le 6e division blindée était une association majeure de Armée les Allemand Forces armées Je suis Deuxième Guerre mondiale. Elle est née le 18 octobre 1939 à Wuppertal du 1ère division légère instruit.

La liste de Division blindée a eu lieu par reclassement et changement de nom de la 1re division légère, qui à son tour a été formée le 1er avril 1938 à partir de celle formée le 12 octobre 1937 1ère brigade légère a été créé. Elle a pris Campagne occidentale partie et était dans Belgique du Ardennes à Flandre utilisé.[1] En septembre 1940, elle était après Prusse orientale déménagé.

Vous avez pris dans le domaine de Groupe d’armées Nord un m Attaque contre l’Union soviétique partie. Le 22 juin 1941, elle est décédée dans le cadre de la Panzer Groupe 4 et dans l’association de XXXXI. Corps d’armée (Mot.) les Memel dans l’espace à l’ouest de Tilsit. Avec le 1re division blindée et le 36ème mot. Classification était une contre-attaque soviétique par les 3e et 12e corps mécanique dans la région Raseiniai annulé jusqu’au 26 juin. plus de Schaulen elle a atteint le Hier à Friedrichstadt et forcé une avance Pleskau. Après la percée des Soviétiques plus deLa position était en septembre 1941 Attaque de Leningrad ouvert.

La division de la Centre du groupe d’armées assigné et début octobre sous le XXXXI. Corps d’armée (général harpe) l’attaque en direction de Moscou ouvert. En poussant Clin (Décembre 1941), dans le Bataille pour Moscou et en se défendant contre la contre-offensive soviétique, la division subit de si lourdes pertes qu’elle courut de mars à novembre 1942 En France a été réorganisé.[1] Ici, elle a reçu une formation approfondie et un équipement complètement nouveau.

En décembre 1942, la division arrive à Kotelnikowo au sud du Don avec 21 Panzer II, 105 Panzer III, 24 Panzer IV, 9 véhicules de commandement Panzer, 42 canons d’assaut III et 4 200 véhicules à moteur ainsi que du personnel complet. Elle est devenue la Groupe d’armées Don déménagé à le Orage d’hiver de l’entreprise pour participer à l’attaque de secours sur le Stalingrad inclus 6e armée. Après un succès initial, cependant, il a dû être déplacé là-bas en raison de l’offensive soviétique à la 8e armée italienne sur le Don central, qui a mis fin aux attaques en direction de Stalingrad. La division a continué à se battre dans le groupe d’armées Don (plus tard encore le groupe d’armées sud) et a Bataille pour Koursk partie. Après leur échec, elle se retire en Galice, prenant part à de nombreuses batailles.

En avril 1944, il a été transféré au Reich et rafraîchi à nouveau à Munsterlager en juillet 1944. À partir d’août 1944, elle a combattu avec le centre du groupe d’armées sur le front de Narew. Fin décembre 1944, la division est transférée en Hongrie – malgré l’offensive soviétique imminente sur la Prusse orientale et occidentale – où elle est déployée jusqu’à la fin de la guerre (plus récemment en Autriche et en Moravie). En mai 1945, la division s’est rendue à Brno avant le armée rouge.[1]

  • Major général/.lieutenant général Werner Kempf – 18 octobre 1939 au 6 janvier 1941
  • Major général Franz Landgrave – du 6 janvier 1941 au 1er avril 1941
  • Major général Erhard Raus – Du 1er avril 1941 au 16 septembre 1941
  • Général de division Franz Landgraf – 16 septembre 1941 au 31 mars 1942
  • Major-général / Lieutenant-général Erhard Raus – 1er avril 1942 au 6 février 1943
  • Colonel/ Major général Walther von Hünersdorff – 7 février au 17 juillet 1943 (blessé)
  • Colonel Wilhelm Crisolli – 25 juillet au 22 août 1943 (chargé de la tournée)
  • Colonel / Major général Rudolf Freiherr von Waldenfels – 22 août 1943 au 8 février 1944
  • Colonel Werner Marcks – 8 février au 21 février 1944 (suppléant)
  • Général de division Rudolf Freiherr von Waldenfels – 21 février au 13 mars 1944
  • Colonel Walter Denkert – 13 au 28 mars 1944 (député)
  • Général de division Rudolf Freiherr von Waldenfels – 29 mars 1944 au 21 avril 1944
  • Colonel Hans-Otto von Bernuth – 21 avril 1944 au 27 avril 1944 (chargé de la direction)
  • Major-général / Lieutenant-général Rudolf Freiherr von Waldenfels – 28 avril 1944 au 22 novembre 1944
  • Colonel Friedrich-Wilhelm Jürgens – 23 novembre 1944 au 18 janvier 1945 (adjoint)
  • Lieutenant-général Rudolf Freiherr von Waldenfels – 20 janvier au 8 mai 1945 (reddition)[2]
Changements dans la structure de la 6e Panzer Division de 1940 à 1943[3]
Avril 1940
Campagne occidentale
1943
Front de l’Est
  • 11e régiment de panzers
  • Panzer Department 65 (jusqu’en juin 1942)
  • ArméeFlak– Division d’artillerie 298
  • Division de reconnaissance panzer 6
  • Détachement Panzerjäger 41
  • Bataillon Panzer Pioneer 57
  • Département des nouvelles Panzer 82
  • Troupes d’approvisionnement en chars 57
  • 6e division blindée. Dans le: Veit Scherzer (Ed.): Les troupes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale. Volume 3. Scherzers Militaer-Verlag, Ranis / Jena 2008, ISBN 978-3-938845-13-4Pp. 309-338.
  • Samuel W. Mitcham:: Ordre de bataille allemand. Divisions Panzer, Panzergrenadier et Waffen SS pendant la Seconde Guerre mondiale. Livres Stackpole, 2007, ISBN 978-0-8117-3438-7.
  • Wolfgang Paul:: Foyers. L’histoire de la 6e Panzer Division (1ère lumière) 1937-1945. Biblio, Osnabrück 1993, ISBN 978-3-7648-1291-1.
  • Georg Tessin:: Associations et troupes de la Wehrmacht allemande et de la Waffen SS pendant la Seconde Guerre mondiale 1939–1945. Volume 3: Les Forces terrestres 6-14. 2e édition. Biblio-Verlag, Bissendorf 1974, ISBN 3-7648-0942-6.
  1. unebc Voir Scherzer 2008; 309-315.
  2. Ne le coupez pas! Voir Scherzer 2008; P. 315 et suiv.
  3. Voir Scherzer 2008; P. 309 et suiv.




Source link

Recent Posts