Division de l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale

le 24e division blindée est devenu à la fin de 1941 de la 1re division de cavalerie basé sur Koenigsberg.

La division s’est battue Front de l’Est de juin 1942 à janvier 1943 lors de sa destruction lors de la bataille de Stalingrad. Réformé, il est revenu sur le front de l’Est à la fin de 1943 et y est resté jusqu’à sa remise aux forces armées soviétiques en mai 1945.

un service[edit]

La 1re division de cavalerie a été formée peu de temps après le déclenchement de Deuxième Guerre mondialeen novembre 1939, lorsque la 1re brigade de cavalerie a été élargie à la taille de la division.[1]

La division faisait partie de l’invasion allemande du nord des Pays-Bas, où elle rencontra de faibles défenses car ce n’était pas une zone stratégiquement importante. Après la capitulation néerlandaise, la division a pris part aux dernières actions de la Bataille de France avant d’y servir comme force d’occupation et à partir de septembre 1940 en Pologne. Il a participé à l’invasion allemande de l’Union soviétique, Opération Barbarossaoù ça faisait partie de Centre du groupe d’armées avant qu’ils ne soient renvoyés à Prusse orientale pour passer à une division blindée.[2]

Après que la division a été initialement stationnée dans le nord de la France, elle a servi sous le Quatrième armée Panzer dans le groupe d’armées au sud du front de l’Est à partir de juin 1942. La division a participé à la prise de Voronej et a été encerclé à la fin de décembre 1942 Bataille de Stalingrad et détruit.[2]

La 24e Panzer Division a été réformée en mars 1943 et a servi dans la Normandie, Italie,[2] puis est retourné sur le front de l’Est, où il a subi de lourdes pertes Kiev et le Dniepr Bend. Au printemps 1944, il a participé à la Bataille de Târgu Frumos, Une partie de ça Première offensive Jassy-Kishinev. Des actions ont eu lieu vers la fin de la guerre Pologne, Hongrie et Slovaquie. Certaines parties de la division ont été évacuées Schleswig-Holstein et s’y rendit aux forces armées britanniques à la fin de la guerre, tandis que les autres se rendirent aux forces armées soviétiques en Prusse orientale en mai 1945.[3][4]

Selon l’origine de la division, les membres d’équipage de char du 24e char portaient le jaune d’or Couleur du pistolet de la cavalerie plutôt que des chars roses.[5]

Commandants[edit]

Les commandants de la division:[6]

Voir également[edit]

Les références[edit]

  1. ^ Mitcham, p. 174
  2. ^ une b c Mitcham, p. 175
  3. ^ Mitcham, p. 176
  4. ^ Fours, p. 161
  5. ^ Fours, p. 162
  6. ^ Mitcham, p. 176-177

bibliographie[edit]

  • Mitcham, Samuel W. (2000). Les légions blindées. Mechanicsburg:: Livres Stackpole. ISBN 978-0-8117-3353-3. Maintenance CS1: paramètre déconseillé (raccourci)
  • Poêles, Rolf (1986). Les grandes formations blindées et motorisées allemandes 1935-1945 [The armoured and motorised German divisions and brigades 1935–45]. Bad Nauheim: Podzun-Pallas Verlag. ISBN 3-7909-0279-9. Maintenance CS1: paramètre déconseillé (raccourci)
  • Les chars en guerre, AJ Barker, 1978
  • Mort du cavalier sauteur, Jason D Mark, 2002




Source link

Recent Posts