Un article de Wikipédia, l’encyclopédie gratuite.

le dixe Département SS «Frundsberg» ou la Département «Frundsberg» (noms allemands successifs: 10e division SS Panzer Grenadier, Puis 10e division SS Panzer et enfin le 10e division SS Panzer « Frundsberg ») fait partie de 38 départements de Armé SS pendant le Deuxième Guerre mondiale.

Son nom « Frundsberg » fait référence à cela répéter Allemand off XVIe siècle Georg von Frundsberg.

Les premières ascensions au sommet de la division viennent de au Ukraine. Il est ensuite transféré vers le Front occidental où elle se bat France et à Arnhem. Après cela, il sera déplacé vers Poméranie, puis combattez au sud-est de Berlinet enfin dans Lusacejusqu’à la reddition.

La division Frundsberg est formée comme sa division sœur « Hohenstaufen », en France en ;; il a d’abord été baptisé 10e SS Panzer Grenadier Division, qui composent les deux divisions IIe Corps Panzer SS. La division est assemblée dans le sud-est de la France et reçoit en le nom du département « Charlemagne » (Charlemagne). Cependant, il change de nom rapidement car en Octobre 1943est-ce que ça s’appelle maintenant 10e division SS Panzer Frundsberg[1].

Au la division encore incomplète est intégrée dans le IIe SS Panzer Corps avec son jumeau le 9e Panzer Division SS Hohenstaufen. Ce corps est déployé sur le Front de l’Est rapidement après cette intégration.

La division se bat Tarnopoly et Lvivavec la mission de libérer les unités restantes de la Département SS « Leibstandarte SS Adolf Hitler » ainsi que des unités de  » L’empire « , entouré des Soviétiques Tarnopoly. Le Frundsberg et HohenstaufenMalgré leur infériorité numérique, ils parviennent à ouvrir un couloir dans le dispositif soviétique puis les éléments du 1ère armée Panzer.

Au commandement du général Harmel, les dixe Division est de retour en France Juillet 1944 rejeter Les forces alliées qui viennent de débarquer en Normandie. le L’armée américaine a réussi à capturer Mortain et le dixe Département du secteur de Barenton[2]. Si les troupes américaines conquièrent le front de la cathédrale, le La division a lancé une contre-attaque avec ses derniers chars, ce qui a permis à la division de battre en retraite. Dans la nuit de La division a atteint le secteur de Putanges vers 18 ans km à l’ouest d’Argentan[2]. La division a marché la nuit suivante Villedieu-lès-Bailleulà 3 km à peu près au sud-ouest de Trun. Après ça , les Poche falaise ferme la division. Pour l’armée allemande, le sac devient un véritable four, un « chaudron » dont seuls quelques-uns sortiront indemnes. Dans la soirée du , les dixe La division a perdu pas moins de 3 000 hommes et toutes leurs armes lourdes. le Les derniers éléments de la division traversent la Seine à Elbeuf et se regroupent dans la région de Beauvais. Elle marche ensuite vers Wavre puis vers Arnhem[2].

Au Il sera restauré, en partie avec des membres de l’armée de l’air, en partie avec des conscrits allemands de Roumanie. Toujours avec ArnhemIl résiste aux troupes aéroportées britanniques-américaines déployées dans leOpération Market Garden.

Au , das 10e Panzerdivision SS Frundsberg beteiligt sich an derOperation Nordwind auf Elsass dann wird nach Osten versetzt, wo sie auf dem kämpft Weichsel. Auf Mai 1945wird sie von der gefangen genommenrote Armee auf Saxe.

Heinz Harmel und Mitglieder der Frundsberg Division in .

Schlachtordnung:

  • SS-Panzer-Aufklärung-Abteilung 10
  • SS-Panzer-Regiment 10 «Frundsberg»
  • SS-Panzer-Grenadier-Regiment 21
  • SS-Panzer-Grenadier-Regiment 22
  • SS-Panzer-Artillerie-Regiment 10
  • SS-Pionier-Bataillon 10
  • SS-Nachrichten-Batalion 10

Heinz Harmel, Kommandeur der Division zwischen April 1944 und 1945 war « Generalmajor » der Waffen-SS auf Normandie. Er wurde zum Ehrenbürger von ernannt Bayeux 1984 während der Gedenkreise einer Gruppe deutscher Veteranen nach Bayeux[3]. Selon le maire de l’époque, Bernard Roquet, son vrai passé n’avait pas été mis en évidence, « une grave erreur » dont « il ne pouvait pas être fier ».[4].

Au , l’écrivain allemand Günter Gras admis avoir été fantassin dans cette division après avoir rejoint la Waffen SS [5]. Cette révélation a déclenché de nombreuses réactions en Divi et en Pologne (Günter Grass est né en) Danzig) et dans la presse internationale, aggravée par les positions critiques de l’écrivain sur le passé nazi de’Divi[6],[7].

  1. Historica nÖ 30: « 1944 – Les Panzers T2 »
  2. une b et c10e division SS Panzer « Frundsberg » avec certitude lexikon-der-wehrmacht.de
  3. Jacques Leclercq, Dictionnaire de la droite et du mouvement national de 1945 à nos jours, Éditions L’Harmattan, 2008, 695 pages.
  4. « Tête d’affiche », New York Times, 3 juin 1984 (consulté le 24 novembre 2013).
  5. Günter Grass reconnaît son passé avec la Waffen SS, Le nouvel observateur, 16 août 2006.
  6. Günter Grass a rejoint la Waffen SS, Le figaro14 août 2006.
  7. Chronique de « l’affaire Günter Grass », Livres et idées, 1est Novembre 2006.

Vers d’autres projets Wikimedia:

Au sujet des articles correspondants[modifier | modifier le code]



Source link

Recent Posts