Je souhaite obtenir des informations sur une formation complète concernant le thème DIVI dispensé
par un organisme de formation certifié par l’état.
Que la formation soit finançable par mon CPF (idéalement) ou autre


15e division blindée

Enregistrement des troupes

Enregistrement des troupes de 1941 à 1943

actif 1er novembre 1940 à mai 1943 (extermination) / 30. Juin 1943 (dissolution officielle)
Statut Reich allemand NSReich allemand (ère nazie) Empire allemand
Forces armées Forces armées
Forces armées m
Branche de service Force blindée
De l’art Division blindée
structure structure
Insinuation Corps africain allemand
Site d’installation Landau/.Heidelberg
Deuxième Guerre mondiale Campagne Afrique

Société Theseus
Opération Crusader
El Alamein 1
El Alamein 2
Bataille pour la Tunisie
Bataille du col de Kasserin
Commandants
liste de Commandants

le 15e division blindée était un Grande association l’Allemand Forces armées Je suis Deuxième Guerre mondiale.

le Division blindée est né le 1 novembre 1940 à Landau et Heidelberg par reclassement et dissolution de 33 Infanterie et les taxes de la 10e division blindée instruit. Elle était après en avril et mai 1941 Tripoli expédié et sous les ordres du Corps africain allemand posé. Elle est d’abord restée dans des positions défensives autour de Tripoli jusqu’à Rommels attaque non autorisée sur Tobrouk. Là, elle a été impliquée dans une guerre de tranchées devrait et le Pass Halfaya impliqué.[1]

En novembre 1941, le Opération Crusader et la division devait se remettre Mechilli, Un Hacheim, Benghazi jusqu’après Marsa el Brega retirer. Puis la division a été transférée à la réserve pour travailler en février 1942 Société Theseus pour retourner à Tobrouk. Ils ont suivi premier et le deuxième bataille d’El Alamein, dans lequel la division a subi de lourdes pertes. À partir de la fin de novembre, elle a été engagée dans des combats de retraite sur le col de Fuka, à travers lequel Cyrénaïque à Tripoli et au-delà Bureau à Ligne Mareth dans le Sud tunisien impliqué.[2]

En février et mars 1943, la division a lancé des contre-attaques dans la zone à partir de la ligne Mareth Gafsa/.Thelepts jusqu’à ce que Vérifier. Après la fin de cette bataille, la division a continué Medjez el Bab retour au sud de Tunis. La 15e Panzer Division est détruite au sud de Tunis en mai 1943.[3]

Commandants[4][ Modifier | Modifier la source]]

Des membres bien connus de la division[Bearbeiten | Quelltext bearbeiten]

  • Maximilian von Herff (1893-1945), SS-Obergruppenführer et général de la Waffen-SS ainsi que pendant la Seconde Guerre mondiale, chef du SS-Personalhauptamt à partir de 1942, commanda le Rifle Regiment 115 à partir du 11 novembre 1940.

La 15e Panzer Division est structurée comme suit:[5]

1941 Libye 1943 Tunisie
  • Brigade de fusiliers 15e
    • Régiment de fusiliers 104
      (Jusqu’en août 1941, puis soumission à 21e division blindée)
    • 115e régiment de fusiliers
    • Moto Rifle Battalion 15e
  • 155e Régiment Panzer Grenadier
  • Artillery Regiment, plus tard 33rd Panzer Artillery Regiment
  • Département de reconnaissance 33
  • Détachement Panzerjäger 33
  • Bataillon de pionniers Panzer 33
  • Département des nouvelles des divisions Panzer 78
  • Troupes de ravitaillement, puis troupes de ravitaillement 33

Troupes de remplacement pour l’état-major: Bataillon de remplacement d’infanterie 104 en Darmstadt et ensuite Des poses

  • 15e division blindée. Dans le: Veit Scherzer (Ed.): Les troupes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale. Volume 5. Scherzers Militaer-Verlag, Ranis / Jena 2009, ISBN 978-3-938845-22-6Pp. 46-66.
  • Samuel W. Mitcham:: Ordre de bataille allemand. Divisions Panzer, Panzergrenadier et Waffen SS pendant la Seconde Guerre mondiale. Livres Stackpole, 2007, ISBN 978-0-8117-3438-7.
  • Georg Tessin:: Associations et troupes de la Wehrmacht allemande et de la Waffen-SS pendant la Seconde Guerre mondiale 1939–1945. Volume 4. Les forces terrestres 15–30. 2e édition. Biblio-Verlag, Osnabrück 1976, ISBN 3-7648-1083-1.
  1. Voir Scherzer 2009; P. 46 et suiv.
  2. Voir Scherzer 2009; P. 47 et suiv.
  3. Voir Scherzer 2009; P. 48 et suiv.
  4. Voir Scherzer 2009; P. 49; Les dates y diffèrent.
  5. Voir Scherzer 2009; P. 46




Source link

Recent Posts