitude www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 13 septembre 2017)
  4. Décès d’Albert Ferrasse, ancien président de la Fédération française de rugby, avec certitude opl.fr., 29 juillet 2011. Consulté le 29 juillet 2011.
  5. http://www.fondationdefrance.org/La-Fondation-de-France/Fonds-et-fondations-sous-egide/Toutes-les-fondations/Albert-Ferrasse-Federation-francaise-de-Rugby
  6. une et bRugby Union n’a jamais rougi de son nom Michel Embareck, liberation.fr, 25 octobre 2013.
  7. The Great Loot, Jean-Christophe Collin, L’Equipe Magazine, pp.38-46, 11 mai 2013.
  8. Arrêté du 4 juin 1993 – Cour de cassation, chambre civile 2, n ° Appel: 91-19275, publié au Bulletin 1993 II n ° 196 p. 105
  9. Lapasset interdit Armandie à Villeneuve XIII, ladepeche.fr, 5 novembre 1998.
  10. Albert Ferrasse: « J’ai mal au ventre », ladepeche.fr, JL Laffitte, 25 octobre 2001.
  11. DANS UNE, « Rugby et apartheid: extrait du match de rugby France – Afrique du Sud. Images de l’Institut national de l’audiovisuel des archives de l’INA », avec certitude youtube.com (compte INA), (consulté le 24 mars 2021) :: « Nous recevons des menaces si nous jouons contre le Maroc, Israël et les pays de l’Est. Si cela continue, nous ne jouerons que contre les Britanniques ».
  12. « Albert Ferrasse: une idée précise du rugby », humanité, ((Lire en ligne)
  13. Gilles NAVARRO, « Le respect, je l’ai gagné sur le terrain », avec certitude L’équipe, (consulté le 24 mars 2021)
  14. « Entretien avec le président de l’International Board Albert Ferrasse: et maintenant l’Afrique du Sud », Le Monde.fr, ((Lire en ligne, a consulté le 24 mars 2021)
  15. Arrêté du 8 avril 1998 sur le transport



Source link

Recent Posts